Littérature générale

  • Christine orsini : introduction à la lecture de rené girard michel deguy : onglets de la lecture, 1961-1981 pierre pachet : "merci" lucien scubla : contribution à la théorie du sacrifice jean-michel oughourlian : la tarentelle, danse du désir mimétique eric gans : le {logos} de rené girard paul dumouchel : différences et paradoxes : réflexions sur l'amour et la violence dans l'oeuvre de girard jean-pierre dupuy : mimésis et morphogénèse christiane frémont : trois fictions sur le problème du mal michel serres : l'homme est un loup pour l'homme biographie et bibliographie de rené girard.

    Sur commande
  • L'Espagne a été l'une des principales sources d'inspiration pour Ernest Hemingway. Il y rencontra la tauromachie qui devint sa première passion et il y découvrit la féria de Pamplona qu'il suivit maintes fois. Il y vint comme correspondant de guerre pendant la guerre civile et assista à quelques-unes des batailles les plus importantes du conflit. De là, trois de ses principaux chefs-d'oeuvre : Le Soleil se lève aussi, Mort dans l'après-midi et Pour qui sonne le glas.
    Pendant les quarante-deux ans qui séparent sa première escale à Gibraltar en 1919 de son dernier périple en 1960 (il meurt l'année suivante), "don Ernesto" se sera rendu une ou plusieurs fois dans la péninsule au cours de dix-sept années différentes. C'est, avec la France, le pays qui l'attira le plus. C'est là que, de son propre aveu, il vécut les meilleurs moments de sa vie. C'est là qu'il voulut amener chacune de ses quatre épouses dès qu'il fit leur connaissance. C'est là qu'il fréquenta d'autres génies comme Joan Miró ou Pio Baroja. Il a beaucoup écrit sur tous ces sujets. On a beaucoup écrit sur sa relation privilégiée avec l'Espagne, parfois de manière imprécise ou erronée.
    Nous avons tenté de répondre aux nombreuses questions que l'on peut se poser à propos d'Hemingway et de l'Espagne. Avec le recul que donnent les quarante années qui se sont écoulées depuis la tragique disparition de l'écrivain et. avec l'humilité qu'inspire un sujet aussi vaste et aussi complexe.
    Spécialiste de l'Espagne et de la tauromachie, Pierre Dupuy a publié notamment deux beaux livres à La Renaissance e du Livre : Toros (1998) et Cent toreros de légende (1999).

  • Maxime rejoint la maison familiale en Sarthe, où un manuscrit l'attend: 'l'Evangile selon ton père'. Il y découvre dans un premier temps les récits cosmogoniques que l'homme a plus ou moins inventé pour donner un sens à sa vie, ou pour consolider telle ou telle communauté, tel ou tel super-organisme. Puis, en livre II - les Chroniques - son père lui dévoile le récit de ses propres vies antérieures, et le sens qu'elles ont eues. Maxime en est estomaqué. C'est grâce au livre III - L'Evangile - que se dessine, pour Maxime et pour son père, une bonne nouvelle: il est possible de recevoir la résurrection de son vivant. Même en cette ère appelée Anthropocène où l'individualisme et le matérialisme sont rois. Mais qu'est-ce que cela signifie ?

    Sur commande
empty