Parnotte/Balac

  • Les quatre tomes de la série Le Sang des

  • Balac, le scénariste du 1er tome de la série culte « Sambre » renoue avec la veine romantique de ses débuts. L'histoire d'amour qu'il nous conte se déroule à la fin du 18e siècle dans le nord de la Bretagne, région dont il est originaire. Soizik est une jeune et jolie villageoise dont le destin va basculer suite à sa rencontre avec les deux frères d'une famille maudite: les Porphyre. C'est en voulant garder le bijou découvert au cou d'une noyée que Soizik fait la connaissance, dans l'antre du Kornik, du plus jeune des deux frères, Gwémon. Soizik ne restera pas indifférente aux charmes de l'aîné, Konan, tout juste sorti du bagne de Toulon. La maréchaussée l'y a précipité, enfant, en expiation des crimes de son naufrageur de père, le terrible Hyacinthe Porphyre. Pour tout héritage, celui-ci laisse à ses fils son oeil de verre sur lequel est inscrite une étrange phrase en latin...

    Sur commande
  • Dans le cinquième tome du Sang des Porphyre, Balac et Parnotte mettent en scène nos conspirateurs dans un huis-clos angoissant chez le comte de Rothéneuf.

    Si une bâtarde, un ancien bagnard, un orphelin et une fille cachée des Porphyre s'associent, il est forcément question d'argent. Alors quand le brutal comte de Rothéneuf est sur le point de mourir, il est temps de faire apparaître une mystérieuse héritière : Aurore...

    L'avant-dernier tome de la saga oppose les « brouteurs de varech » aux nobles de Rothéneuf dans un duel dont l'issue sera connue dès le début 2013...

    Sur commande
  • Saga familiale en BretagneQuatrième et dernier tome du 1er cycle du Sang des Porphyre ! Suite immédiate du tome 3 : le recteur vient de mourir ; Konan, Gwémon et Soizik découvrent une salle secrète dans l'antre du Kornik. L'attrait du trésor des Porphyre, l'amour, la sorcière qui réveille les plus bas instincts des villageois au nom du paganisme, et bien entendu, la soif de vengeance poussent inexorablement les personnages vers leur destinée. Tous les ingrédients sont là pour que se répète le "péché originel" de Hyacinthe Porphyre...

    Sur commande
  • Avec ce sixième tome, Balac et Parnotte terminent en beauté leur saga Le Sang des Porphyre. Hyacinthe Porphyre avait certes jeté la disgrâce sur toute sa famille mais le comte de Rothéneuf n'est pas en reste ! En cherchant à s'octroyer son héritage, nos quatre conspirateurs ne pensaient pas provoquer tant de meurtres et et lever le voile sur des secrets de famille plus terribles les uns que les autres...

    Sur commande
  • Saga familiale en BretagneTroisième album de la tétralogie consacrée aux Porphyre, famille du nord de la Bretagne au XVIIIème siècle. Une histoire de sang maudit, de secrets bien cachés liés aux drames du passé, d'un trésor englouti...Histoire d'un village breton tiraillé entre la peur du recteur catholique et le respect des superstitions et du « drouk aviz » (mauvais oeil)... L'histoire de Soizik, des frères Porphyre, d'Hermine de Rothéneuf et de trois bagnards évadés qui n'ont, semble-t-il, pas oublié Konan Porphyre et son trésor familial...

    Sur commande
  • Au XVIIIe siècle, dans le nord de la Bretagne, la jeune Soizik trouve un bijou au cou d'une noyée. Celui-ci la conduit sur la route d'une famille maudite : les Porphyre.
    L'oeil de verre, transmis par le terrible Hyacinthe Porphyre à ses fils, n'a pas fini de révéler son mystère. Quel est le sens caché de l'inscription latine qui s'y trouve : "Place l'oeil dans mon orbite sans larme. Ta main sera avalée par le démon" ? Gwémon, le plus jeune frère, rêve d'un trésor caché...
    Le Sang des Porphyre est inspiré d'une histoire véridique, celle de la famille Rotheneuf, de sanguinaires marins qui écumaient les côtes de Saint-Malo au XVIIIe siècle.

    Sur commande
  • Comme les habitants de son village de Bretagne, la jeune Soizik dépouille les naufragés qui viennent s'échouer sur la plage. Un jour, elle s'empare du collier d'une victime. Pressée de le cacher, elle glisse malencontreusement dans une grotte où vivent secrètement Gwémon et sa mère, derniers survivants des Porphyre exécutés pour un massacre commis sur un bateau. Mais voici que réapparaît le frère de Gwémon et que débarque une étrange visiteuse à la recherche du collier...
    Quel est le véritable secret de la famille Porphyre ? Quel sombre mystère entoure le collier emporté par la jeune Soizik ?

  • Bretagne, fin du XVIIIe siècle.
    Quelque part sur les "côtes barbares" balayées par les vents, une poignée de gueux, accrochés à leurs rochers sculptés tels des païens arapèdes, tentent de survivre. Parmi ces misérables "pagahiz" oubliés de tous, Soizik, une jeune sauvageonne ramasseuse d'épaves, livrée à elle-même, et dont la beauté naissante excite la convoitise des rustres locaux... Après une terrifiante tempête, la jeune fille fait une bien macabre découverte : un corps rejeté par les flots, celui d'une troublante noyée à qui, pour son plus grand malheur, elle dérobe un médaillon...
    Scellant impitoyablement son destin par ce geste irréfléchi, Soizik sera soumise à une inexorable succession d'événements dramatiques, mais sera également confrontée à de multiples rebondissements romanesques : elle devra percer le secret d'une énigmatique phrase en latin, gravée sur l'o eil de verre d'un ancien naufrageur pendu, objet fort convoité par le diabolique Lacallonge, un ancien abbé défroqué ; mais elle rencontrera surtout Konan, un viril et séduisant bagnard, et Gwémon, le jeune et ultime rejeton de la terrifiante famille des Porphyre ! Pour la belle Soizik, un fabuleux trésor - et surtout l'amour - seront-ils au rendez-vous ?

    Sur commande
  • Soizik est une jeune et jolie villageoise dont le destin va basculer suite à sa rencontre avec les deux frères d'une famille maudite: les Porphyre. C'est en voulant garder le bijou découvert au cou d'une noyée que Soizik fait la connaissance, dans l'antre du Kornik, du plus jeune des deux frères, Gwémon. Soizik ne restera pas indifférente aux charmes de l'aîné, Konan, tout juste sorti du bagne de Toulon. La maréchaussée l'y a précipité, enfant, en expiation des crimes de son naufrageur de père, le terrible Hyacinthe Porphyre. Pour tout héritage, celui-ci laisse à ses fils son oeil de verre sur lequel est inscrite une étrange phrase en latin...

empty