Actes Sud

  • Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons... un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de soixante-seize ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, vingt-six ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de "bras cassés" émouvants et drôles, elles vont, dans la chaleur du collectif, vivre une série d'aventures portées par un humanisme réjouissant.

  • Germain est l'idiot du quartier, il passe son temps à prendre du bon temps, avec sa copine et ses copains de bistrot. Jusqu'à ce qu'il rencontre au jardin public une vieille dame très cultivée qui le fait entrer dans le monde des livres et des mots. Le roman avec lequel Marie-Sabine Roger a été découverte par le grand public : plus de 100 000 exemplaires vendus, de nombreuses traductions et une adaptation au cinéma par Jean Becker, avec Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus.

  • Dans une famille en apparence normale, un père terrorise femme et enfants, et les oblige à vivre dans la crainte du Seigneur. Pour ce père, Dieu n'est pas amour, mais devoir. Alors que sa mère sombre dans la dépression muette, la narratrice choisit la vie.

  • Merlin est un homme heureux. Grâce aux revenus désormais réguliers que lui assure son métier d'illustrateur, il vient d'investir avec sa compagne dans une vieille ferme pleine de promesses et de travaux en perspective. Mais un jour le téléphone sonne, qui vient tout bousculer... Sur les amitiés auxquelles on fera tout pour rester fidèle, sur ce qui passe et ce qui reste à inventer, l'auteur de La Tête en friche livre un roman sensible, revigorant et plein de malice.

  • Mortimer s'est préparé à mourir le jour de ses trente-six ans, puisque tous ses ascendants mâles sont décédés à cet âge-là. Il a quitté son travail, rendu son appartement et vendu sa voiture... mais la malédiction ne s'abat pas sur lui. Que reste-t-il à faire, lorsque la mort attendue ne vient pas ? Une belle réflexion sur le sens de la vie par l'auteur de La Tête en friche.

  • Sauvé d'une chute dans la Seine, un sexagénaire misanthrope se retrouve immobilisé sur un lit d'hôpital pendant un mois et demi - le temps pour lui de revisiter sa vie, ses bons et mauvais côtés, et surtout de rencontrer des personnes inattendues, lui qui n'espérait plus beaucoup de surprises de l'existence. Bon rétablissement a été adapté au cinéma par Jean Becker en septembre 2014 avec Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin et Fred Testot.

  • Dans une petite ville de province, trois trentenaires paumés vont se rencontrer et prendre en charge un jeune homme handicapé physique et mental, considéré par tous comme un monstre. Un roman chaleureux, drôle et d'une justesse rare sur notre époque. Dans la lignée de La Tête en friche.

    Sur commande
  • Un simple viol

    Marie-Sabine Roger

    Maud, dix-sept ans, peut-elle vivre une vie normale d'adolescente, alors qu'elle a été violée à douze ans et n'en a jamais parlé à personne ? De proie, elle a décidé de devenir sentinelle : le cutter dans la poche, elle n'est plus que méfiance et froideur. Un roman sombre dans lequel la tendresse que l'auteur sait si bien distiller pour ses personnages (dans «La Tête en friche» ou «Bon rétablissement») semble frappée d'impuissance à consoler.

    Sur commande
  • Le quotidien d'hommes et de femmes seuls ou en couple, jeunes ou moins jeunes, en ville, à la campagne, en France, à Madagascar. Dix nouvelles, un ton tour à tour humoristique, léger et grave, des chutes inattendues, par l'auteur de La Tête en friche.

    Sur commande
  • Ils vivent seuls ou en maison de retraite ; ils parlent à leur animal de compagnie ou au téléphone, la plupart n'ont plus grand monde à qui parler. Ils ont en commun leur grand âge, une santé chancelante, et ce terrible et culpabilisant sentiment d'inutilité, comme d'encombrants meubles au rebut. Un recueil de nouvelles cinglantes et tendres, par l'auteur de La Tête en friche (Le Rouergue, 2008). Il y a cette mamie qui se réjouit de la venue de ses enfants et petits-enfants. qui ne resteront finalement pas pour le repas qu'elle aura mis la journée à préparer. Cette brave dame qui travaille en maison de retraite et donne de temps en temps des claques aux plus récalcitrants, aux plus capricieuses, pas de risques qu'ils se plaignent, ils ont trop besoin d'elle. Ce vieux monsieur qui se perd parfois en se promenant, et qu'on retrouve toujours plongé dans la contemplation d'un rosier. Cette centenaire dont l'anniversaire est célébré en grande pompe entre un député pressé et une équipe télé avide.
    Ils vivent seuls ou en maison de retraite ; ils parlent à leur animal de compagnie ou au téléphone, la plupart n'ont plus grand monde à qui parler. Ils ont en commun leur grand âge, une santé chancelante, et ce terrible et culpabilisant sentiment d'inutilité, comme d'encombrants meubles au rebut. Marie-Sabine Roger les évoque avec tendresse, avec bienveillance, sans pourtant épargner les plus acrimonieux mais surtout ceux qui sont autour : les égoïstes, les lâches, les profiteurs et les indifférents. Pleines d'humanité et de fraîcheur, ces nouvelles rendent dignité et reconnaissance aux vieilles personnes, rappelant qu'elles sont avant tout des personnes, simplement.

    Sur commande
  • Deux récits qui donnent la parole à ceux qui se l'autorisent à peine : deux êtres différents, en rupture avec le monde sensé et logique des adultes. Où l'on retrouve la finesse, la bienveillance et l'humour de l'auteur de La Tête en friche (Le Rouergue, 2008, Babel, 2011).

    Sur commande
empty