Louis Basseres

  • Alors qu'il était en quête de nouvelles photos afin de perpétuer son exposition sur le thème « St. Laurent d'antan », Louis Bassères va faire une découverte surprenante : Le « Laté 28-5 et son pilote le Lt. de Vaisseau Paris ». Ce sera pour lui le facteur déclenchant, d'autant plus qu'en juillet 1995, à la suite d'un article écrit par Joseph de Joux dans la revue « Le Fana de l'Aviation », il va établir une correspondance faite d'échanges avec ce journaliste de surcroît excellent dessinateur d'avions. Il nous livre ici le résultat de ses recherches se rapportant à l'aviation Latécoère ainsi qu'à L'Aéropostale.

    Sur commande
  • Louis Bassères, natif de Saint-Laurent-de-la-Salanque, a entrepris ses recherches en 1985 suite à la découverte, dans son grenier, d'un album de cartes postales appartenant à son grand-père, le général François Bassères. A partir de ce moment, il s'est attaché à récupérer des photos concernant l'ancienne base d'hydravions Latécoère. Il a commencé par contacter les habitants du village, a passé des annonces dans l'Indépendant des P.-O. puis dans La Dépêche de Toulouse. Par la suite, il s'est mis en rapport avec le musée d'hydravions de Biscarrosse dans les Landes, ainsi qu'avec la fondation Latécoère chapeautée par Marie-Vincente Latécoère. Après avoir consulté les archives de l'Indépendant des P.-O, et ayant réuni suffisamment de documents, il fait appel à son ami Jean-Pierre Bobo pour rédiger l'ouvrage. En effet celui-ci possède déjà une certaine expérience, ayant écrit il y a une quinzaine d'années, l'histoire de l'aérodrome de Perpignan-Llabanère. Louis Bassères est membre du Club Cartophile Catalan, du Club Carto Midi-Pyrénées, de l'Association Mémoires d'Hydravions, du Cercle Aérophilatélique Français ainsi que de l'Association « Donner des Ailes ».

    Sur commande
empty