Laurent Dujardin

  • « Allemagne » est devenu « Fleury-sur-Orne » en 1917.
    En 1914, un millier d'habitants vit dans ce village proche de Caen ; beaucoup travaillent dans l'agriculture, les carrières de pierre, les champignonnières ou l'artisanat. Un long travail de recherche a permis de retrouver leurs traces, d'établir leurs biographies et de mieux connaître leurs activités.
    L'ouvrage fait le bilan de l'histoire de cette localité à travers les siècles et plus particulière­ment pendant la Première Guerre mondiale en s'appuyant sur de nombreux documents d'archives et notamment sur le courrier d'un soldat du village : Henri Jeanne. Des centaines de cartes postales envoyées à sa femme ont été conservées. Ses préoccupations et son histoire sont celles de beaucoup de soldats : l'espoir d'un retour à sa ferme, sa famille et la participation à une guerre qui n'en finit pas. Le changement de nom de la commune en 1917 est un symbole fort qui rappelle les souffrances des soldats et la mort de centaines de milliers de Français et d'Allemands pendant la bataille de Verdun.

    Sur commande
  • Un parcours au long duquel on rencontre quelques acteurs célèbres et beaucoup d'anonymes, composant les figures variées de ce long récit : des dinosaures et des crocodiles, des paléontologues et des archéologues, un fameux duc de Normandie, des moines bâtisseurs et des entrepreneurs, d'humbles ouvriers, des maçons, des sculpteurs et des architectes. une foule de personnages qui anime cette première synthèse abordant l'histoire de la Pierre de Caen dans tous ses aspects.
    Publié à l'occasion de l'exposition du Musée de Normandie, cet ouvrage propose d'apprendre et de comprendre la géologie, l'archéologie et l'histoire d'une roche devenue une part essentielle de l'identité de la ville de Caen et le témoin immuable de grands moments de l'histoire de la Normandie.
    Immuable mais pas immobile ! Particulièrement inscrite dans la patrimoine bâti des deux côtés de l'espace anglo-normand, et plus loin encore dans le monde, la Pierre de Caen a beaucoup voyagé, mais elle est aussi toujours présente sous nos pieds dans ce patrimoine souterrain que le public est invité à découvrir au même titre que les monuments de surface.

    Sur commande
empty