Vie pratique & Loisirs

  • Entre nostalgie et modernité, les liqueurs riment avec une douceur et un art de vivre auxquels nous convie jean-pierre maux.
    Les moments de consommation ont évolué avec les modes de vie. aujourd'hui, les liqueurs se dégustent librement et s'affranchissent des traditions. dans la journée, on les associe souvent à un moment de détente. l'été, en terrasse, on les aime désaltérantes, peu alcoolisées et naturelles. le soir, elles se dégustent pures ou accompagnées de glaçons, allongées d'eau plate ou gazeuse, mais aussi de tonic ou de sodas et elles sont de plus en plus appréciées en long drink ou en cocktails.
    Qu'elles soient conçues à base de plantes, d'écorces, de fruits, voire d'épices, les liqueurs naissent de l'imagination des liquoristes. l'histoire veut que les herbes médicinales aient été les premiers constituants. de nos jours, leurs vertus thérapeutiques sont reléguées au second plan au profit de leurs arômes bien spécifiques. avant d'être portées aux lèvres, les liqueurs expriment leurs senteurs faites de notes suaves ou délicieusement subtiles.
    Envoûtant, mystérieux, chatoyant, parfois enivrant, le parfum libéré réunit tous les ingrédients contenus: fruits, fleurs, sucre, épices. la cannelle, le gingembre, le genièvre ou encore le safran vous transportent sur le tapis volant des mille et une nuits à destination de l'orient. les liqueurs à base de fraise, de mûre, de myrtille, de cassis, de framboise, de mandarine, de banane, d'abricot, d'orange ou encore de pêche, dévoilent des parfums terriblement gourmands et délicats.
    Les fruits exotiques, tels la mangue, le litchi, le kiwi, la noix de coco, offrent leurs senteurs tropicales désaltérantes et dépaysantes. les liquoristes français ont, dans ce domaine, un talent inégalé et un degré d'expertise exceptionnel. page après page, laissez-vous emporter. il n'y a plus d'heure pour partager le plaisir d'une liqueur car c'est affaire de goûts, de couleurs et de découverte!.

  • La Truffe sur le Soufflé Alexis Pélissou, avec la complicité de Jean-Pierre Alaux, photographies David Nakache La moustache en guidon de vélo, l'oeil toujours malicieux, la crinière poivre et sel, les lunettes bleues et le propos toujours gouleyant, Alexis Pélissou officie depuis trente-cinq ans à la tête de l'ancienne école communale de Saint-Médard dans le Lot. L'établissement étoilé, construit en pierres de Charente dans un cadre idyllique au coeur de la vallée du Vert, fait aujourd'hui figure de véritable temple de la gastronomie quercynoise.
    Jean-Pierre Alaux : journaliste et écrivain. Il vit au milieu des vignobles de la vallée du Lot et conjugue voyages et reportages pour la presse épicurienne. A déjà publié aux éditions Féret, Le Vin & le Cigare et Liqueurs d'en France.
    David Nakache : toute l'iconographie de l'ouvrage est signée David Nakache, l'un des rares photographes passés maître dans l'art de sublimer le vin et les liqueurs. Il a déjà illustré deux ouvrages aux éditions Féret : Le Vin & le Cigare, Le Canelé et Liqueurs d'en France.


    L'ouvrage se propose d'évoquer ce secret de la nature dont la culture a été longtemps laissée en déshérence pour aujourd'hui faire à nouveau l'objet d'un véritable culte en cuisine. Les causses du Quercy constituent, avec le Vaucluse et la Drôme, le terroir de prédilection de la truffe en France. Le mystère qui entoure son " déploiement " sous terre fait l'objet, encore et toujours, de mille controverses sur lesquelles le chef Pélissou, un brin philosophe et talentueux conteur, dissertera allègrement.
    Dans La Truffe sur le soufflé, les auteurs de l'ouvrage suivent ce " génie de la cuisine " (la formule est de Jean-Luc Petitrenaud !) sur ses terres truffières, mais aussi au célèbre marché de Lalbenque avant de l'accompagner jusque devant ses fourneaux du Gindreau. Alexis Pélissou livrera pas moins de trente recettes exclusives, sublimées sous l'objectif du photographe David Nakache.

empty