Michel Hanus

  • Le décès des parents ouvre les portes de la mort ! tant qu'ils étaient vivants nous nous sentions encore protégés : ils étaient entre nous et notre propre mort.
    Les voilà partis, c'est maintenant notre tour. là aussi nos parents nous ont ouvert la route; c'est à nous de la continuer jusqu'au bout. le projet de ce livre s'est voulu, dès le départ, pluridisciplinaire et francophone. il s'agissait de donner la parole aux acteurs concernés : aux enfants endeuillés jeunes et moins jeunes dont plusieurs ont accepté d'écrire leur témoignage, aux associations qui les accompagnent et aux professionnels qui leur apportent soutien et compréhension.
    Cet ouvrage s'inscrit dans un mouvement de renouveau d'intérêt social pour la mort et, à un moindre degré, pour le deuil. nous souhaitons qu'il participe à cette évolution afin d'encourager la mise en place et la diffusion de bonnes pratiques dans le soutien des personnes en deuil de leurs parents, particulièrement lorsqu'il s'agit d'enfants et d'adolescents.

  • Face à la maladie ou à la mort d'un proche, d'un grand-père ou d'une grand-mère, de l'autre parent, d'un enfant dans la famille, les parents se retrouvent face à leur propre peine, face à un séisme à surmonter mais aussi face à leur enfant à consoler, à épauler.
    Se posent alors des questions à la fois essentielles et très concrètes : dois-je parler à mon enfant de la mort prochaine de quelqu'un qui est malade, le préparer ? qu'est-ce que mon enfant, à 3 ans, comprend de la mort ? faut-il l'associer aux funérailles ? comment déceler des signes d'angoisse chez mon enfant ? pour aider les parents à traverser cette épreuve avec leur enfant, des réponses simples, sans tabou ni pathos, accessibles et adaptées à l'âge de l'enfant.

  • Dès 1912, S. Freud place le deuil comme ouverture à la vie psychique, à la pensée. Dans le suspens momentané qu'introduit la vue du cadavre de la personne aimée en surgissent la mémoire et le regret. Et c'est bien toujours de l'absence de la mère et du sein qu'en naissent, en la psyché de l'enfant, les représentations qui permettent de la supporter. Lorsque l'absence dure et signe la perte, le travail de deuil va se déclencher. Il n'est pas toujours lié à la mort de l'objet qui lui donne cependant des caractères particuliers, il est réaction à la perte, élaboration active, travail, sur le traumatisme subi. Ce travail psychique qui naît précocement et activement avec les premières renonciations narcissiques est un processus qui nous accompagne tout au long de la vie et se réactive après chaque perte, qu'elle soit mortelle ou non. Il est donc à la fois familier et toujours énigmatique, ne serait-ce que par l'intensité de la douleur qui en est partie intégrante. C'est pour cela qu'il est abordé au travers de cet ouvrage de synthèse dans une perspective pluridisciplinaire : clinique, ethnographie, primatologie, psychologie, psychopathologie, médecine, psychiatrie, pédiatrie. Mais les hypothèses psychopathologiques fondamentales sont psychanalytiques : les relations précoces, l'aptitude au deuil, « le deuil narcissique ».

  • Comment surmonter son deuil ? Comment reprendre goût à la vie après la mort d'un être cher ? Autant de questions que chacun d'entre nous se pose à un moment ou à un autre de sa vie.
    Pour y répondre, l'association Vivre son deuil Ile-de-France (membre de la Fédération Européenne Vivre son deuil) a rédigé - sous la direction de Michel Hanus - cet ouvrage qui aidera les personnes concernées à surmonter les différentes phases du deuil et du travail de deuil. La Fédération Européenne Vivre son deuil regroupe de nombreuses associations dans les régions de France et en Suisse. Les associations Vivre son deuil reposent sur deux bases essentielles : le bénévolat et le partenariat interassociatif.
    Elles offrent aux personnes en deuil une écoute téléphonique, des entretiens et la possibilité de participer à des groupes de soutien, en particulier pour les enfants en deuil et les endeuillés après suicide. Elles ont produit de nombreux documents de soutien, livrets, cahiers, films, vidéo et DVD. Elles assurent de nombreuses formations. Un ouvrage indispensable pour trouver la voie de la résilience et pour retrouver le goût de la vie.

  • La mort d'une personne aimée, même lorsqu'elle est attendue et qu'elle est dans l'ordre des choses du fait de l'âge ou de la maladie, est douloureuse et fait surgir des sentiments mitigés d'abandon, de tristesse, d'angoisse, de regret, de révolte, de colère, de culpabilité voire - mais plus inavouable - de soulagement.
    Lorsque les circonstances sont inhabituelles, particulièrement tragiques, lorsque la mort touche un être jeune, la force de ces émotions se décuple, surtout la révolte et la colère, souvent la culpabilité même irrationnelle. la mort d'un enfant est le paroxysme de la douleur et de ces pénibles sentiments. ce drame est ressenti comme une injustice contre nature puisqu'elle inverse l'ordre des générations [.
    ]. la mort d'un enfant est également une lourde peine pour ceux qui l'ont connu et plus précisément pour celles et ceux qui se sont occupés de lui mais tout particulièrement les équipes soignantes, au sens le plus large, qui ont accompagné sa fin de vie et la souffrance de ses parents [. ]. le projet de ce livre s'est voulu dès le départ pluridisciplinaire et international francophone. il s'agissait de donner la parole aux acteurs concernés : aux parents endeuillés tout d'abord dont plusieurs ont accepté de prendre la parole pour témoigner de leur épreuve, aux associations qui accompagnent les enfants en fin de vie et les parents en deuil, mais aussi aux professionnels intervenant avant, pendant et après la mort [.
    ]. cet ouvrage s'inscrit dans le mouvement actuel de renouveau d'intérêt social pour la mort et, à un moindre degré, pour le deuil [. ]. souhaitons que ce livre participe au développement de ce mouvement de renouveau afin d'encourager la mise en place et la diffusion de bonnes pratiques dans les moments de la mort et dans le soutien des personnes en deuil. michel hanus.

  • Confrontés à la mort d'un proche, les parents se retrouvent face à leur propre peine mais aussi à celle de leur enfant.

    Pour accompagner au mieux son enfant, bien des questions se posent alors :
    « Que comprend-il de la mort ? » « Comment annoncer la mort d'un proche ? » « Dois-je l'associer aux funérailles ? » « Dois-je lui cacher ma tristesse ? » Des réponses simples pour accompagner les parents dans cette épreuve et les aider à la surmonter avec leur enfant.

  • Le deuil est l'une des expériences les plus douloureuses que chacun peut affronter au cours de son existence. C'est également l'un des thèmes les plus tabous de nos sociétés occidentales, malgré l'engouement actuel que l'on observe, notamment aux États-Unis, pour tout ce qui a trait à la mort.
    Pour l'individu, la perte introduit un facteur de déséquilibre qui peut donner lieu à des souffrances physiques. C'est pourquoi la prévention de ces complications chez les personnes à risque ou les sujets fragiles (comme les enfants) relève d'un devoir de solidarité sociale. Michel Hanus et Marie-Frédérique Bacqué insistent sur les nouvelles approches psychologiques et sociales du deuil, qui s'ajoutent au recours traditionnel aux professionnels.

    Sur commande
  • Le deuil est l'une des expériences les plus douloureuses que chacun peut affronter au cours de son existence. C'est également l'un des thèmes les plus tabous de nos sociétés occidentales, malgré l'engouement actuel que l'on observe, notamment aux États-Unis, pour tout ce qui a trait à la mort.
    Pour l'individu, la perte introduit un facteur de déséquilibre qui peut donner lieu à des souffrances physiques. C'est pourquoi la prévention de ces complications chez les personnes à risque ou les sujets fragiles (comme les enfants) relève d'un devoir de solidarité sociale. Cet ouvrage insiste sur les nouvelles approches psychologiques et sociales du deuil, qui s'ajoutent au recours traditionnel aux professionnels.

  • Les cours complets (obligatoires + spécialités en maths, physique-chimie et SVT), pour comprendre et mémoriser l'essentielDes annales corrigées, dans toutes les matières, avec, pour les langues, les fichiers audio MP3 à télécharger gratuitementPlus de 170 exercices de type bac, et tous les corrigés, pour s'entraîner en maths et en physique-chimieLe descriptif détaillé des épreuves écrites et orales : définitions, durées, coefficients...

  • Le deuil est l'une des expériences les plus douloureuses que chacun peut affronter au cours de son existence. C'est également l'un des thèmes les plus tabous de nos sociétés occidentales, malgré l'engouement actuel que l'on observe, notamment aux États-Unis, pour tout ce qui a trait à la mort.
    Pour l'individu, la perte introduit un facteur de déséquilibre qui peut donner lieu à des souffrances physiques. C'est pourquoi la prévention de ces complications chez les personnes à risque ou les sujets fragiles (comme les enfants) relève d'un devoir de solidarité sociale. Cet ouvrage insiste sur les nouvelles approches psychologiques et sociales du deuil, qui s'ajoutent au recours traditionnel aux professionnels.

empty