Edite

  • La collection aventures et mystères renoue avec la tradition populaire des à suivre, ces feuilletons aux chutes époustouflantes dont on attendait anxieusement la parution chaque semaine.
    Il y avait Nick Carter, Buffalo Bill, Nat Pinkerton et bien entendu le fameux Harry Dickson. Ce premier numéro narre les péripéties fantastiques, tumultueuses et même amoureuses de Jean-Pierre Bouyxou. Qui sera le héros du prochain fascicule ?.

    Sur commande
  • Bille de clown

    Jean Rollin

    • Edite
    • 4 Septembre 2010

    On l'appelle Bille de Clown. Elle pratique toutes les perversions avec un plaisir non dissimulé. Le narrateur qui la suit dans un étrange et fantastique périple ne le sait pas vraiment. Est-elle le mal incarné, un personnage diabolique ou une innocente qui pratique le sexe avec candeur ? La mort qui partout l'accompagne en fait une héroïne digne des romans de Georges Bataille. Avec son visage si parfaitement rond, comme une bille, c'est dans son cul que le narrateur se perdra définitivement.
    Dans Bille de Clown, Jean Rollin revisite l'écriture érotique, "avec juste la pensée d'introduire une crudité dans les dialogues brisant une scène fantastique et procurant un choc". Non pas pour choquer, mais pour jouer à surprendre... non sans humour.

  • Cette édition intégrale et en partie inédite des Demoiselles de l'Etrange entraîne le lecteur dans un rebondissant feuilleton fantastique.
    Sur la piste du démon Andras, de la Méduse antique, de l'échiquier maudit des tours d'Elven, en passant par le sinistre châtelain de Ker-Goal, assassin de la petite Tùatha, les Demoiselles caracolent d'énigmes en mystères, de Nonne Sanglante en spectres qui hantent les petits cimetières parisiens.
    Estelle et Edwige, le retour des grands feuilletons les ombres de Rocambole, d'Harry Dickson, de Fu Manchu ne sont pas loin.
    Laissez-vous conduire par la main, et suivez les charmantes Demoiselles dans leurs aventures échevelées.

    Sur commande
  • écrits complets t.1

    Jean Rollin

    • Edite
    • 6 Octobre 2010

    Les écrits de Jean Rollin appartiennent à deux genres différents : un genre issu d'une enfance protégée nimbée d'imaginaire, de fantastique, de BD et de cinéma, l'autre nourri de surréalisme, de poésie et d'érotisme avec Maurice Blanchot, les frères Prévert, Georges Bataille, André Breton et bien d'autres, qui hantaient l'appartement de sa mère.
    Devenu metteur en scène, réalisateur, scénariste, écrivain - conteur pourrait-on dire -, Jean Roillin est un inspiré, qui crée au travers d'oeuvres multiformes un univers onirique indivisible.

    Ce premier volume des Écrits Complets contient les oeuvres suivantes :
    Une Petite Fille magique (1988) Dialogues sans fin (1997) Tuatha (2001) Rien n'est vrai (2004) Déraison (2005) Les Trois Petites Filles sorcières (2005).

  • Les écrits de Jean Rollin appartiennent à deux genres, parfois distincts parfois mêlés. Tout d'abord, ce qui vient d'une enfance protégée durant laquelle l'imaginaire occupe une place prépondérante. Ces années sont celles des bandes dessinées et du cinéma. La télévision et son monde mâché n'existait pas encore; le cinéma était une aventure véritable, avec ses affiches, ses façades colorées et tentatrices.
    « Entrer dans une salle, voir le rideau masquant l'écran s'ouvrir étaient un véritable acte de science-fiction », disait Michel Delahaye. Les « illustrés » et le cinéma faisaient partie d'un monde semblable, magique. Ce monde caracolant et mystérieux de Fantax, Amok, Mandrake et la Princesse Thanit, Jean Rollin l'a gardé contre lui ; il en nourrit ses livres et ses films.
    Le second genre se caractérise par son intellectualité. Les amis de sa mère - Maurice Blanchot, les frères Prévert, Georges Bataille, André Breton et d'autres - orientèrent très tôt le jeune homme vers une forme d'expression littéraire. Ce n'est pas un hasard si son dernier livre, Bille de Clown, rappelle l'Histoire de l'oeil. Sinuant sans cesse d'une manière à une autre, Jean Rollin, tantôt feuilletoniste tantôt littérateur, n'est peut-être, après tout, qu'un inspiré.
    Après le volume 1, paru en octobre 2010, le volume 2 de ses Écrits complets comprend : Monseigneur Rat ; Alice et Aladin, détectives de l'impossible ; Les Voleuses de foudre ; Jean-Pierre Bouyxou contre la femme au masque rouge ; Gargouillis glauques ; La Petite Fille au cerceau ; La Petite Ogresse ; Bestialité ; Enfer privé ; La Statue de chair.

  • En mai 68 sortait dans quatre salles parisiennes le premier film d'un jeune réalisateur d'à peine 30 ans, le viol du vampire.
    Ce fut un scandale inouï, qui n'est pas oublié aujourd'hui. jusqu'à son dernier film, la nuit des horloges (2008), jean rollin traîne derrière lui une réputation sulfureuse. on a pu dire avec raison que jean rollin est le clovis trouille du cinéma! moteurcoupez! est l'histoire de ce cinéaste, auteur d'une trentaine de films, contre vents et marées. des films de série b des années soixante, un cinéma érotique particulier, l'oeuvre de rollin déconcerte.
    Ses choix insolites, les problèmes insurmontables et souvent comiques qu'il rencontre, la hargne avec laquelle la critique s'acharne contre lui, composent l'itinéraire de quelqu'un qui se situe résolument en marge du cinéma traditionnel.

empty