Singeon

  • Suite kimono

    Singeon

    • Ion
    • 11 Juin 2013

    Dans la droite lignée de Sauvetages, série de dessins publiée par Cornélius, Suite Kimono regroupe une variation virtuose autour de quelques éléments : un couple, deux kimonos.
    Il n'en faut pas plus pour que Singeon déploie toute sa fantaisie, le Japon est un prétexte à exploration graphique débridée, jamais très loin de l'onirisme, du fantastique et de l'érotisme.
    Pour ajouter à la sophistication des images, les pages sont imprimées avec une couleur bleu nuit en ton direct.

    Sur commande
  • Sauvetages

    Singeon

    Il ne faut pas plus de 50 dessins au talent et à l'imagination de Singeon pour faire le tour de nos passions, de nos peurs et de nos idéaux les plus ancestraux. Un petit singe albinos qui s'était perdu dans un port militaire entouré de bateaux à la taille aléatoire parfois très grands, parfois en modèle réduit - lui donnant alors des allures King Kong - a retrouvé son chemin dans les méandres de l'inconscient de Singeon. À travers 50 sauvetages, l'auteur met en scène une série de variations, de constructions autour d'un petit singe(on) malicieux délivrant une princesse de son donjon ou plutôt de sa cale ou de sa cabine.
    Les mauvaises routes, chagrins et râteaux ne sont pas épargnés, pas plus que cette vilaine ignorance qui est le pire des maux. Mais la victoire totale, l'ennemi vaincu et la fin sur fond de soleil couchant s'y trouvent aussi, y'en a pour tout le monde.
    Le dessin à l'encre de chine, initialement composé sur de grands calques souligne élégamment l'atmosphère aquatique du livre.

    Sur commande
  • Torturées, noyées ou brûlées, les femmes accusées de sorcellerie, n'ont souvent eu pour seule malice que d'être trop puissantes ou trop libres, quand leur seul crime ne fut pas simplement d'être femmes.
    Qui étaient les sorcières ? À travers le récit de « coupables » emblématiques - la guérisseuse, la paysanne, la magicienne, la femme âgée ou indépendante -, se révèle l'histoire d'une misogynie millénaire et d'un système patriarcal renforcé par l'émergence du capitalisme. Aujourd'hui, c'est pour se réapproprier leur puissance que des féministes réhabilitent ces figures émancipatrices.

  • Chaque été, un « retour aux origines »... pas si simple pour les nouvelles générations !

    Sur commande
  • Bienvenue, étudiante aux Beaux-Arts , collectionne les galères : elle est sans-le-sou, sa garde d'enfants tourne court , son prof la harcèle pour qu'elle rende un devoir, son père revient dans sa vie.... Mais c'est finalement les problèmes de ses voisins qui lui donnent le plus de fil à retordre car, en bonne Samaritaine, elle se retrouve toujours au coeur de leurs histoires. Et quand est-ce qu'elle a le temps de s'occuper de sa vie amoureuse ? !

  • Bienvenue est étudiante aux Beaux-arts de Paris.Elle manque d'argent, enchaîne les petits boulots et vit en colocation avec Lola, sa cousine délurée. Entre les enfants qu'elle garde, le nouvel amant de sa mère, les peines de coeur de Lola, et la jeune fille suicidaire qui a décidé d'être son amie, Bienvenue a le sentiment de ne s'occuper que des autres et cherche un sens à sa vie.

  • Bienvenue t.3

    ,

    Le baiser de Bastien semble être un tourment de plus dans la vie déjà bien emmêlée de Bienvenue.
    Tiraillée de toute part, et ne supportant plus de devoir résoudre les problèmes de ses voisins, elle accepte d'accompagner le père d'Octave et Alice pour quelques jours dans leur maison en Normandie.
    L'épanouissement surgira-t-il enfin, loin du tumulte de la ville ?

  • Quand le jeune et joli Tristan arrive sur sa terre et massacre le dragon qui terrifiait le pays, la princesse Yseult se dit qu'elle ne détesterait pas être sa récompense. Mais si Tristan demande effectivement sa main, c'est pour son oncle, le roi Marc. Afin de ne pas condamner sa fille à un mariage hasardeux, la mère d'Yseult, grande magicienne, lui offre un filtre d'amour à partager avec Marc, le jour de leurs noces. Mais on ne confie pas un filtre d'amour à une adolescente... Tristan et Yseult seront bientôt unis d'un amour magique, magnétique, qui ne demande qu'à dévorer leurs existences...

    Sur commande
  • Et puis, le gamay, on le voit vieillir. Il est vif et piquant au départ. Il vous raconte un paquet de trucs car il a de la gueule. Et, petit à petit, il se fait plus discret. Quand il l'ouvre, c'est pour les bonnes raisons. D'ailleurs, on est comme lui : moins il la ramène, moins on cause. On se regarde en général, et on sourit. Parfois il vous déçoit. Il pue le poulailler, ou il est plein de gaz, ou il a le goût de vinaigre. Comme on l'aime bien, on lui trouve toutes les excuses.
    La Part de l'orage célèbre l'amitié et le vin.
    Les cépages sont l'occasion de petites histoires où se mêlent fiction et réalité, jolis termes techniques et amour du vin. On est au milieu de la vigne à la rencontre des vignerons, on est dans la cave, on déguste au comptoir.

empty