Olivier Beytout

  • « Le plus grand plaisir, pour moi, dans le métier de photographe ? La réalité des gens modestes que j'essaye de raconter en images sobres. Je m'efforce d'éviter tout effet valorisant, apologétique, esthétique, touristique, commercial ou tout effet dramatique, militant, politique, moralisateur. Pas de grandiloquence, rien d'extraordinaire, pas de «choc des photos», pas d'a priori généraliste mais l'observation, au jour le jour, de la vie quotidienne. Pas de banalités floues, mais la description aussi fidèle que possible du particulier. Pas de jugement mais, si possible, de la compréhension.
    Je ne cherche pas tant à témoigner d'un instant, d'un moment, que d'une durée. Il est difficile de mettre une date précise sur mes photos. Elles sont à la fois du présent et du passé, présentes reliées au passé. » Au fil des pages : des lieux, des visages anonymes, et d'autres connus : Claude Piéplu, Ray Charles, Germaine Tillon, Maria Casares, César, Danielle Delorme, l'abbé Pierre... et pourtant presque intimes, saisis dans une proximité qui nous les rend plus familiers encore.

    Sur commande
  • Le bilan de la longue carrière du photographe Olivier Beytout : cet ouvrage est le fruit d'un choix raisonné au sein d'un riche corpus de photographies qui nous entraînent d'Haïti au Sénégal, du Niger à Cuba, de France au Maroc, du Cap Vert aux Etats-Unis... Un tour du monde en noir et blanc avec pour fil conducteur la sensibilité d'un humaniste qui s'attache à l'intime et au sensible des scènes qu'il saisit.

    Sur commande
  • Bouts

    Olivier Beytout

    « On a picoré, chipoté dans les gamelles des voisins des bouts, des citations, des morceaux choisis. On cite, on déforme peut-être, on change parfois involontairement des mots et on doute même, de temps en temps, de l'auteur. On n'a pas toujours le goût, ou le temps, de vérifier aux sources... Bref, ce petit livre n'est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mot à mot. C'est le plaisir de l'idée qui compte, Bon plaisir ! ».

    Série d'aphorismes et de trait d'humour révélant un esprit « très français », illustré de photos de scupltures et de gravures de l'auteur, Olivier Beytout, qui se cache dernière un collectif, le « Fameux Groupe de Bondouffle ».
     

    Indisponible
  • "Connaissez-vous Evariste Petitpois ? Non. Alors vous avez de la chance. Son dernier livre vient de paraître (le précédent Je suis fatigué était épuisé). Il nous propose cette fois des Petits apophorismes badins. Une sélection de calembredaines, salmigondis, pataquès, balivernes, billevesées, carabistouilles et fariboles. À lire pour rire du pire.

    «l'Oligar.chie sur le peuple» Pour n'en citer qu'un, d'une grande actualité." (Honoré, pour Charlie Hebdo)

  • "Bulles, adages pour tout âge", de l'éminent professeur Ephraïm Pochadouille, consiste en une sélection d'aphorismes, badineries, bonnes phrases, jeux de mots... à lire pour rire!

  • Couronné du prestigieux Prix de Boisson 2011, ce petit recueil d'aphorismes indispensables pour alléger et embellir notre quotidien a été bricolé, traficoté, gambergée par un auteur qu'on ne présente plus : l'illustre Polycarpe Platipus. Une sélection de calembredaines, salmigondis, pataquès, balivernes, billevesées, carabistouilles et fariboles...

  • Notes

    Olivier Beytout

    « On a picoré, chipoté dans les gamelles des voisins des bouts, des citations, des morceaux choisis. On cite, on déforme peut-être, on change parfois involontairement des mots et on doute même, de temps en temps, de l'auteur. On n'a pas toujours le goût, ou le temps, de vérifier aux sources... Bref, ce petit livre n'est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mot à mot. C'est le plaisir de l'idée qui compte, Bon plaisir ! ».

    Série d'aphorismes et de trait d'humour révélant un esprit « très français », illustré de photos de sculptures et de gravures de l'auteur, Olivier Beytout, qui se cache dernière le pseudonyme "Adalberon Crabidou".
     

  • Cuba

    ,

    Les photos de ce livre ont été prises au cours de plusieurs voyages à Cuba. C'est le récit photographique d'un voyageur curieux, une description personnelle, particulière, d'un humaniste respectueux, qui témoigne de ceux qu'il a croisés à Cuba. Le désir de l'auteur est de présenter dans ce livre les Cubains tels qu'il les a rencontrés au hasard des routes.

    Les textes qui accompagnent cette galerie de portraits photographiques ajoutent une dimension presque onirique à ce "documentaire en images".

  • " Un univers photographique intense où se mélangent le spécifique, le particulier, l'éphémère, le durable et l'aléatoire, au hasard des chemins qui se croisent, s'entrecroisent et se décroisent dans la contredanse des vents hybrides et le yanvalou tourmenté de l'eau et du feu. Je remercie l'artiste photographe Olivier Beytout d'avoir récupéré ces séquences caractéristiques de la vie de mon pays. Ce sont de fabuleux petits morceaux d'éternité qui montrent l'essentielle fragilité de l'existence quotidienne tout en nous incitant à flairer la substance profonde de la vie réelle. A ce tournant critique de l'histoire haïtienne, ces photos antérieures au séisme dévastateur du 12 janvier 2010 nous insufflent l'espoir et le courage d'imaginer, de construire le défi du futur en un pari de rêve ". Frankétienne

empty