Jean-Marie Calvet

  • Le vent marin, vient du Sud-Est, donc de la mer. Énervé, ce vent, que les autochtones nomment "La Marinade", provoque des rouleaux, qui donnent à la Méditerranée, un petit air d'océan. Vent de la mer, vent de légendes.

    En matière de contes et croyances, dès qu'il s'agit de la mer, la Bretagne, avec ses deux mille kilomètres de côtes, se taille la part du lion. Notre côte Vermeille, qui ne s'étend que sur une centaine de kilomètres, fort heureusement, n'est pas en reste. Qu'il s'agisse d'une sirène au Barcarès, d'un vampire à Canet-Plage, d'un revenant du côté de l'ancien camp où étaient parqués les républicains espagnols à Argelès, d'un calmar géant vers Cerbère, d'une dame blanche qui hantait Sainte-Marie-la-Mer, du Babau de Rivesaltes arrivé par la Méditerranée, ou d'un fantôme au "Bourdigou", l'auteur vous narre douze histoires, aussi étranges les unes que les autres.

    Des histoires qui démontrent que le récit populaire est aussi riche chez le catalan que chez le breton, à moins que le catalan ait la même propension que le breton, à embellir les récits jugés à l'origine, pas assez extraordinaires, en usant (et même en abusant), d'exagération.

    Sur commande
  • Le Carcanet, c'est le vent glacial, venant du Nord-Ouest, qui peut en quelques minutes, recouvrir l'ensemble de cette magnifique région du Capcir, d'un épais brouillard du même nom. À cause de lui, les hivers y sont longs et rigoureux. Nul autre endroit que ce plateau reculé, n'était plus favorable aux interminables veillées, au coin du feu. C'est au cours de ces dernières, que les vieux Capcinois, ont colporté tant et tant d'histoires, plus étranges les unes que les autres. Y-a-t-il une part de vérité dans ces récits ?
    Un loup garou a-t-il semé la terreur dans les bois situés au dessus de Réal jusqu'en l'an 1300 ? Une bergère assassinée à Puyvalador, a-t-elle hanté le massif du Madre ? La véritable origine du Roc Mari, remonte-t-elle au déluge ? Une fée amoureuse a-t-elle pétrifié par jalousie un couple de paysans ­­­? Le yéti catalan existe-t-il ? Dix contes, plus extraordinaires les uns que les autres, issus de ces veillées d'antan, ces soirées à la bore d'al foc, (au bord du feu). Il ne s'agit pas réellement de légendes, tout simplement des récits racontés par nos anciens, qui n'ont pu s'empêcher au fil des décennies, de les transformer pour mieux captiver leur auditoire.

    Sur commande
  • La peur s'est installée dans le milieu des nuits chaudes toulousaines. Les policiers sont confrontés à une série de morts suspectes dont sont victimes des prostituées et des transsexuels. Si ce livre reste un « véritable polar », il emmène le lecteur dans un monde où le sexe règne en maître. Des partouzes dans lesquelles les shémales non opérés mettent du piment dans la vie sexuelle trop monotone de certaines personnes que l'on ne s'attend pas toujours à trouver en si bonne (ou mauvaise c'est selon) compagnie. Mais toute cette débauche se termine trop souvent dans l'horreur. Un tableau sans concession de l'intimité d'une partie de la population dans ce roman policier réservé aux adultes et même aux plus avertis d'entre eux.
    « Quand le sexe tue » est le deuxième polar coquin de cet ancien officier de police judiciaire de la Gendarmerie. Après « Meurtres chez les libertins », où il nous avait entraînés dans les milieux libertins du Cap D'Agde, il nous livre aujourd'hui une chronique étonnante sur des pratiques qui habituellement font l'objet de la plus grande discrétion. Ce nouveau récit est le douzième livre (dont huit polars) de Jean-Marie Calvet qui déclare sans ambages : « C'est vraiment un roman policier, à la différence qu'il se déroule dans un milieu bien particulier et que les scènes habituellement censurées sont décrites ici sans aucune hypocrisie ».

    Sur commande
  • « Tout homme est un criminel qui s'ignore », a écrit Albert Camus. Ce livre semble lui donner raison lorsque l'on découvre le vaste panel de personnes qui ont franchi le cap du passage à l'acte. Un étonnant échantillonnage des méthodes employées pour tuer, une drôle de collection des subterfuges utilisés pour dissimuler un crime et, fort heureusement, un bel assortiment d'erreurs que ne doit pas commettre un assassin s'il veut passer au travers des mailles de la justice. Vingt quatre histoires policières qui surprendront le lecteur avec ses corps emmurés, démembrés ou transformés en oeuvre d'art, ces assassins vraiment atypiques, qui vont de monsieur tout le monde à un prêtre, en passant par un femme officier de gendarmerie, et quelques ruses vraiment originales employées par les tueurs dont certains (une minorité), échapperont à toute sanction. Du vrai « polar » pour les amateurs du genre.

    Qui, mieux qu'un ancien officier de police judiciaire, pouvait nous plonger au coeur d'enquêtes sans en prendre à son aise avec les réalités judiciaires pour ficeler plus facilement ses histoires ? Quel romancier pouvait mieux qu'un ancien gendarme, nous amener dans cette Occitanie où il a servi pendant trente cinq ans pour nous faire partager le quotidien des gendarmes et des policiers ? Dans ce livre, pas le moindre flic de choc tels que ceux présentés au cinéma ou à la télévision. Juste des policiers et des gendarmes de terrain qui travaillent sans relâche dans l'anonymat le plus complet, laissant à d'autres le soin de recevoir les fleurs lorsqu'arrive le dénouement d'une affaire. « Le vrai flic n'est pas celui qui s'exprime devant une haie de micros », déclare sans ambages l'ancien major.

  • « La femme courageuse vaut deux hommes courageux » écrivit Gabriel Meurier dans le trésor des sentences en 1568. Et pourtant la France a attendu le XXe siècle pour intégrer réellement les femmes dans la Police et dans la Gendarmerie. Dans cet ouvrage, l'auteur a choisi d'exposer le rôle qui est désormais le leur en narrant l'histoire d'une capitaine de Police et d'une capitaine de Gendarmerie confrontées à un implacable tueur en série. Des disparitions de jeunes filles, puis de femmes mûres s'enchaînent à Toulouse et à Castelnaudary, et ces dernières ne sont jamais retrouvées. Les enquêtrices sont conscientes que personne ne possède les infrastructures nécessaires pour garder prisonnières autant de personnes. Mais alors, où sont passés les cadavres ? Dissimuler facilement un corps ou deux est réalisable, mais dans cette affaire comment le tueur est-il parvenu à se débarrasser de huit dépouilles en si peu de temps ? Des investigations difficiles au cours desquelles policiers et gendarmes paieront un lourd tribut avant de mettre hors d'état de nuire le redoutable prédateur.

    Sur commande
  • L'auteur nous invite à suivre un flic en immersion chez les libertins du Cap d'Agde où il se retrouve malgré lui embarqué au beau milieu d'une frange de notre société où le sexe règne en maître. Echangisme, triolisme, partouzes, bisexualité, de la débauche à tous les étages et des pratiques collectives qui feraient rougir une péripatéticienne de notre bon vieux bois de Boulogne. Du sexe sans limite mais uniquement entre adultes consentants. L'enquêteur sera contraint de faire face à une série de meurtres sur fond de trafic de Viagra. Un véritable « polar », réservé néanmoins aux adultes.

    Sur commande
  • Douze histoires policières qui démontrent que le crime n'épargne aucun endroit de notre planète. Loin de la Corse et de ses règlements de compte, loin des banlieues dites sensibles de la région parisienne et loin des quartiers Nord de Marseille, le Lauragais, région tranquille entre Carcassonne et Toulouse, n'y échappe pas. Un « serial killer » à Avignonet, de sombres affaires de famille qui finissent dans le sang, un cadavre découpé en morceaux dans le Canal du Midi, jusqu'aux destins croisés d'un clochard assassin et d'un terroriste d'Al-Qaida, douze histoires, dans lesquelles les criminels redoublent d'ingéniosité pour échapper à la justice. Qu'il s'agisse d'un comte tué dans les années cinquante, ou d'une néo-rurale britannique violée et assassinée en mil neuf cent quatre vingt, le travail de fourmi des gendarmes ruraux, antithèses des « flics de choc » des films ou des séries télévisées, s'avère d'une rare efficacité.

    Sur commande
  • Le Lauragais audois, habituellement si calme est devenu en quelques jours le terrain de chasse d'un redoutable tueur en série. Pour la première fois de sa longue carrière, le major José Lopez, de la Section de Recherches de Montpellier, est dans l'impasse. Les assassinats se succèdent à une cadence infernale, sans que gendarmes et policiers, ne découvrent la moindre trace ou le moindre indice. Deux prostituées, une juge d'instruction, une gendarme adjoint, une journaliste, et bien d'autres, sans le moindre fil conducteur. Les signatures de ce fou sanguinaire, font froid dans le dos. Il poignarde ses victimes, viole leurs cadavres, et ampute leur index droit qu'il emporte comme trophée. Harcelés par la hiérarchie et par les autorités judiciaires, ridiculisés par la presse et provoqués par le tueur, José Lopez et ses collaborateurs, parviendront-ils à mettre le serial killer, hors d'état de nuire, avant que la liste des victimes n'atteigne un seuil de non retour ?

    Sur commande
  • Un quadruple meurtre est commis à Colomiers. En se rendant sur les lieux, le commandant Gil, du S.R.P.J de Toulouse, ne sait pas encore qu'il va être confronté à un tueur en série des plus dangereux, presqu'un tueur de masse, qui sèmera la panique dans la ville rose. La Police toulousaine sera tenue en échec et devra faire face à la pression des autorités et aux articles chargés d'acrimonie de la presse qui soulignera son impéritie. Quatre personnages attachants (un commandant et une capitaine de police, une juge d'instruction et une médecin légiste), personnages dont la vie privée n'est pas de tout repos, luttent contre ce psychopathe dont les passages à l'acte sont empreints de mysticisme. Parviendront-ils à le mettre hors d'état de nuire avant que la liste des victimes n'atteigne un point de non retour ?
    Sixième « polar » de Jean-Marie Calvet qui entraîne, une fois de plus, ses lecteurs dans les véritables méandres d'une enquête judiciaire, dans le sillage de personnages truculents dont les méthodes d'investigation sont rigoureusement conformes à la réalité. L'ancien major de Gendarmerie ne plaisante pas avec la procédure pénale, mais il laisse libre court à son imagination débordante lorsqu'il dresse un tableau plutôt noir de ce qu'est capable de commettre un être humain. Vision pessimiste ou réalisme exacerbé ? « Mes connaissances empiriques sont hélas implacables », rétorque l'ancien officier de police judiciaire.

    Sur commande
  • Même les plus fins limiers ont leurs obsessions. Pour le major Puig de la B.R. de Castelnaudary, c'est la crainte d'être confronté à un crime parfait qui le hante. Après plusieurs décennies ponctuées de réussite en matière d'élucidation de meurtres, le voilà confronté à trois affaires criminelles plutôt compliquées. Une jeune femme étranglée et violée. Un notable tué sans raison, et un homme alcoolique et violent qui disparaît sans laisser la moindre trace. Une trame qui donne la chair de poule car elle laisse transparaître que dans notre pays, il est peut-être possible de commettre les pires assassinats en toute impunité.

    Sur commande
  • Isabelle Favier, lieutenant de police, s'ennuie dans son commissariat de province à Castelnaudary où elle ne traite que des petites affaires sans intérêt (querelles de voisinages, violences conjugales et menus larcins). Tout cet univers tranquille va basculer en quelques jours avec la disparition plus qu'inquiétante de l'épouse d'un notable local, la découverte d'un homme assassiné après avoir été torturé et celle d'un squelette au crâne transpercé par un projectile. Trois affaires criminelles en quelques heures, autant que les fonctionnaires du 1, quai du Port en traitaient habituellement dans toute une année. Les enquêteurs audois se retrouveront à Marseille pour démêler un règlement de comptes entre gitans et corses du quartier du Panier, et leur investigations les mèneront même jusqu'à Rome où ils pénètreront dans les coulisses très secrètes du Vatican.

    Sur commande
  • Un loup affamé qui mange même les étoiles dans le ciel, un âne qui joue mieux au bilboquet que le roi, le fils d'un ogre qui aime un peu trop les bonbons, des petits escargots malins qui font preuve d'imagination pour parvenir à aller voir la mer, une histoire romantique entre la lune et le soleil, un cheval qui va goûter une retraite bien méritée et un meunier qui produit de l'or, sept contes extraordinaires dans lesquels les enfants sont roi. Mais même si les petits occupent le devant de scène, la morale, l'amour, la gentillesse et la solidarité, sont les éléments primordiaux de ces sept histoires destinées à nos chères têtes blondes, (et aux brunes aussi d'ailleurs).
    />

    Sur commande
empty