Lise Vieira

  • L'ouvrage traite des technologies numériques, de leurs usages et pratiques, et plus particulièrement de leur face cachée. Par des approches théoriques, notamment la philosophie quantique, ou par des applications à différents secteurs, cet ouvrage collectif témoigne d'une réalité, visible ou parfois invisible, dans tous les cas complexe en matière de pratiques médiatiques (journalisme, médiation patrimoniale, culturelle ou artistique) ou d'interactions en réseaux (médecine de catastrophe, coopératives agricoles, éducation, tourisme).
    Cet ouvrage rassemble des regards croisés qui nous révèlent une part du visible et de l'invisible dans nos pratiques contemporaines.
    Une manière de mieux comprendre les défis philosophiques et technologiques de notre époque.

    Sur commande
  • Si, selon le discours commun répandu dans nos sociétés hyperconnectées, aucune entreprise ou organisation, aucun individu ne peut aujourd'hui se passer des TIC sous peine d'être considéré comme rétrograde, d'autres tendances se font jour : sans dénier les avancées apportées par ces technologies, on voit en effet apparaître des mouvements et courants d'idées militant dans le sens d'une « digital détox », d'une « déconnexion » des connexions :
    Manque de temps, d'efficacité, de sécurité, de connaissance de l'outil, de moyens financiers, crainte de l'isolement, de la perte de contact avec la réalité, de l'insécurité, de l'intrusion dans la vie privée, de la surcharge cognitive...
    Les raisons invoquées en faveur d'une telle « déconnexion » sont multiples. Le politique lui-même s'en est mêlé, puisque depuis le 1er janvier 2017, la loi Travail prévoit un dispositif de « droit à la déconnexion », visant, dans les entreprises de plus de 50 salariés, à protéger ceux-ci d'une hyperconnexion généralisée, subie en contexte professionnel.
    Les contributeurs de ce numéro tentent ainsi d'approcher quelques causes et effets de la déconnexion, qu'elle soit partielle ou intégrale, temporaire ou définitive, délibérée ou assumée.

    Sur commande
  • Le principe de changement se trouve au coeur de nos sociétés dont l'évolution dépend désormais largement du déploiement des TIC. Cependant, ces dernières ne s'insèrent pas spontanément dans les pratiques : les conditions instrumentales et humaines, les capacités d'acculturation et de maturation psychologique influent sur les dynamiques d'adhésion ou de résistance au changement. En s'adressant aussi bien aux universitaires qu'aux acteurs de terrain, cet ouvrage renouvelle le questionnement sur la pertinence de l'usage des TIC et envisage leurs apports en matière de coopération ou de médiation au plan humain tout en essayant de discerner leur potentialité d'ouverture, de désenclavement et de valorisation des territoires de toutes sortes. Les analyses ici proposées permettent d'aboutir à des préconisations utiles à l'action et aux visées stratégiques des institutions. Regroupées autour de cinq axes de réflexion, elles témoignent de l'objectif d'ouverture internationale et de l'approche transversale qui fondent le réseau international EUTIC, ainsi que de la prise en compte de la diversité des contextes culturels et socio-politiques.

    Sur commande
  • Pour une généralisation de l'innovation par l'aval dans les TIC, - pp.19-37La participation des usagers de la Mobile TV aux formes visuelles de la coordination sociale, - pp.39-62La presse (mobile) en ligne. Nouveaux usages, nouveaux enjeux médiatiques et sociaux, - pp.63-82Le public à l'oeuvre. Arts numériques et médias praticables, - pp.83-98La télévision au prisme des TIC. Pratiques et perspectives, - pp.99-121Canal-U. La réorganisation d'un espace de contenus et le développement de nouveaux usages, - pp.123-146

empty