Jean Guimond

  • La psychothérapie, ce n'est pas pour les malades ! Nouv.

    L'idée préconçue que la psychothérapie ne s'adresse qu'aux personnes qui présentent une « maladie mentale » n'a plus sa raison d'être depuis que la psychiatrie a compris le fonctionnement chimique du cerveau et qu'elle possède des médicaments efficaces contre la psychose. Malheureusement, les gens qui souffrent de folie n'en sont généralement pas conscients, contrairement à ceux qui éprouvent des symptômes d'anxiété, de dépression et qui peuvent en parler. Il est d'ailleurs prouvé que les résultats sont plus durables avec une psychothérapie qu'avec la médication uniquement.

    Ce livre démystifie la psychothérapie et propose une approche concrète aux difficultés psychologiques qui poussent les gens à consulter. On y précise certains concepts fréquemment utilisés en psychologie, mais pas toujours compris de la même façon. D'autant plus que le sens des mots est selon nous primordial dans un traitement centré sur la parole. De généreuses personnes ont aussi accepté de raconter leur expérience en psychothérapie. Elles vous apprendront que des événements de l'enfance ont souvent un impact insoupçonné sur les crises que nous vivons au cours de notre existence.

    Vous trouverez d'importantes réflexions sur notre mode de vie actuel, sur l'émergence des difficultés psychologiques ainsi que sur la surconsommation d'antidépresseurs. Finalement, est-il toujours pertinent de maintenir la dichotomie entre la santé mentale et la santé physique ?

  • Ce livre rassemble des textes de chercheurs et chercheuses de plusieurs disciplines et des entretiens avec des leaders des Premières Nations travaillant à l'élargissement des espaces autochtones. Ces voix diverses donnent accès à des analyses de première main concernant les processus historiques et contemporains dans lesquels s'ancrent les relations entre les peuples autochtones, l'État et la société québécoise. Ces processus se font largement au détriment des premiers, comme la sphère publique québécoise commence à peine à le reconnaître dans la foulée de différents rapports produits pour les gouvernements fédéral et québécois. Ces rapports soulignent, du même souffle, les processus de résistance des peuples autochtones, de même que les trop lentes transformations sociopolitiques en cours.
    Peuples autochtones et politique au Québec et au Canada?: identités, citoyennetés et autodétermination apporte un éclairage novateur qui saura profiter tant aux spécialistes des questions relatives aux peuples autochtones qu'aux personnes soucieuses de mieux comprendre les dynamiques politiques qui marquent les communautés autochtones ainsi que la société québécoise dans son ensemble. Il présente des données de recherche inédites et des réflexions susceptibles de contribuer aux grands débats - concernant, par exemple, le racisme systémique, la violence contre les femmes autochtones et le partage du territoire ­- qui interpellent le Québec et le forcent à faire face à ses défis politiques.

    Sur commande
empty