O.Henry

  • Le Texas d'avant le pétrole, tel est le cadre des dix- sept histoires écrites par O. Henry qui mettent en scène des individus à la moralité aléatoire. O. Henry, lui-même ancien prisonnier, se révèle un moraliste de première force, habile à débusquer les faux braves gens et à éventer les faux-semblants.
    O. Henry, comme La Fontaine auquel le compare Blondin (qui signe ici la préface) ne se plaît jamais tant que lorsqu'il fait tomber les masques où lorsqu'il oblige ses héros à se les échanger. Comme le disait l'auteur lui-même : « La fantaisie est à peu près la seule occasion qui nous soit donnée de dire la vérité. »

    Sur commande
  • Un arnaqueur de grande classe, spécialiste des casses, à peine sorti de prison, séduit et épouse la fille d'un banquier. Deux petits escrocs venus du Sud profond des Etats-Unis partent à la conquête de New-York, tandis que deux autres pensent avoir trouvé l'idée du siècle en kidnappant l'enfant d'un notable. Tout est possible dans les nouvelles de O. Henry. L'ironie est de mise. Renversements comiques et scène cocasses s'enchaînent, jusqu'à des dénouements incroyables.

    Sur commande
  • Prenez un homme d'affaire surmené, des escrocs pleins d'imagination, une caissière méthodique, des cow-boys solitaires, des jeunes filles qui rêvent de mariage, un pharmacien amoureux et des amis loyaux, ajoutez-y quelques situations cocasses, une bonne dose d'humour et saupoudrez de tendresse... T elle est la recette des nouvelles de O. Henry qui, du Far West à la Cinquième Avenue, surprennent par leur diversité et leur modernité. À consommer sans modération !

    Sur commande
  • On retrouve Jeff Peters, l'escroc préféré de O. Henry, héros de plusieurs nouvelles, ainsi que de nombreux personnages, aux aventures rocambolesques.
    Un homme, poursuivi par la malchance, et qui fait capoter, par sa seule présence une expédition en Amérique latine. Un jeune homme timide, repoussé par une jolie jeune femme, qui devient un héros de guerre pour lui prouver qu'elle a tort. Une enfant qui s'est fait voler un livre des contes de Grimm et croit que le bandit qui vient lui rendre justice est un prince échappé de ses contes.
    Un couple de jeunes gens qui mènent à New-York une vie agitée et bruyante. Quand le mari comprend qu'il boit trop, qu'il est en train de devenir alcoolique, et décide d'arrêter, leur vie devient morose et triste.

    Sur commande
  • Les chemins du destin

    O. Henry

    Ce deuxième volume de nouvelles de O. Henry est, comme le précédent, un recueil de huit textes rares ou inédits traduits par Michèle Valencia.

    Mais tout d'abord un petit rappel de la biographie de O. Henry.
    Après avoir travaillé dans une pharmacie, il est obligé de partir au Texas pour des raisons de santé. Il y côtoie toutes sortes de personnages hauts en couleur dont il se servira plus tard dans ses nouvelles. Revenu en ville, il travaille au cadastre puis dans une banque. De l'argent ayant disparu, il est accusé d'avoir détourné ces sommes pour renflouer son journal et il est condamné. Plutôt que de se présenter en appel, il s'enfuit en Amérique du Sud où il séjournera quelque temps trouvant là aussi matière à de nombreuses histoires. De retour pour retrouver sa femme malade, il fait trois années de prison et commence à écrire. Il décide ensuite de s'installer à New York pour vivre de sa plume, possède bientôt sa propre rubrique et écrit des centaines de nouvelles. Père d'une petite fille, il se remariera après la mort de sa femme et continuera d'écrire sur un rythme effréné. Mais, devenu alcoolique, il mourra à l'âge de 48 ans.

    Son écriture distanciée, son optimisme et ses chutes surprenantes ont beaucoup fait pour sa renommée.
    Les histoires de O. Henry sont très variées, tant dans le style que dans les thèmes, et le choix des textes de ce deuxième recueil essaie d'illustrer cette diversité.
    En France, au XVIIIe siècle, un jeune homme veut quitter son village mais se trouve à un croisement où il faut choisir entre trois routes qui toutes, par la volonté du destin, le mèneront à la même fin.
    Dans un petit pays d'Amérique du Sud, un " meneur d'hommes " essaye de mettre sur pied une révolution. Mais il finira certes par mener des hommes, mais d'une manière inattendue.
    Dans une prison, un condamné à mort qui se dirige vers la chaise électrique croit que c'est un rêve et qu'il va se réveiller auprès de sa femme.
    Cinq nouvelles se déroulent à New York enfin : un journaliste ne parvient pas à écrire sur l'amour tant qu'il n'a pas fait souffrir une femme ; une serveuse au visage ingrat a son heure de gloire quand un homme l'embrasse dans le café où elle travaille ; un journaliste se lance vainement à la recherche d'un voyageur sans attache ; deux New Yorkais discourent sur la façon de maîtriser l'excitation des foules en furie ; deux escrocs trouvent indigne d'eux de voler un homme qui leur fait confiance et ils préfèrent faire l'effort de monter une véritable arnaque.

    Sur commande
  • William Sydney Porter (1862-1910), connu sous le pseudonyme d'O.Henry, est l'auteur de près de 300 nouvelles. Largement inspirées de sa vie aventureuse, elles furent pour certaines régulièrement traduites.
    Après une jeunesse mouvementée dans un ranch texan, où il croise toutes sortes de personnages hauts en couleurs, il s'installe à Austin, où il enlève sa future épouse, vit de petits boulots et commence à écrire. Son expérience dans une banque lui vaut d'être poursuivi pour détournement de fonds, et se termine par une cavale à travers l'Amérique latine. Revenu se rendre quand il apprend que sa femme est mourante, il fait de la prison. Il vit ensuite de sa plume à New York sous le nom d'O.Henry.
    Son art de la nouvelle repose sur une écriture décalée et ironique, une grande tendresse envers les gens ordinaires ainsi que sur une chute inattendue (Les gangsters qui enlèvent un enfant pour obtenir une rançon mais qui préfèrent le rendre tellement l'enfant les fait tourner en bourrique ou les deux amoureux très modestes qui veulent se faire des cadeaux pour Noël : Pour lui offrir une chaîne pour sa montre, elle vend ses cheveux qui sont sa fierté alors qu'il a vendu sa montre pour lui acheter le peigne dont elle rêve).

    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Mémoires d'un chien jaune

    O. Henry

    Sur commande
  • " Comment se jouer du destin quand on est un personnage de nouvelles ? Par une pirouette, bien sûr ".
    Un apprenti journaliste qui cherche le bon sujet pour être publié ; la célébrité inattendue d'un chef de gang ; une manipulation d'élection en Amérique latine par un attaché de presse ambitieux ; les éventuels points communs entre l'existence et les romans d'amour ; la jolie vendeuse qui ne s'en laisse pas compter ; l'arnaque parfaite... qui déraille ; une plante qui sait se faire comprendre à demi-mot - à condition bien sûr qu'on parle sa langue, ou de l'importance des canards dans une entreprise de séduction.

    Sur commande
  • Anglais Heart of the West

    O. Henry

    «Baldy Woods reached for the bottle, and got it. Whenever Baldy went for anything he usually--but this is not Baldy's story. He poured out a third drink that was larger by a finger than the first and second. Baldy was in consultation; and the consultee is worthy of his hire...» O. Henry's stories frequently have surprise endings. In his day, he was called the American answer to Guy de Maupassant. While both authors wrote plot twist endings, O. Henry stories were considerably more playful. His stories are also known for witty narration.
    Most of O. Henry's stories are set in his own time, the early 20th century. Many take place in New York City and deal for the most part with ordinary people: clerks, policemen, waitresses, etc.
    O. Henry's work is wide-ranging, and his characters can be found roaming the cattle-lands of Texas, exploring the art of the con-man, or investigating the tensions of class and wealth in turn-of-the-century New York. O. Henry had an inimitable hand for isolating some element of society and describing it with an incredible economy and grace of language.

    Sur commande
  • Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • La loi de Georgia

    O. Henry

    Non seulement l'humour de O.Henry ne se démode pas mais il reste toujours inattendu. Ces huit nouvelles brillent comme des pépites d'humour, de tendresse et aussi d'humanité. O. Henry a l'art de nous faire passer des larmes au rire en un tour de phrase. Même si elles sont toutes bonnes à lire, nous gardons un attachement particulier au Cadeau de Noël et au Succès du sacrifice.
    Si pour la rapidité d'écriture, O.Henry était comparé au russe Anton Tchekhov, l'énergie tout comme le ton humoristique qui imprègnent ses textes trahissent l'influence des deux grands auteurs américains que sont Mark Twain et Ambrose Bierce.
    · Inédites en français, les huit nouvelles présentes dans ce recueil font partie des meilleures qu'O.Henry ait jamais écrites.

  • Anglais Selected stories

    O. Henry

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Livre + CD Audio N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • New York Tic Tac

    O. Henry

    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • La théorie du chien

    O. Henry

    "L'étrange est bien plus ordinaire que l'inattendu", disait O. Henry. Et c'est dans ce même esprit que les huit histoires de ce recueil gravitent autour de ses deux thèmes de prédilection : l'imposture, mais surtout le destin, cette fatalité qui est toujours perçue par O. Henry comme une réalité incontournable de la vie de chacun. On retrouve dans ses nouvelles, véritables petits chefs-d'oeuvre de concision, cette volonté de torturer les intrigues à coups d'ironies du sort et de coïncidences fortuites, savant mélange ayant contribué à faire de lui le maître du surprise ending. Si, pour la fluidité de son style, il a été comparé au Russe Anton Tchekhov, l'énergie et le ton humoristique qui imprègnent ses textes trahissent l'influence des deux grands auteurs américains que sont Mark Twain et Ambrose Bierce.

  • Huit nouvelles sur l'imposture qui mettent en scène des New Yorkais pathétiques ou malins. Une manière en huit variations de découvrir l'étonnante palette comique de cet humoriste qui fit la jonction entre Twain et les comiques du New Yorker, doué d'un sens du récit qui en fait un modèle pour une ribambelle d'écrivains américains. Son univers amusant l'a malheureusement coupé d'une partie d'un lectorat, surtout en France, qui n'a vu en lui qu'un humoriste là où il y avait bien du Tchékhov (en moins slave).

empty