Patrick Genty

  • Éléments autrefois incontournables dans la conception des jardins asiatiques, arabo-andalous ou occidentaux, les matériaux comme le bois, la pierre, la terre cuite, le verre recyclé, le sable, la paille ou le métal oxydé sont hélas aujourd'hui délaissés au profit de produits manufacturés, prêts à l'emploi.
    À travers une quinzaine de sites, cet ouvrage donne à chacun la possibilité de créer son jardin à partir de matériaux simples et écologiques disponibles dans son environnement proche. Petits abris, clôtures, sols, jardinières, paillages, tressages, écrans, mobiles, pergolas, constructions atypiques. sont ainsi déclinés en idées d'aménagements pour structurer son jardin, délimiter des espaces de circulation et mettre en valeur les végétaux de manière originale.

  • Alors que les jardineries présentent toujours plus de produits manufacturés, ce livre est une invitation à renouer avec les matériaux disponibles dans notre environnement proche. Bois, pierre, terre cuite, verre, paille ou métal oxydé, ces matériaux modestes peuvent retrouver une place de choix dans tous les jardins, même les plus contemporains. S'il existe de nombreux livres sur les techniques de jardinage, peu d'importance est en revanche accordée aux éléments qui peuvent structurer un jardin : clôtures et pergolas, jardinières et tontines, paillages, tressages, plessages... En s'appuyant sur de nombreux exemples pratiques, Patrick Genty et Alain Renouf proposent une approche sensible du jardin, à la fois simple et écologique.

  • Alors que Roger Gentis et Jean Oury nous ont maintenant quittés, Patrick Faugeras a redécouvert le texte d'une rencontre qui les a rassemblés à La Borde en 2005. Leur objectif de départ était de dialoguer sur la naissance du mouvement de psychothérapie institutionnelle, son importance quant au traitement des pathologies mentales dans un cadre institutionnel mais aussi de revenir sur la nature d'une pensée et d'une clinique qui, au-delà des particularités et dissemblances générées ici et là selon les contextes, font encore communauté.
    Assez tôt, cet échange prit l'allure d'un vagabondage où chacun sut mêler et entrelacer ses souvenirs personnels avec l'histoire d'un mouvement qui produisit une véritable révolution dans le champ de la psychiatrie.
    Tout au long de cet entretien, ces acteurs de premier plan d'une psychiatrie qui se voulait profondément à l'écoute d'êtres en souffrance psychique soulignent à l'usage des générations à venir combien l'engagement dans cette clinique ne peut se concevoir sans le souci de la singularité du sujet et un certain sens du collectif soignant. Leurs témoignages prennent, dans le contexte actuel, des allures de manifeste pour une « psychiatrie à visage humain ».

    Sur commande
  • Le nom du monde est jardin prend le jardin comme un lieu unique et original, un espace ouvert au reste du monde, propre à faciliter la réflexion globale sur son quotidien, ses actes et leur cohérence, sur le sens à donner à sa vie.
    Puisque le jardin et les plantes nous habitent et font partie de nous, le jardin ou ce qu'il évoque est une source d'inspiration et d'émerveillement.
    Ce qui s'y fait et s'y déroule est en connexion étroite avec d'autres sphères de notre quotidien.
    C'est un miroir de nous. Si le jardin va bien, la nature ne pourrait-elle aller mieux, le monde également ? Ces gestes ronds, ces pratiques respectueuses, ces outils et ces objets façonnés localement font de nouveaux jardins, de nouveaux lieux de production plus humains, et la nature tout autour semble s'en satisfaire. L'ouvrage se décline en 10 chapitres, écrits sur un mode à la fois personnel, militant et pédagogique.
    Chacun d'entre eux présente un ensemble de pratiques qui font sens, prétexte à une réflexion plus universelle. Quelques dessins au trait viennent illustrer certaines des pratiques décrites.
    Un carnet pratique avec adresses et références bibliographiques conclut chaque chapitre.

    Sur commande
empty