Parentheses

  • Le capitaine de l'armée ottomane Azil Kemal est marié à Enza, une Arménienne. En 1915, il reçoit l'ordre de procéder à l'extermination des Arméniens de la région d'Erzeroum. Il va rédiger alors un journal qui relate ces semaines de tourments entre trahison des siens et mission militaire. Le récit s'articule autour de la traduction de ce carnet fictif retrouvé dans les archives familiales du narrateur qui replace le récit dans un contexte historique plus large où là, tous les événements et les personnages sont bien réels. De nombreux témoignages on été consacrés au génocide arménien. Mais ce texte met au centre un personnage turc, avec ses conflits entre destin personnel et devoir d'obéissance. Ou comment la littérature peut aussi éclairer l'Histoire.

    Sur commande
empty