Mendelssohn

  • Sur commande
  • Sur le tonus des muscles striés / par Maurice Mendelssohn,...
    Date de l'édition originale : 1881 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Trois anneaux commence par raconter l'histoire de trois écrivains en exil qui se sont tournés vers les classiques du passé pour créer leurs propres chefs-d'oeuvre. Erich Auerbach, le philologue juif qui fuit l'Allemagne nazie pour écrire sa grande étude de la littérature européenne, Mimésis, à Istanbul. François Fénelon, l'évêque du XVIIe siècle, auteur d'une merveilleuse suite de l'Odyssée, Les Aventures de Télémaque, best-seller de son époque, qui lui valut le bannissement. Et l'écrivain allemand W.G. Sebald, qui s'exila en Angleterre, et dont les récits si singuliers explorent les thèmes du déplacement et de la nostalgie.
    À ce conte d'exils, Daniel Mendelsohn ajoute sa propre voix, entrelaçant l'histoire de la crise qu'il traversa entre l'écriture de la grande fresque mémorielle des Disparus et celle du récit intimiste d'Une Odyssée. L'« art poétique » qui en résulte est un hommage aux mondes grecs et juifs, un trait d'union entre Orient et Occident et une ode à la littérature française.

  • Lorsque Jay Mendelsohn, âgé de quatre-vingt-un ans, décide de suivre le séminaire que son fils Daniel consacre à l'Odyssée d'Homère, père et fils commencent un périple de grande ampleur. Ils s'affrontent dans la salle de classe, puis se découvrent pendant les dix jours d'une croisière thématique sur les traces d'Ulysse.

    Croisant les thèmes de l'enfance et de la mort, de l'amour et du voyage, de la filiation et de la transmission, cette exploration fascinante de l'Odyssée fait écho au récit merveilleux de la redécouverte mutuelle d'un père et de son fils.

    1 autre édition :

  • Dans la famille de Daniel Mendelsohn, il y a un trou : en 1941, son grand-oncle, sa femme et leurs quatre filles ont disparu dans l'est de la Pologne. Comment sont-ils morts ? Nul ne le sait. Pour résoudre cette énigme, l'auteur part sur leurs traces. Le résultat ? Non un énième récit sur la Shoah, mais un formidable document littéraire, à la fois enquête dans l'Histoire et roman policier.

    1 autre édition :

  • Une enfance dans une famille juive unie autour de la figure fondatrice du grand-père, une jeunesse incandescente et hantée, voilà ce qui a forgé les deux passions de Daniel Mendelsohn : passion pour les langues anciennes, passion pour les garçons. Dès lors, sa " grammaire de l'identité" suivra des méandres bouleversants. Lorsqu'une amie lui propose d'incarner le père auprès de l'enfant qu'elle porte, il va partager sa vie entre les " garçons " de Chelsea et la banlieue où habite sa nouvelle famille. Et toujours, chez l'auteur des Disparus, poèmes latins et tragédies grecques se font l'écho d'un secret de famille lancinant.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • En 1783, un auteur anonyme déclenche une controverse dans le numéro de septembre du Berliner Monatsschrift au sujet du mariage civil. Un pasteur, Zöllner, qui défend le mariage religieux, lui répond et s'interroge : « Qu'est-ce que les Lumières ? » Mendelssohn et Kant saisissent la balle au bond et entreprennent, chacun de leur côté, de lui répondre. Ces deux opuscules, respectivement intitulés « Sur la question : que signifie "aufklären" ?» et « Réponse à la question : qu'est-ce que "les Lumières" ?» présentent, cinq ans avant la Révolution française, un bilan des Lumières, au moment de leur apogée. Ont-elles fait le bien ? Comment faut-il éclairer ?
    Le débat va porter sur le bon usage et les abus des Lumières, sur le passage d'une théorie inflexible à la pratique. Il y est question de l'essence de l'homme et de son accomplissement dans la vie sociale, de la liberté de penser, de l'autonomie de la raison, de l'État et du droit.

  • Ce recueil réunit une vingtaine de critiques sur des oeuvres cinématographiques (Marie-Antoinette de Sofia Coppola, Avatar, etc.) et littéraires («L'empreinte de l'ange» d'Alice Sebold, «Un homme» de Philip Roth, «Le maître» de Colm Toibin, etc.) parues dans la «New York Review of books» et le «New Yorker».

    Sur commande

    1 autre édition :

  • écrits juifs

    Moise Mendelssohn

    • Verdier
    • 5 Avril 2018

    Moses Mendelssohn (1729-1786) fut un penseur "d'entre les mondes" ; philosophe, remarquable écrivain de langue allemande, traducteur de Rousseau et de la Bible, il fut encore, en langue hébraïque, un exégète affûté, sensible aux aspérités de la lettre scripturaire comme aux idées. Il se soucia, sans sacrifier l'un pour l'autre, des deux mondes, du juif et de l'allemand (et, au-delà, de l'européen) ; souvent, il dut s'interposer entre eux.
    Inquiet de la pérennité de son peuple, de son bonheur et de son honneur, il fut encore soucieux du "salut universel", du bonheur des hommes à la lumière de la raison ; il ne balança pas entre elle et la révélation, mais voulut les voir réconciliées, alliées. Le "Socrate de Berlin" - comme on le surnomma après la parution de son Phédon (1767) - fut le même qui se consacra des années durant à traduire la Bible hébraïque en allemand avec un commentaire ; le même enfin qui fit paraître Jérusalem, ce livre majeur qui inaugura la pensée juive moderne.
    "Entre les mondes" - c'est dire aussi qu'il s'exposa aux critiques et récriminations, les uns l'accusant d'opiniâtreté judaïque, les autres au contraire de promouvoir l'assimilation des Juifs à l'Europe des Lumières. Quoiqu'il répugnât à la polémique, il dut se défendre. Ce sont ces visages de Mendelssohn que nous présentons ici ; l'un, farouche, à travers la correspondance polémique avec Lavater et Bonnet ; un autre, hospitalier mais sévère, à travers la correspondance sur le noahisme avec Jacob Emden ; un dernier enfin, plus serein, presque paternel, qui se dessine tout le long de l'introduction à sa traduction de la Bible mosaïque.

    Sur commande
  • Juif refusant à la fois le prosélytisme et l'abandon de ses propres convictions religieuses, Moses Mendelssohn ouvre, dans Jérusalem, la voie aujourd'hui sans retour du dialogue d'idées entre Occident et judaïsme.
    « L'oeuvre de Mendelssohn est actuelle et anime le judaïsme d'aujourd'hui. En effet, elle inaugure une époque nouvelle dans l'histoire juive. Elle témoigne d'un judaïsme se voulant en symbiose avec le monde humain non juif par-delà l'universalisme mystique de l'être-pour-les-autres, qui lui a toujours été familier », écrit Emmanuel Levinas dans sa préface à cette édition.

    Sur commande
  • ''Mendelsohn takes the classical costumes off figures like Virgil and Sappho, Homer and Horace ... He writes about things so clearly they come to feel like some of the most important things you have ever been told.'' Sebastian Barry Over the past three decades, Daniel Mendelsohn''s essays and reviews have earned him a reputation as ''our most irresistible literary critic'' (New York Times). This striking new collection exemplifies the way in which Mendelsohn - a classicist by training - uses the classics as a lens to think about urgent contemporary debates. There is much to surprise here. Mendelsohn invokes the automatons featured in Homer''s epics to help explain the AI films Ex Machina and Her, and perceives how Ted Hughes sought redemption by translating a play of Euripides (the ''bad boy of Athens'') about a wayward husband whose wife returns from the dead. There are essays on Sappho''s sexuality and the feminism of Game of Thrones; on how Virgil''s Aeneid prefigures post-World War II history and why we are still obsessed with the Titanic; on Patrick Leigh Fermor''s final journey, Karl Ove Knausgaard''s autofiction and the plays of Tom Stoppard, Tennessee Williams, and Noel Coward. The collection ends with a poignant account of the author''s boyhood correspondence with the historical novelist Mary Renault, which inspired his ambition to become a writer. In The Bad Boy of Athens, Mendelsohn provokes and dazzles with erudition, emotion and tart wit while his essays dance across eras, cultures and genres. This is a provocative collection which sees today''s master of popular criticism using the ancient past to reach into the very heart of modern culture.

    Poche 15.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • On ne sait rien de l'histoire de la prise en charge des fi lles «délinquantes», contrairement à celle des garçons (connue par Jean Genet et Michel Foucault, entre autres). Vagabondes révèle une partie de cette histoire, celle des trois « écoles de préservation pour les jeunes fi lles » créées par l'État - et donc laïques - au début du XXe siècle. À partir d'un ensemble de photographies de propagande, prises par le studio d'Henri Manuel au début des années 1930 sur commande du ministère de la Justice et de documents conservés dans les Archives départementales, et dans une perspective délibérément « féministe », Vagabondes montre ce que furent les conditions de détention réservées aux fi lles dont le principal délit était celui de vagabondage, interprété par l'administration comme « prostitution ».

    Sur commande
  • Patron de richard neutra et ami de frank lloyd wright, l'architecte d'origine allemande eric mendelsohn fut l'une des figures les plus singulières de l'architecture moderne.
    Sa brillante carrière entamée à berlin dans les années 1910 fut rythmée par les soubresauts de l'histoire. depuis le front russe oú il est mobilisé pendant la grande guerre, la palestine dans les années 30 oú il participe à l'aventure sioniste, et les etats-unis oú il trouve refuge à partir de 1941, eric mendelsohn entretient avec son épouse luise maas une correspondance inspirée qui témoigne de l'engagement d'un artiste dans un demi-siècle de tumultes.

    Sur commande
  • AN ODYSSEY

    ,

    • Ingram
    • 1 Février 2001
    Sur commande
  • Sur commande
  • Lettres

    Félix Mendelssohn

    Dans ces lettres, Mendelssohn (1809-1847) se révèle tel qu'en lui-même : musicien de génie, il est aussi cet érudit qui traduisait Térence à dix-sept ans puis assistait avec passion aux cours de Hegel. Mais c'est d'abord l'homme à la sensibilité contemplative qui affleure dans ces lettres.

    Sur commande
  • American music

    Jane Mendelsohn

    Honor soigne Milo, un soldat blessé, hanté par la guerre d´Irak. Quand la jeune femme pose les mains sur son dos brisé, des images puissantes, étranges, les envahissent tous les deux, réminiscences d´un passé qui n´est pas le leur.
    « Puis sa main était remontée jusqu´au cou et elle avait vu d´autres apparitions. Des personnes qui se mouvaient en musique, couples scintillants sur une piste de danse. » Un mariage menacé dans les années 30, une photographe des années 60, une adolescente décidée à garder l´ enfant qu´elle porte, et un amour interdit dans la Turquie du XVIIe siècle, à l´origine d´une musique emblématique de l´Amérique, le swing.  Explorant la mémoire des corps et les blessures enfouies, Jane Mendelsohn livre un roman délicat, onirique et bouleversant.« Exigeant, émouvant, dévastateur, American Music est composé d´images flamboyantes. Comment si peu de mots peuvent raconter tant de choses ? À la fois l´histoire d´une famille, celle de l´Amérique du XXe siècle, et l´évolution de la musique américaine... En une image, Mendelsohn décrypte une existence tout entière. »  The New York Times Book Review

    Sur commande
  • Sur commande
empty