Joseph Facal

  • Une année en Espagne

    Joseph Facal

    • Vlb
    • 21 Février 2011

    L'Espagne vue par un Québécois, le Québec vu de l'Espagne.
    À l'occasion d'une année sabbatique où il a enseigné à l'université Carolo III de Madrid, Joseph Facal s'est installé avec toute sa famille en Espagne. Il a tenu pendant son séjour un journal dont certains extraits sont parus dans le Journal de Montréal.

    Ce livre reprend ces chroniques et d'autres passages inédits. L'auteur y note des réflexions très libres, inspirées par l'actualité et par sa découverte de la vie espagnole. Il s'intéresse aussi bien à la tauromachie qu'au nationalisme catalan, aussi bien au renouveau urbain de Barcelone et de Bilbao qu'aux conséquences de la crise financière sur la vie des Espagnols.
    Agréable à lire, comme un journal de voyage, cet ouvrage donne aussi sur la réflexion de la société québécoise à partir d'un point de vue extérieur.

  • Quatre cents ans après la fondation de Québec et cinquante ans après la Révolution tranquille, la trajectoire du peuple québécois peut se lire comme une des grandes réussites du monde occidental, si on tient compte des difficultés auxquelles nous avons fait face. Notre fierté légitime ne doit cependant pas se transformer en repli timoré sur des positions sans avenir.

    Nous sommes en effet parvenus à un moment charnière de notre histoire. De nouveaux choix doivent être faits. Les recettes du passé ne suffiront pas. Or, dans le Québec d'aujourd'hui, on sent des ambivalences et des hésitations quant aux chemins à emprunter.
    Le peuple québécois vit aussi dangereusement en raison de son évolution démographique, de sa situation économique et financière, de son statut politique et de plusieurs réflexes collectifs.

    Dans cet essai, Joseph Facal évalue le chemin parcouru, dresse l'état des lieux actuel, dessine l'avenir. Tout y passe : notre rapport compliqué avec le passé, notre confusion identitaire, l'école, le système de santé, la souveraineté, la création et le partage de la richesse. Où en sommes-nous ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Où devrions-nous aller ? Comment faire pour nous y rendre ?

    Il en conclut que notre avenir collectif devra reposer sur des fondations construites avec les matériaux les plus robustes : l'école, la famille, le patriotisme, la vraie solidarité, le courage et la lucidité. ceux qui, partout et à toutes les époques, ont permis le progrès authentique.

  • Quand un homme qui s'est surtout fait connaître par son action politique publie un livre, on s'attend généralement à ce que cet ouvrage soit un essai, un recueil de textes ou, si l'auteur est d'âge respectable, des souvenirs ou des mémoires. S'il s'agit d'un essai, l'auteur y exposera souvent comment il pense que les choses devraient être. Ce n'est pas du tout de cela qu'il s'agit ici. Ce livre est un jalon d'une entreprise plus générale visant à comprendre, notamment en recourant à des comparaisons, comment et pourquoi s'est construit ce qu'on appelle communément le modèle québécois de développement surtout à partir des années 1960. Dans ce but, Joseph Facal se penche ici sur les deux réformes de la santé les plus importantes survenues dans l'histoire du Québec et des États-Unis. Dans le cas du Québec, il a choisi d'étudier la réforme Castonguay qui fut marquée par une série d'initiatives législatives allant de 1970 à 1973. Pour ce qui est des États-Unis, il a choisi l'avènement en 1965 du Medicare, qui couvre partiellement les dépenses de santé des personnes âgées, et qui demeure à ce jour le texte de loi le plus important adopté par le Congrès américain en cette matière. Pour chacune des deux réformes étudiées, il s'agit d'éclairer les conditions, les contraintes, les intérêts, les manoeuvres qui ont déterminé la tournure finale qu'elles ont prise. Surtout, le but poursuivi n'est pas seulement de parvenir à une connaissance détaillée de ce qui s'est passé dans ces deux cas, mais aussi de chercher si possible à éclairer la morphologie générale d'un problème de décision politique.

  • Qui a raison ?

    ,

    • Boreal
    • 10 Juillet 2008

    «Allons-nous nous chicaner ? » S'il est une question qui divise les Québécois, qui menace sans cesse d'être une cause de « chicane » dans les réunions familiales, c'est bien celle de la souveraineté du Québec. C'est par ces mots que s'ouvre cette passionnante correspondance entre André Pratte et Joseph Facal qui, tels deux preux chevaliers, ont décidé de jouter en combat singulier, pour défendre chacun sa position.

    Non sans humour, mais avec la passion et l'intelligence qui les caractérisent tous les deux, ils abordent tous les aspects de la question : que ce soit les avantages symboliques ou psychologiques de la souveraineté, les avantages et les désavantages du statut de minorité, notre prospérité actuelle ou à venir, la croissance démographique ou l'intégration des immigrants, ou encore des thèmes plus « terre à terre », comme les modalités de l'accession à l'indépendance ou l'intégrité du territoire québécois, ils s'affrontent à visière levée.

    Chacun se révèle un debater redoutable, à la fois pugnace et respectueux de l'adversaire. Si le combat se termine sans qu'aucun des deux n'ait plié le genou, il n'en aura pas moins été pour le lecteur une extraordinaire occasion d'éclaircir ses propres convictions, de les mettre à l'épreuve, un salutaire exercice d'analyse et de démocratie.

  • Cet ouvrage invite les étudiants en administration des affaires à se pencher sur les divers rapports entre l'entreprise et la société. Il vise un double objectif : initier le lecteur à la dimension sociale et culturelle de l'entreprise et favoriser une compréhension élargie des enjeux et défis auxquels sont confrontés les entreprises et leurs gestionnaires, ainsi que la société dans laquelle ils prennent place.



    Divisé en trois parties, le livre expose d'abord les fondements du système capitaliste et l'approche sociologique de l'entreprise, il présente ensuite différents acteurs de la société capitaliste, puis se termine en invitant le lecteur à se pencher sur quelques enjeux contemporains. Pour ce faire, les auteurs se sont appuyés sur les connaissances en sociologie des organisations et des entreprises, tout en accordant une place importante à l'approche empirique fondée sur des faits historiques et des données statistiques. De nombreux cas et exemples concrets viennent aussi illustrer régulièrement les propos.



    Grâce à cet ouvrage, les dimensions sociales et culturelles de l'entreprise ne seront plus un secret pour les futurs gestionnaires, comptables, entrepreneurs ou spécialistes du marketing.

    Sur commande
empty