Lynä

  • Francesca Nouv.

    Charlie Lager espérait ne plus avoir à revenir à Gullspång, la petite ville où elle a grandi. Mais voici qu'une affaire non résolue refait surface : une trentaine d'années plus tôt, Francesca, seize ans, avait quitté la propriété familiale sans laisser de trace. Quelque chose dans cette histoire préoccupe Charlie, qui ne tarde pas à faire des rêves étranges.
    Lorsque son amie d'enfance, Susanne, que son mari vient de quitter, lui demande de la soutenir, Charlie la rejoint aussitôt. Elle embarque avec elle ses cauchemars et les questions sans réponse sur la disparition de Francesca. Rapidement, elle est confrontée au silence de ceux qui n'apprécient pas qu'on vienne déterrer les vieux dossiers.
    Après Annabelle, Lina Bengtsdotter nous plonge dans une nouvelle enquête sans répit de l'inspectrice Charlie Lager.

  • Système nerveux raconte l'histoire d'une jeune femme, nommée Elle, qui enseigne à l'université tout en préparant une thèse d'astrophysique. Elle mène des recherches sur l'existence et le comportement des trous noirs mais réalise rapidement qu'elle ne parviendra pas au bout de ses travaux si elle continue à donner des cours : un congé maladie lui permettrait d'avoir plus de temps pour se consacrer à sa thèse afin de devenir docteure. Quelques jours après en avoir discuté avec son compagnon, elle commence à réellement ressentir divers symptômes qu'elle tente alors de déchiffrer à l'aune des maladies familiales. Lui essaie de la rassurer mais qu'y connaît-il ? Il ne travaille qu'avec les morts dont il date le décès grâce au carbone 14.
    Et pourtant, c'est bien l'hypocondrie qui s'immisce dans leur vie, la maladie devenant obsessionnelle, se nourrissant des souvenirs de la physicienne. Elle remonte la généalogie familiale à partir des histoires cliniques de ses différents membres, comme si la tentative de comprendre ces corps, leur précarité, leur douleur, lui permettrait de suspendre le temps. Celui de sa mère morte en couche dans le pays de son enfance, celui de son frère, de sa belle-mère, des jumeaux du second mariage de son père, et de son père lui-même, médecin généraliste.
    Entre le pays du passé et le pays du présent, entre ces deux moments d'une vie que l'obsession pour les maladies a soudain rapproché, Système nerveux est un magnifique roman sur l'hypocondrie et la discontinuité du temps familial. Avec ce texte d'une grande poésie, Lina Meruane confirme qu'elle fait désormais partie des plus grands écrivains hispaniques contemporains.

  • En quittant Gullspång à l'âge de quatorze ans, Charlie Lager s'était juré de ne plus jamais y retourner. Mais cette petite ville perdue en plein coeur de la Suède, où chômage et alcool ont peu à peu érodé tout espoir d'un avenir meilleur, est aujourd'hui sous le feu des projecteurs. Annabelle, dix-sept ans, a disparu au cours d'une fête à laquelle elle avait pourtant l'interdiction de se rendre. Cela fait quatre jours qu'elle n'a plus donné signe de vie.
    Devenue inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, Charlie est envoyée sur place pour enquêter. Fugue, enlèvement, suicide, meurtre ? Toutes les hypothèses sont permises. Toutefois, une chose est sûre : pour retrouver Annabelle, Charlie devra combattre ses vieux démons et déterrer ce qu'elle avait mis tant d'années à enfouir au plus profond d'elle-même.

  • Parviendront-ils à s'aimer sans se détruire ?
    Sa vie n'est que ténèbres. Du moins, c'est ce dont Romeo est persuadé. De retour à New York après avoir tenté de fuir ses démons, il remonte sur la scène mythique du Roxy, à la tête de son groupe. Seule la musique peut encore donner un sens à sa vie. La musique, et cette fille au regard océan, qui bouleverse son monde du jour au lendemain...
    Lorsque Juliet aperçoit Romeo Blake sur scène alors qu'elle sort fêter son anniversaire, le regard du beau brun l'électrise immédiatement. Il émane de lui une aura sauvage et ténébreuse, qui l'envoûte, et il la fixe avec une telle intensité qu'elle en oublierait presque les avertissements de la gérante du bar : cet homme torturé n'est pas pour elle. Pourtant, ce soir, pour ses 21 ans, Juliet n'a pas envie d'être raisonnable...

  • Sur commande
  • Qu'est-ce le chou Kale, l'avocat, les bananes vertes et le curcuma en commun ? Ce sont tous des aliments anti-inflammatoires. Or les récentes recherches médicales semblent toutes confirmer que les maladies chroniques ont une seule cause : un système immunitaire faible causé par une inflammation chronique. Cet ouvrage, issu d'un blog à succès en Suède, traite avec beaucoup d'humour de la manière de rééquilibrer son alimentation et propose des recettes associant ces ingrédients quasi miraculeux.
    Et dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer !

    Sur commande
  • Des petits déjeuners aux gâteaux d'anniversaire, des tenues de fête aux animaux de compagnie, des «atchoums» aux «à bientôt», découvrez les mille manières de dire et de faire à travers le monde.

    Un album qui célèbre les coutumes et les traditions des pays du monde entier pour mieux comprendre et accepter nos différences.

    Sur commande
  • À l'occasion du 75e anniversaire de la mort de Max Jacob au camp de Drancy, le 5 mars 2019, ultime hommage de Lina Lachgar, poète elle-même, et qui est aussi une des plus ferventes admiratrices et connaisseuses de l'oeuvre jacobienne.

  • Malgré son titre rébarbatif, ce livre qui a été traduit dans de nombreuses langues ne l'était pas encore en français alors que c'est une oeuvre extrême- ment originale, qui fait penser parfois à Kafka, ou à un conte à la Voltaire.
    Tainaron consiste en une série de lettres envoyées par une femme d'une ville qui porte ce nom à un ancien ami ou amant resté au pays, de l'autre côté d'un vaste océan. On ignore pourquoi elle s'y trouve. C'est une ville peuplée d'insectes où un ami qu'elle s'est fait sur place, le Capricorne, la guide à tra- vers le dédale de ses rues, l'étrangeté de ses us et coutumes, les dangers et la beauté d'un monde en perpétuelle métamorphose.
    /> Chaque lettre ou presque nous parle d'un aspect particulier de cette ville inquiétante et extraordinaire : de ses jardins aux fleurs géantes qui peuvent vous gober tout entier, d'un curieux cortège qui emplit les rues comme un fleuve, d'immolations sur une colline dominant la cité, d'une reine des bour- dons qui collectionne les souvenirs heureux des autres, d'un prince oublié de ses propres sujets... Au milieu de tout cela, la narratrice cherche son chemin et sa place, entre les souvenirs de son monde ancien et les sollicitations d'une étrangeté à la fois inquiétante et fascinante.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Saïf. - Réveille-toi, crocodile.

    Envahis l'Empire.

    L'Empire m'a déçu.

    Quand le coeur souffre il faut agir avec le ventre.

    Safia m'a dit un jour : « Si tu cherches une aiguille dans une botte de foin, envahis la botte de foin. » Moi, je lui ai dit : « Comment fait-on ? » Il m'a dit : « Entre dedans comme un crocodile plonge au fond de l'étang. »

  • Dans un immeuble de Barcelone, Araceli, une jeune étudiante en traduction, fantasme la vie de sa voisine du dessous. À peine trente centimètres de poutre les séparent, pourtant il lui paraît bien diffcile de percer le mystère d'Alba Cambó. Écrivaine, elle semble rayonner d'une aura magnétique, attirant dans sa toile tous ceux qu'elle rencontre.
    On croise, pêle-mêle, une femme de ménage meurtrière, Lucifer en cavale, ou encore un négociant cocu. Un peu dingue, débordant d'un humour caustique, voire cruel, ce roman foisonnant met en scène des personnages qui ne cessent de se faire maltraiter. Tous gravitent autour d'Alba Cambó, omniprésente et pourtant insaisissable, le coeur battant de ce tourbillon littéraire. En équilibre précaire, Araceli et les autres se meuvent dans ce monde grotesque et brutal qui questionne sans relâche la place des femmes dans les lettres.
    À travers une prose simple et incisive sous l'influence de la littérature sud-américaine, Lina Wolff secoue son lecteur, exposant au grand jour les rouages du système patriarcal. Écrit avant Les amants polyglottes, ce roman est celui de la liberté et de l'euphorie.

    Sur commande
  • Juliette Siozac a créé un concept novateur et original : des ateliers de bien-être pour les enfants. Relaxation, respiration, méditation, parole, jeux... L'objectif est de les aider à grandir en conscience, à gérer leurs émotions, à se défouler, à développer leur confiance en eux. Des outils pour être heureux dans leur quotidien et toute leur vie.

  • Sur commande
  • Le matelot ne dit pas toujours la vérité...
    Une fois il est revenu en arrière mais avec la moitié seulement des voyageurs.
    On n'a jamais rien su de l'autre moitié..
    Une autre fois il a vidé le bateau en pleine mer.
    Comme une casserole d'eau sale...
    Tout cela parce que le clandestin.
    Est privé de la vérité... on le garde à l'obscur de tout.
    Il n'a jamais vu une carte postale de Lampedusa.
    Il n'en a jamais reçu.
    Il ne sait pas de quoi il s'agit.
    Quand on le fait débarquer rien ne dit qu'il est à Lampedusa.

    Lampedusa Beach a obtenu le prix national "Annalisa Scafi" pour le théâtre public à Rome en 2005 et le prix "Anima" pour le théâtre en 2007.
    Création de Christian Benedetti au Studio-Théâtre de la Comédie-Française le 4 avril 2013.

    Sur commande
  • Saïf, il n'est pas simple d'aider un jeune homme.

    Écoute, l'Empire est froid.

    Un hiver c'est peu pour mériter l'asile politique, la formule de la régularité est complexe, trop éloignée de la source de chaleur.

    Parole du Chef de la vallée. Il a peu de temps.

    Il attend le retour de la marmotte.

    Saïf, l'Empire aussi a besoin de la bonté.

    Sur commande
  • Aujourd'hui, Grand-Père Abou pêche avec ses deux petits ours Chiamaka et Kekou. Quand soudain, BINGO ! « Ça y est ! Je sais ce qu'on va manger ce soir ! » crie Chiamaka. Mais la mer n'est pas comme d'habitude. Les trois ours plongent pour voir où se cachent les poissons. Misère, il n'y a plus rien du tout... La mer est vide. « On a pêché le dernier poisson », annonce Grand-Père Abou aux villageois. A partir de 4 ans.

    Sur commande
  • Aux acteurs accusés, souillés, piégés par les bourreaux ; aux acteurs tués : une fois, deux fois, mille fois sur la place publique. Aux acteurs amoureux qui apportent des fleurs aux acteurs tués. Aux acteurs qui défient le couvre-feu et engloutissent la nuit, la lune, et leurs chaussures, pour que ce soit vraiment le silence. Aux acteurs venus du désert, différents par la matière, sablonneux et en feu, arrêtés à la frontière, qui ont perdu leur corps, qui ont perdu leur corps, qui ont perdu leur corps.

    Sur commande
  • Écrite en 1950 par la femme de l'auteur, traduite en anglais seulement en 1990, puis en allemand en 1994, cette biographie d'Italo Svevo (1861-1928), un des plus grands romanciers du XXe siècle, n'avait à ce jour jamais été traduite en français.
    En 1902, après deux romans presque ignorés par la critique italienne, Italo Svevo note dans son journal : « Moi, à cette heure et définitivement, j'ai éliminé de ma vie cette chose ridicule et dommageable qui s'appelle littérature. » Pour résister à la tentation d'écrire, il se met assidûment au violon... Mais la rencontre avec James Joyce est déterminante. Elle est l'étincelle qui va faire renaître le romancier, qui publiera La Conscience de Zeno en 1923, roman de la consécration internationale... et italienne.
    La femme de l'écrivain, Laetizia Veneziani Svevo, accompagnée de la poète Lina Galli, nous fait entrer dans l'histoire intime d'Italo Svevo à partir de nombreux fragments de textes et de correspondances. Il s'en dégage un portrait nuancé de l'homme Ettore Schmitz et de son double Italo Svevo. L'histoire d'une relation longtemps conflictuelle qui trouve un aboutissement lumineux.

    Sur commande
  • Mornia est une ville sinistre, sans aucune végétation, peuplée de tours de béton grises qui s'élèvent vers le ciel. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son nom, gouvernée par un dictateur, le président Percy.

    Les plus riches vivent en haut des tours, dans le confort et le luxe. Les plus pauvres vivent en bas, dans la banlieue industrielle, recouverte d'une brume permanente.

    Yan, un garçon de 15 ans, est l'un de ces pauvres des « bas-fonds » dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Pourtant, il rêve d'une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches ? Ou bien ailleurs qu'à Mornia ? Mais existe t-il un autre monde que celui-ci ? Pour le savoir, il faudrait s'échapper. C'est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L'évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes sont prêts à tout pour faire échouer ce projet.

  • Je cours vers Médée.
    Je la touche. Comme on touche une porte ouverte. Je la porte à pleins bras avec la force d'un lion, je la berce comme on berce une amante détruite par le deuil, je sais qu'elle a tué ses enfants mais qui à présent est en mesure de s'occuper de sa douleur ?
    Je la serre avec force contre moi.
    Nos corps sont enlacés, seule la bouche est libre, nous chantons ensemble, « Toi qui descends des étoiles... ».

    Deux textes traversés par le personnage de Médée.
    Anatomie d'un désir : « Elle », femme-mère, rêve de Médée... il y a quelque chose d'antiquement grec dans le coeur et dans l'esprit de cette femme prête à tout.
    Médéàs : C'est l'appel d'une femme à toutes ses ressources pour préparer sa sortie du « présent ». Une vision de l'exil envisagé comme non-lieu et non pas comme perte.

    Sur commande
  • Arrestation et mort de Max Jacob est le récit de la fin tragique du poète. De Saint-Benoît-sur-Loire où Max Jacob fut arrêté par la police allemande jusqu'à sa mort au camp de Drancy le 5 mars 1944, Lina Lachgar nous fournit quantité d'informations et de documents inédits. C'est avec une intensité émanant des seuls faits que nous est révélé par cette habituée de longue date de l'oeuvre du poète - on se souvient de l'album Max Jacob qui parut il y a une vingtaine d'années et, plus récemment, des Pantoufles de Max Jacob (La Différence, 2001) - le déroulement implacable des événements qui conduisirent à son internement. Précieux livre qui fera date dans la connaissance d'un des plus grands poètes du XXe siècle.

    Sur commande
empty