Serge François

  • Une saga maritime, humaine et romanesque.
    Île de Béniguet, à l'approche de l'été 1894. Le destin sourit à Yves Kerléo. Il monte en puissance dans l'exploitation goémonière, négocie le rachat de la ferme de son voisin, et avec le soutien d'Eugène Lemarchand, industriel de la soude, client et ami, cherche à étendre son activité sur la côte nord de la Bretagne. Lorsque sa femme Anne lui annonce qu'elle est enceinte, il est comblé de bonheur. Mais la bonne nouvelle est malheureusement ternie par un conflit entre les deux frères d'Anne, les géants Yann et Cheun, qui se disputaient la même femme, ainsi que par la mort de madame Lemarchand. Alors qu'il vient présenter ses condoléances à la famille d'Eugène, Yves croise la belle Estelle, dont il a déjà repoussé les avances. Yves saura-t-il lui résister à nouveau ? Arrivera-t-il à convaincre les goémoniers de la côte nord de se rallier à sa cause ? Naissances, unions, morts et surprises sont au rendez-vous.

  • Une saga maritime, humaine et romanesque.
    Bretagne, 1894. Yves Kerléo, gardien de phare, rejoint la terre pour épouser la belle Anne et devenir paysan goémonier. Il faut dire que cette algue des côtes bretonnes est devenue une matière première très importante, utilisée en médecine et dans la photographie notamment. Yves, encore novice en la matière, va de sa rencontre avec Eugène Lemarchand, industriel du Conquet, tisser une association qui débouchera sur une aventure de trente ans. Si tout semble séparer les deux hommes, très vite un projet commun la modernisation du commerce de l'iode va nouer des liens entre leur deux familles, au-delà des barrières sociales.
    Les auteurs de Chasseurs d'écume nous proposent une nouvelle saga de l'Océan au souffle romanesque, adaptée du roman best-seller de Joël Raguénès Le Pain de la mer. De naissances en enterrements, de fêtes familiales en célébrations religieuses, d'amours en malheurs, de succès en naufrages, c'est tout un nouveau monde qui va apparaître sur fond d'hymne constant au terroir.

  • Des pêcheurs de Bretagne à la dimension héroïque, politique et romanesque Juin 1960, dans un train entre Quimper et Paris. Jos Gloaguen, la soixantaine chenue, va représenter les intérêts des pêcheurs de Bretagne Sud au comité interministériel de la sardine. Un voisin de wagon intrigué l'interroge : il s'est toujours demandé comment un si petit poisson peut susciter autant d'émois... Comment en 1924 les grèves des Penn Sardines, ces travailleuses des conserveries, ont pu avoir un tel retentissement national ! Jos Gloaguen sait bien lui, que la sardine est le blé de l'océan, et autant une affaire de passion que de survie.

    Alors il remonte dans ses souvenirs, pour raconter comment il a embarqué pour la première fois en 1901, âgé de 12 ans. Comment il est tombé amoureux de la mer à peu près en même temps que de Denise Guilcher, fille d'une famille ennemie. Comme leur existence était difficile, entre l'âpreté des sorties en mer, les caprices de la sardine et l'exploitation par les patrons des conserveries...

    François Debois, solidement documenté et visiblement passionné par son sujet, nous raconte comment ces familles de pêcheurs à la vie rude ont acquis sur plusieurs générations une dimension héroïque, politique et romanesque. Serge Finot donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant dès le premier tome Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

    Sur commande
  • En 1920, alors que la France pleure encore ses morts et inhume le soldat inconnu sous l'Arc de triomphe, Douarnenez semble bien loin. Pour beaucoup, rien d'important ne peut venir de ce côté-là de la France, et pourtant... Ici, alors que la sardine peine à revenir, les pêcheurs restés à quai et encouragés par leurs femmes, se lèvent contre les conserveurs pour exiger de meilleures conditions de travail. La grève exceptionnelle qu'ils sont en train de mener inspire et attire les Parisiens du « Cartel des gauches » venus recruter pour un nouveau syndicat « libre », affranchi du bolchévisme...Conclusion du premier cycle de cette grande saga historique et familiale digne des Maîtres de l'Orge, dans un épisode cette fois centré sur les grands mouvements sociaux de la France d'après-guerre et l'émergence du Front populaire de Léon Blum. Un second cycle de cette série, qui a reçu en 2014 le Prix de la BD maritime au festival de Perros-Guirec, démarre dans la foulée !

    Sur commande
  • Une héroïque aventure familiale.

    1960. Grâce aux très bonnes saisons des années précédentes, Fanch a enfin pu commander une nouvelle embarcation qu'il baptise Pierre-et-Maria, en souvenir de ses grands-parents. Il doit désormais se trouver un équipage digne de ce nom, et le recrutement est impitoyable. En outre, pour être encore plus performant, il s'équipe d'un sondeur dernier cri, quitte à s'attirer les foudres de ceux qui craignent que les ondes fassent fuir les poissons. Le résultat lui donne raison : les premières pêches sont miraculeuses. Reste à savoir si cela sera suffisant face au nouveau défi qui l'attend : la concurrence face aux cargos congélateurs, soutenus par les conserveurs...

    François Debois et Serge Fino concluent avec beaucoup d'émotion leur grande saga familiale et maritime qui mêle toujours aussi savamment Histoire et souffle romanesque pour nous raconter la vie rude et courageuse des pêcheurs de sardines face aux évolutions du XXe siècle.

    Sur commande
  • Après une période de disette, la sardine est enfin revenue. Cela fait bien les affaires de Jos Gloaguen, qui a besoin d'argent pour obtenir la main de Denise Guilcher... C'est sans compter sur la loi du plus fort, qui règne aussi au port ! Et à Douarnenez, les plus forts, ce sont les usiniers, qui fixent des prix indécents condamnant les pêcheurs à la pauvreté. Comme un peu partout en Europe, « L'Internationale » va bientôt retentir parmi les pêcheurs de Douarnenez...
    François Debois nous raconte comment ces familles de pêcheurs à la vie rude ont acquis, sur plusieurs générations et sur tout le XXe siècle, une dimension héroïque, politique et romanesque.
    Serge Fino donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

    Sur commande
  • La modernité à tout prix ?

    Été 1946. Un an après la guerre, le travail a repris à Douarnenez. La saison s'annonce bonne et la pèche fructueuse. Pour Jos, il est temps que son fils lui succède aux commandes de la Petite-Françoise. Mais pour Fanch, le nouveau patron, les ennuis ne tardent pas... Longtemps éloignés par les bombardements, les marsouins sont de retour ! Aussi rusés que voraces, les cétacés mettent en pièce les filets et dévorent les récoltes. Fanch doit agir s'il ne veut pas risquer tout perdre. Son père, parti siéger au Parlement sardinier, lui suggère d'expérimenter un nouveau type de filet mécanique : la bolinche, qui révolutionnera l'industrie de la pêche. Pour sauver son activité, Fanch cédera-t-il aux sirènes de la modernité au mépris des traditions ?

    Avant-dernier tome de cette grande saga familiale et maritime qui mêle toujours aussi savamment Histoire et souffle romanesque pour nous raconte la vie rude et courageuse des pêcheurs de sardines dans la première moitié du XXe siècle.

    Sur commande
  • 1913. Jos Gloaguen a mûri, son oncle Guillaume le nomme capitaine de L'Ami-du-Travail. Du fait de ce nouveau statut, les femmes commencent à lui tourner autour et l'une d'entre elle, Anna Coëdic, parvient rapidement à lui faire oublier Denise, son amour de jeunesse promise à un autre. Mais ce bonheur sera de courte durée : la guerre est déclarée et Jos est enrôlé à Brest sur le cuirassé le Danton. À bord, il découvre un monde totalement différent de celui de L'Ami-du-Travail. Un monde de vaines routines, où le seul objectif est de faire flotter un bateau et de le maintenir en état de propreté.

    Dans ce troisième tome, François Debois montre une autre facette de l'héroïsme ordinaire de ces pêcheurs à la vie rude en s'intéressant à l'une des périodes noires de l'Histoire : la Première Guerre mondiale. Serge Fino donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

    Sur commande
  • 1934. Fanch Gloaguen et Gwendal, le fils de Deux-Yeux-d'or, sont deux amis inséparables, habitués à faire les 400 coups. Lors d'une sortie scolaire, ils découvrent, enfoui dans la terre, un crâne humain. Il n'en faut pas plus pour nourrir l'imagination des deux garçons : ce crâne ne peut appartenir qu'à un pirate avec, dans les environs, un fabuleux trésor à découvrir ! Pendant ce temps, Jos Gloaguen, devenu l'un des principaux pêcheurs de sardines de Douarnenez, décide de moderniser sa chaloupe en l'équipant d'un moteur. Une décision qui ne fait pas l'unanimité puisqu'on a coutume de dire que le bruit des machines fait fuir les poissons. Sans compter que Jos, prenant de plus en plus d'importance au port, nourrit une jalousie croissante...

    Sur commande
  • 1939. Fanch Gloaguen, le fils de Jos, est engagé pour combattre les Allemands sur le croiseur Dunkerque. Revenu d'entre les morts après la tragédie de Mers el-Kébir, il retrouve un Douarnenez bien changé. Passé aux mains des Nazis, le port vit des heures sombres, tiraillé entre les marins collabos, les résistants et ceux qui souhaitent tout simplement poursuivre la pêche malgré tout. Quel sera le choix de Fanch ?
    Avec Les Chasseurs d'écume, François Debois et Serge Fino nous plongent dans la rude vie des pêcheurs de sardine au début du XXe siècle, et les grands événements historiques qui les accompagnent. Encore plus d'action, d'aventures et de surprises dans ce second cycle !

    Sur commande
  • Nous avons de multiples contacts avec les animaux. Ils sont présents partout autour de nous. Nous partageons le même environnement, la même planète... et nous partageons également des maladies infectieuses ou parasitaires.

    Cet ouvrage apporte un éclairage synthétique sur les maladies transmissibles entre les humains et les animaux, appelées zoonoses. Après avoir clairement défini ce que sont ces maladies, comment elles se transmettent et présenté les zoonoses majeures, les auteurs exposent les différents moyens de nous en prémunir et nous expliquent les raisons de leur émergence et de leur évolution.

    Cet ouvrage invite à mieux appréhender le monde animal et microbien qui nous entoure. Il nous permet de comprendre ces maladies pour mieux nous en protéger et, au-delà, de reconsidérer les liens que nous entretenons avec les animaux et l'ensemble du monde vivant pour le réintégrer pleinement.

    Sur commande
  • Le sergent Kenneth Keller de la police montée a deux missions à accomplir. Une mission officielle et une officieuse. Arrêter un jésuite défroqué, disciple illuminé du rebelle Louis Riel qui prêche la révolte contre la couronne anglaise.

    Sur commande
  • La médiation est présente dans bien des domaines, mais le secteur culturel lui réserve une place particulière tant celle-ci est constitutive de son action. Associée à une volonté de démocratisation, la médiation culturelle repose sur le partage, avec le plus grand nombre, d'oeuvres artistiques et de savoirs produits par les sciences. Le public se trouve de ce fait placé au coeur de tous les domaines culturels, du spectacle vivant et des musées, comme des bibliothèques et des archives, de la création contemporaine comme du champ patrimonial.
    Qu'il s'agisse de transmettre, de générer des relations, de favoriser le dialogue, ou de créer, l'efficacité de la communication avec les différents publics repose sur un ensemble de techniques qui varient selon les enjeux et découlent d'une histoire complexe. Cet ouvrage revient sur les fondamentaux, les impératifs, les champs disciplinaires que convoquent la médiation culturelle et les techniques nécessaires pour la mettre en oeuvre. Il donne les clés pour déployer une action culturelle pertinente.
    Cette nouvelle édition est enrichie d'un tour d'horizon des pratiques. Sous forme d'encadrés, les initiatives de nombreux acteurs culturels et institutionnels sont présentées.

    Sur commande
  • Pour fêter les 10 ans du prix « Quais du polar », chacun des 9 lauréats des années passées a composé une nouvelle policière inédite : elles sont toutes réunies dans ce recueil. On a, entre autres, le privilège d'assister à un dialogue entre Edward Snowden et des agents russes du FSB, de suivre un cours de cuisine qui dérape en crime passionnel, et de participer à une virée dans le Sahara qui tourne mal. Du suspense psychologique à l'action la plus impétueuse, du thriller à l'humour, toutes les nuances du noir sont ici explorées !

    Sur commande
  • Acteur incontournable de l'architecture marseillaise, Roland Carta développe avec son agence C+T Architectes un travail sur les grandes thématiques de l'éducation, de l'habitat, du tertiaire, du spectacle et de la culture, de l'hospitalier et plus généralement de la commande publique et privée en France et à l'international. Chaque projet est spécifique et respectueux des valeurs sociales, historiques et culturelles propres au bassin méditerranéen où il prend naissance.
    L'ouvrage présentera les projets emblématiques mis en oeuvre par l'agence depuis sa création, parmi lesquels :
    - la salle de spectacle du silo d'Arenc, Marseille, livré en 2011.
    - l'îlot 34, Marseille, livraison prévue en 2012.
    - le CHU Pasteur, Nice, livraison prévue en 2012.
    - le MUCEM, Marseille, en association avec Rudy Ricciotti, livraison prévue en 2012.

    Sur commande
  • La viande de gibier, quoi de plus sain ! Le saviez-vous ? Une étude scientifique vient de le prouver : la biche est meilleur que le boeuf, le sanglier que le porc, le chevreuil que le mouton, le lapin de garenne que le lapin de clapier. Meilleur, c'est-à-dire moins gras, mais plus riche en oligo-éléments appréciés de nous tous, des plus jeunes aux plus âgés.
    Cuisiner du gibier, c'est facile. Grâce à ce livre, découvrez de nombreuses recettes et conseils pratiques. Des plats les plus simples, bon marché et rapides, aux plus élaborés, de la caille au sanglier ; pour tous les jours ou les grandes occasions, originaux ou traditionnels ; et servis avec de superbes et alléchantes photos.
    />

  • Entre 1926 et 1928, Alexandre Stavisky (qui deviendra, peu après, l'escroc le plus célèbre au monde) fait construire un hôtel casino sur la colline d'Ilbarritz : «La Roseraie». Un ensemble impressionnant, la plus belle adresse de l'Art déco de la Côte basque. Mais à peine est-il inauguré que la crise économique de 1929 et les déboires de son promoteur condamnent son avenir...
    En tout cas ses ambitions initiales. La Roseraie doit fermer et éteindre son luxe. Le bâtiment est alors reconverti en un hôpital, puis un centre de rééducation des mutilés de guerre, puis en une colonie de vacances. Après une sérieuse rénovation, il retrouve un certain standing et devient une résidence imprégnée du parfum capiteux de l'Histoire.
    « Aussitôt, une équipe de plus de 350 ouvriers va se mettre en oeuvre. Joseph Hiriart va s'occuper de tout, mettre en harmonie tous les artistes. C'est son plus vaste chantier, celui qui va contribuer à sa gloire internationale. Le 14 août 1928, le palais de la Roseraie est inauguré lors d'une fête somptueuse. La demoiselle d'Ilbarritz est née. {..} Le génie de Joseph Hiriart va ainsi apparaître dans son travail sur la lumière. Pour apprivoiser la lumière dans une région où elle se fait généreuse, l'architecte va utiliser les vastes espaces construits pour la faire pénétrer à travers des baies vitrées monumentales et des vitraux flamboyants. L'hôtel est comme en selle entre les deux versants de la colline {...} L'entrée s'ouvre sur une des façades étroites. Il est construit sur cinq étages plus un rez-de-chaussée. Au total, cent cinquante chambres luxueuses et très spacieuses donnant toutes sur la mer et toutes différentes les unes des autres. Au dernier étage, on trouve un restaurant panoramique avec deux terrasses, une de chaque coté ».

    Sur commande
  • Serge Besnier arrive au Tchad fin décembre 1908, jeune officier de cavalerie, il rêve d'action et peut-être de gloire dans un Territoire Militaire en pleine expansion. L'escadron de spahis qu'il devait commander est dissous. On l'envoie créer un poste au Bahr al-Ghazal avec des consignes strictement défensives. Sera-t-il une sorte de sous-préfet ? Assisté du faki Naïm, il s'installe « au milieu de rien », ne songeant sans doute pas à fonder une ville, Moussoro, aujourd'hui préfecture de région, pôle d'attraction pour les éleveurs nomades, agglomération de quelques vingt mille habitants. Comme soldat, Serge Besnier fera de Moussoro, poste de première ligne sur la route des rezzous senoussistes, celui qui ne sera jamais attaqué. Comme administrateur, il saura gagner la confiance des turbulents Kréda et Kécherda, allant inlassablement à leur rencontre. Amis ou adversaires il leur témoigne un égal respect. Serge Besnier est né en 1881. Au lieu d'exploits guerriers, c'est un riche aventure humaine qu'il nous relate au fil des lettres adressées chaque semaine à sa famille de 1908 à 1911, lettres que son fils François tente ici de replacer dans le contexte de l'époque.

    Sur commande
  • La présidence de Valéry Giscard d'Estaing a été une étape décisive dans la construction européenne. Des initiatives fondatrices sont à porter à son crédit, qu'il s'agisse de la rencontre régulière des chefs d'État et de gouvernement, de l'élection au suffrage universel des députés au Parlement européen ou de la création du système monétaire européen. Ce chantier considérable de l'histoire de l'Europe a une autre particularité, celle de reposer sur l'entente franco-allemande et sur cette singulière complicité entre le chancelier Helmut Schmidt et le président Valéry Giscard d'Estaing, dont on trouvera un fort écho dans cet ouvrage. Le colloque organisé par le Centre d'Histoire de Sciences Po et l'Institut pour la démocratie en Europe constitue la deuxième étape d'une étude du septennat associant les historiens et les acteurs de l'époque. Les uns ont travaillé sur des archives de première main et les autres ont pu compléter par leurs témoignages l'analyse des faits. Durant cette journée, Valéry Giscard d'Estaing a apporté son témoignage à chacune des séquences, ce qui confère à cette manifestation une place exceptionnelle dans la connaissance de l'histoire française contemporaine.Sous la direction de Serge Berstein, professeur émérite à l'Institut d'études politiques de Paris et Jean-François Sirinelli, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, directeur du Centre d'histoire de Sciences Po (Fondation nationale des sciences politiques).
    Ouverture, René Rémond. Intervention de Valéry Giscard d'Estaing. Les problèmes monétaires et la création du Système monétaire européen. Intervenant : Robert Frank. Grand témoin : Jacques de Larosière. Les rapports franco-allemands dans la politique européenne et mondiale. Intervenant : Georges-Henri Soutou. Grands témoins : Gabriel Robin et le Chancelier Helmut Schmidt. Consolidation et élargissement de la construction européenne. Intervenant : Élisabeth du Réau. Grand témoin : Raymond Barrre. Le Parlement européen. Intervenant : Thierry Chopin. Grand témoin : Jean François-Poncet. La défense commune. Intervenant : Maurice Vaïsse. Grand témoin : Yvon Bourges. Conclusion, Pierre Milza.

    Sur commande
  • Cet ensemble pédagogique propose aux enseignants, dans le cadre des textes officiels, une approche de l'aide personnalisée se situant dans une logique de construction et de réussite pour l'enfant, de médiation et d'étayage pour le maître. Les enseignants trouveront, dans le livre et sur le cédérom, des outils directement exploitables s'inscrivant dans cette perspective d'aide à l'apprentissage, notamment dans les domaines du français et des mathématiques.

    Sur commande
  • La viande de gibier, quoi de plus sain ! Le saviez-vous ? Une étude scientifique vient de le prouver : la biche est meilleur que le boeuf, le sanglier que le porc, le chevreuil que le mouton, le lapin de garenne que le lapin de clapier. Meilleur, c'est-à-dire moins gras, mais plus riche en oligo-éléments appréciés de nous tous, des plus jeunes aux plus âgés.



    Grâce à ce livre, découvrez de nombreuses recettes et conseils pratiques. Des plats les plus simples, bon marché et rapides, aux plus élaborés; pour tous les jours ou les grandes occasions.

  • Poker trash

    ,

    Le livre que personne n'a osé écrire par crainte de la mafia pokérienne.

  • Longtemps controversés, les hedge funds ont aujourd'hui acquis une position déterminante sur les marchés mondiaux. On en compte environ 10 000, gérant près de 2 000 milliards de dollars. et leur développement se poursuit.
    Issus des techniques de gestion alternative, qui garantit une performance régulière des investissements déconnectée de l'évolution des marchés financiers traditionnels, ils constituent les fonds d'investissements les plus performants.
    Cet ouvrage offre une approche complète et structurée de l'univers des hedge funds :
    - leur origine : perspectives historiques, réglementaires ;
    - les principales stratégies : long-short equity, trading, arbitrage, événementielles ;
    - les décisions d'investissement : faut-il investir dans les hedge funds et comment le faire oe
    Illustré d'un grand nombre d'exemples, étoffé des données chiffrées les plus récentes, ce livre de référence apporte un éclairage objectif sur une pratique complexe et les risques qu'elle comporte.

    Publics
    Investisseurs institutionnels et privés, gérants de patrimoine, autorités de réglementation
    Étudiants en finance

    Sommaire :
    Bases de la gestion alternative Perspectives historiques. Caractéristiques des hedge funds. Perspectives réglementaires. Stratégies des hedge funds Opérations et instruments de base. Stratégies de type long-short equity. Stratégies de trading. Stratégies d'arbitrage. Stratégies événementielles. Investir dans les hedge funds. Faut-il investir dans les hedge funds ? Comment investir dans les hedge fundsoe

    Public :
    Étudiants de 3e cycles en finance et économie des grandes écoles et universités ; Investisseurs institutionnels et privés, gérants de patrimoine , Autorités de réglementation.

empty