Guillaume Evin

  • Il était une fois James Bond ; la biographie du plus célèbre agent secret Nouv.

    On connaît son nom. On connaît son numéro. Mais connaît-on l'homme qui se cache derrière l'espion de Sa Majesté ? Que sait-on vraiment du personnage né de l'imagination foisonnante d'un dandy anglais misogyne nommé Ian Fleming ?
    007 aime les petits déjeuners copieux, regrette d'avoir dû abandonner son Beretta .25, pense que la femme idéale sait faire l'amour aussi bien que la béarnaise, déplore devoir tuer dans l'exercice de ses fonctions, mais s'en accommode aisément pour l'Angleterre. Méfiant par nature, il ne se lie pas facilement, sauf quand sa mission l'exige. Méticuleux, parfois cynique, il se montre professionnel en toutes circonstances. Il est non seulement l'un des meilleurs éléments du MI-6, mais l'un des plus dévoués.
    Parfait connaisseur des oeuvres de Ian Fleming et de ses émules, Guillaume Évin, le spécialiste français de 007, lève le voile sur l'un des héros de fiction les plus célèbres de tous les temps, alors que sort au cinéma le 25e film de James Bond, Mourir peut attendre.

  • Bond : la légende en 25 films Nouv.

    Après un an d'attente, covid oblige, le prochain James Bond, intitulé Mourir peut attendre (No Time To Die) sortira sur les écrans le 2 avril 2021. Pour accompagner cet événement - le 25e film de la série -, Guillaume Evin, le spécialiste de James Bond, propose de revisiter l'intégrale des productions cinématographiques mettant en scène l'espion le plus célèbre de sa Majesté. Une analyse complète et passionnante pour plonger au coeur d'une saga unique, riche d'une incroyable longévité et de palpitants rebondissements.

    Saviez-vous qu'Alfred Hitchcock refusa de tourner le premier opus de la saga, préférant se consacrer à Psychose ? Que sur Dr. No, Sean Connery, qui détestait les araignées, fut doublé pour la scène de la mygale et que son malheureux doubleur au torse velu dut refaire deux fois la prise ? Que l'auteur de Charlie et la chocolaterie, Roald Dahl, participera au scénario d'On ne vit que deux fois ? Qu'il faudra plus de six ans après l'ère Dalton pour relancer la série ? Que Skyfall fut le film le plus rentable de la saga ?

  • Pourquoi les Russes excellent-elles en natation artistique et les Hongrois en water-polo ?
    Pourquoi l'Allemagne rafle-t-elle toutes les médailles d'or en luge et la Chine toutes celles du plongeon ?
    Pourquoi l'Égypte est-elle devenue une terre de squash, tandis que la Corée du Sud a tout misé sur le tir à l'arc ?
    Le sport a beau être mondialisé, des bastions nationaux spectaculaires subsistent. Ces domaines d'excellence sont le fruit d'une tradition ancestrale, ou surgissent tout d'un coup, issus d'une politique volontariste d'affirmation d'un soft power international.
    Guillaume Evin nous invite à un voyage dans les pays où s'incarne une discipline et décrypte pour nous les causes historiques, mais aussi politiques et culturelles, de ces étonnantes hégémonies. Il nous dévoile les secrets et les politiques stratégiques des fédérations les plus puissantes au monde. Car leur domination est éternellement menacée et exige, pour éviter la chute, une réinvention constante.

  • Des Racines et Des Ailes fête cette année ses vingt ans.En vingt ans et plus de 420 numéros, l'émission culturelle n'a jamais renié son ambition originelle  : comprendre le passé pour éclairer le présent et mieux préparer l'avenir. Conjuguer proximité et ouverture sur le monde, préservation du patrimoine et rencontres humaines.À cette occasion, ce bel ouvrage vous propose de (re)découvrir la France métropolitaine en treize itinéraires, de l'Arc atlantique sur la façade ouest à la Route Napoléon dans le sud-est ; des Pyrénées à la Baie de Somme ; des châteaux de la Loire aux beautés sauvages de la Corse. 

  • Le film culte est un OVNI, un phénomène rare dans l'industrie cinéma. Imprévisible, il ne se fabrique pas. Ce peut être un chef-d'oeuvre comme un film mineur, un blockbuster comme une production modeste. Le film culte marque une génération, qui lui voue un attachement presque irrationnel. Il devient un objet de culture en soi. Et devient immortel.
    Guillaume Evin, journaliste spécialiste du cinéma, nous propose une sélection de films cultes qui ont ainsi marqué l'histoire. Il décrypte et analyse ce qui a rendu chaque film cultissime  !
     

    Sur commande
  • Steve Mcqueen

    Guillaume Evin

    Mais avant d'être le symbole de cette élégance, Steve McQueen est surtout un pilote et un pilote de très bon niveau, aussi bien en auto qu'à moto. Son palmarès est d'ailleurs là pour le démontrer, avec plus de 20 participations dans des championnats nationaux et internationaux couronnées par plusieurs victoires et une très belle deuxième place au 12 Heures de Sebring, sur une Porsche 908. À moto, il fait partie de l'équipe américaine pour l'épreuve d'enduro des ISDT ayant lieu en Allemagne en 1964. Bref, Steve est un vrai pilote et, quand il parle de sport mécanique, il sait de quoi il parle.

    C'est aussi le très grand acteur que l'on connaît... Pourtant, il ne tournera qu'une trentaine de films, mais quels films ! Les sept mercenaires, La grande évasion, Le kid de Cincinnati, L'affaire Thomas Crown, Bullit, Le Mans (bien sûr !), Papillon et bien d'autres grand succès.

  • L'anti-guide du foot

    Guillaume Evin

    • Dunod
    • 4 Avril 2018

    La France est le pays du football, il fait partie de sa culture. Les libraires débordent ainsi de livres sur le football. La quasi- totalité d'entre eux sont des biographies ou des témoignages de joueurs célèbres ou d'entraineurs emblématiques, on trouve aussi des beaux-livres sur les matchs cultes.
    Mais aucun de ces livres ne vous dira pourquoi les cages de foot ont des dimensions si bizarres, ce qui se passe dans la tête d'un joueur lorsqu'il fait une tête, ou si la mi-temps sert vraiment à aller aux toilettes!
    En torpillant les idées reçues, cet anti-guide vous fait découvrir le football d'une façon nouvelle et ludique, à travers des questions que vous n'imaginiez pas pouvoir vous poser un jour

    Sur commande
  • 52 semaines autour des Trésors de France Découvrez de magnifiques paysages, le patrimoine et le savoir-faire de la France  !

  • Harcourt.
    Un nom prestigieux, une signature brandie comme un étendard, en lettres blanches sur fond noir. Plus qu'une institution, une légende.
    Studio Harcourt, ses 5 millions de négatifs et ses 300 000 modèles, dont plus de 3000 célébrités. Mémoire visuelle des visages de France depuis plus de quatre-vingts ans.

    À l'origine, la rencontre à Paris de deux hommes et d'une femme au début des années trente : d'un côté, Jacques et Jean Lacroix, deux patrons de presse professionnelle ; de l'autre, Cosette Harcourt, jeune apprentie photographe. De leur fructueuse association naîtra le plus fameux studio de portraits français du xxe siècle, dont le charme et la magie opèrent encore au siècle suivant, à l'heure du numérique et de l'instantanéité.
    />
    La vie romanesque de Cosette Harcourt - la « Mademoiselle Chanel » de la photographie - nous fait revivre un siècle d'histoire du légendaire Studio, salon mondain autant que lieu d'échanges artistiques fréquenté par le Tout-Paris, des années trente à la fin des années soixante, temple de la lumière sculptée par les maîtres du portrait, qui ne cesse jusqu'à ce jour de se réinventer.

    Sur commande
  • De la préhistoire à la guerre en Irak, de Cléopâtre à Napoléon, en passant par Jeanne d'Arc, certaines périodes, événements ou figures historiques ont été captés avec brio par l'oeil averti de cinéastes du monde entier, prenant parfois quelques libertés par rapport à la réalité historique.
    Ce livre très illustré, préfacé par Costa-Gavras, offre un panorama des 100 meilleurs films historiques - oeuvres alliant à la fois qualité artistique et référence au passé -, de La Guerre du feu à Démineurs, via Spartacus, Barry Lyndon, La Grande Illusion ou encore La Ligne rouge.
    Chaque analyse est émaillée de propos d'historiens ou des cinéastes eux-mêmes, d'anecdotes sur le tournage, et complétée des dates essentielles pour décrypter événement, période ou personnage historique.
    />

  • 1962-2012. James Bond a 50 ans et se porte comme un charme. Si l'acteur principal a rajeuni à intervalles réguliers, le héros de Ian Fleming a pris de l'âge sans vieillir dans ses adaptations cinématographiques. C'est là tout le mystère du célèbre 007 : souvent imité, jamais égalé. Vingt-trois films, de Sean Connery à Daniel Craig, et un succès qui a dépassé les espérances les plus folles de ses deux créateurs, Albert Broccoli et Harry Saltzman.
    La série la plus longue et la plus lucrative du cinéma regorge de péripéties et d'anecdotes. Pourquoi l'agent secret est-il identifié par le matricule 7 précédé d'un double zéro ? Comment fut recrutée Ursula Andress pour jouer dans Dr. No et pourquoi personne ne voulait de Sean Connery ? De quelle manière le président John Kennedy a-t-il joué les VRP de luxe des romans de Fleming ? «Q», l'inventeur des gadgets du MI-6, a-t-il existé ? Pourquoi Miss Moneypenny a-t-elle refusé d'être une Bond Girl ?
    Quel est, au fond, le secret de la formule Bond ? L'auteur, spécialiste français du phénomène 007, révèle les coulisses d'une saga unique en son genre.

  • Pourquoi et comment le Conseil supérieur de l'audiovisuel est-il devenu une sorte d'institution off-shore de la République, un authentique fromage français pour quelques centaines de fonctionnaires qui se la coulent douce ? Plus de vingt ans après sa création, à quoi sert « l'académie des neufs » conseillers, sans son attribut suprême, le pouvoir de nomination du patron de France Télévisions ? Enquête sans concession sur un organe qui a perdu de sa superbe où les conflits d'intérêts sont légion. Révélations sur une autorité indépendante en perdition.

  • Encyclopédie Belmondo

    Guillaume Evin

     Jean Paul Belmondo naît dans une famille d'artistes : un père sculpteur, une mère artiste peintre, une soeur danseuse et un frère directeur de production. Il débute à l'écran avec des petits rôles avant de tourner « A double tour » pour Claude Chabrol et de se révéler dans l'extraordinaire film de Jean Luc Godard « Au bout du souffle », aux cotés de Jean Seberg. À partir de ce film, les succès s'enchaînent. François Truffaut a déclaré de lui : « Belmondo peut jouer avec autant de vraisemblance et de naturel un aristocrate ou un garçon du peuple, un intellectuel ou un gangster, un prêtre ou un clown ». Belmondo est aujourd'hui la personnification vivante du cinéma français. Protagoniste de la nouvelle vague, il a travaillé avec les plus grandes personnalités du cinéma français et international. « Pierrot le fou », « Un singe en hiver », « Borsalino » sont devenus des classiques incontournables du cinéma français.

  • En France, la gauche n'a jamais été à l'aise avec l'argent. Ni collectivement, ni individuellement. Au pouvoir, elle a souvent louvoyé entre un idéal de classe (taxer les riches !) et un impératif de pragmatisme dans la gestion des affaires de l'État. Une ambivalence que le premier ministre Lionel Jospin a un jour traduite par cette formule restée célèbre : « Oui à l'économie de marché ; non à la société de marché. » Quant à François Hollande, qui se targue de vivre « normalement » et à qui l'on ne prête aucun goût de luxe, il s'est aventuré un jour à déclarer en direct, à la télévision : « Je n'aime pas les riches, j'en conviens ! » Que cache cet aveu qu'il traîne depuis près de six ans ? Quel rapport entretient-il vraiment avec l'argent ? Et les socialistes autour de lui ?
    Au terme d'une enquête fouillée, nourrie d'entretiens avec l'intéressé lui-même et ceux qui le connaissent le mieux, les auteurs répondent à ces questions devenues essentielles et reviennent sur sa première année à la présidence de la République.

  • Irrévérencieuses. Irrespectueuses. Franchement scandaleuses. Le cinéma regorge d'oeuvres maudites qui, lors de leur sortie sur les écrans français, ont déchaîné les passions, bien qu'elles aient aussi, parfois, enflammé le box-office. Car, comme l'on sait, il n'y a qu'en France, patrie de Voltaire, que nous sommes prêts à nous déchirer pour que vive la liberté d'expression. Griffith, Eisenstein, Buñuel, Renoir, Clouzot, Fellini, Kubrick, Godard, Peckinpah ou Pasolini auraient tous pu reprendre à leur compte la devise du Canard enchaîné adaptée au septième art : « La liberté de filmer ne s'use que quand on ne s'en sert pas. » Par la suite, ces mêmes films frappés du sceau du scandale ont souvent été réhabilités, voire encensés. Au point d'être considérés comme des « classiques » qu'il serait aberrant de ne pas avoir vus au moins une fois dans sa vie ! Entre polémiques, tollés et censures en tout genre, tour d'horizon de quatrevingts films parmi les plus choquants, agrémentés d'entretiens inédits avec Yves Boisset, Catherine Breillat, Costa-Gavras et Agnès Varda.

  • Les repliques cultes de la saga bond Nouv.

    La saga a toujours fondé sa réputation sur ses bons mots et ses traits d'esprit, lesquels ont parfois envahi notre imaginaire au point, désormais, de faire partie de notre culture commune. Aussi percutants qu'une balle de Walther PPK !
    Petite anthologie des meilleures répliques bondiennes, classées par thèmes : Bond et les femmes / Bond et ses ennemis / Bond et M / Bond et l'Angleterre / Bond et Miss Moneypenny / etc... Chaque réplique sera analysée et resituée dans son contexte avec parfois un éclairage original sur sa genèse.

    À paraître
  • Belmondo Nouv.

    Belmondo

    Guillaume Evin

    Un livre illustré pour retracer le parcours d'un acteur populaire, Jean-Paul Belmondo.
    Une filmographie émaillée d'oeuvres à la fois mythiques (À bout de souffle, Léon Morin prêtre, Pierrot le fou) et grand public (L'Homme de Rio, Un singe en hiver, Le Magnifique, L'As des as, Peur sur la ville...), de portraits de famille (Jean Gabin, Charles Gérard, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort...), de thématiques fortes (« Un sportif accompli », « Une jeunesse sur les planches »...) et de jeux.

    À paraître
  • Jane fonda Nouv.

    Jane fonda

    Guillaume Evin

    • Casa
    • 15 Octobre 2021

    Avant d'être une immense actrice et une femme engagée, Jane Fonda a d'abord été la « fille de ». La fille d'Henry Fonda. Mais si elle avait un nom, elle s'est fait un prénom dans les années 1960. Elle a assumé le "génie" familial. Elle aurait pu se contenter de n'être qu'une héritière du star-system. Elle a été tellement plus que cela. Dans ce monde à part qu'est Hollywood, Jane a elle-même été une étoile à part. Tour à tour, sex-symbol et féministe, star et activiste, reine du fitness et femme d'affaires, épouse, mère et grand-mère. Elle a vécu plusieurs vies, en se réinventant sans cesse. Aujourd'hui, elle demeure - probablement avec Faye Dunaway et Sophia Loren -, la dernière des icônes hollywoodiennes encore en vie. Mais elle est la seule dont la voix porte bien au-delà de son art. Elle a réussi l'exploit d'être à la fois l'une des dix femmes les plus admirées mais aussi les plus détestées de son pays, pour prix de ses engagements (contre la guerre au Vietnam, pour les droits des Noirs et des Amérindiens) à une époque où ça n'allait pas de soi. Avec le temps, elle s'est battue pour d'autres causes (pour le développement durable, l'accès à la contraception dans les pays pauvres, contre le péril écologique, les grossesses précoces, les ravages des sévices sexuels ou la discrimination liée aux stéréotypes de genre). À chaque fois, elle a monté des fondations, collecté des fonds. On l'a vue sur le terrain, s'engager parfois envers et contre tous. Sans jamais renoncer. Pour son dernier acte, à plus de 80 ans, elle a enfin trouvé la sérénité. « Le défi n'est pas d'être parfaite. Il s'agit d'être entière. »

    À paraître
  • Clint Eastwood, le dernier des géants Nouv.

    Un beau livre pour célébrer une figure mythique du cinéma américain - une filmographie exceptionnelle de 80 films en tant qu'acteur (Le Jour le plus long, Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, L'Inspecteur Harry...) et de plus de 40 films signés en tant que réalisateur (Un frisson dans la nuit, Bird, Impitoyable, Sur la route de Madison, Les Pleins Pouvoirs, Space Cowboys, Mystic River, Million Dollar Baby, Gran Torino, Invictus, La Mule, Le Cas Richard Jewell...).

    À paraître
  • Les mystères Romy Schneider

    Guillaume Evin

    • Timee
    • 26 Novembre 2009

    Elle est l'une des plus grandes stars de cinéma du XXe siècle. Mieux : elle est devenue un mythe, une légende, l'égale européenne de Marilyn Monroe, une figure tragique autant dans la vie que dans ses rôles. Et pourtant... Les fées semblent s'être penchées sur le berceau de Romy Schneider pour la parer de toutes les grâces : dernière-née d'une célèbre famille d'artistes, la jeune Allemande d'origine autrichienne n'a que quinze ans quand elle conquiert son public. Romy, enfant-star ? Pas uniquement. A elle seule, elle symbolise l'Allemagne de demain, et incarne sous les traits de Sissi, la nostalgie de temps révolus. Mais Romy Schneider ne veut pas être un symbole. Elle n'aura de cesse, sa carrière durant, de détruire l'image qu'on a voulu donner d'elle. Guillaume Evin lève le voile sur une icône trop tôt disparue : " Romy voulait à la fois vivre et tourner. Au lieu de quoi, elle vivra trop peu et assez mal, mais tournera beaucoup et très bien. " Alain Delon, Harry Meyen, Daniel Biasini... Les hommes de sa vie ne sauront s'imposer face à sa seule véritable passion : le cinéma. De l'actrice accomplie, égérie de Visconti et de Sautet, au " vide infini " des derniers mois, en passant par les petits bonheurs et les grandes tragédies, découvrez le destin d'une femme qui, sans rien cacher de sa vie, a su garder son mystère.

  • " bond.
    James bond. " en 1962, le monde entier découvre à l'écran le héros imaginé par ian fleming. pour interpréter l'espion au service de sa majesté, un jeune premier encore peu connu : sean connery. a son bras, la première des james bond girls, la désormais cultissime ursula andress. la saga james bond, c'est avant tout un cocktail détonant d'idées de génie, un savant mélange de jeunes femmes en détresse, de méchants charismatiques, d'astucieux gadgets et de répliques assassines.
    Au centre de l'univers bondien, le héros so british tour à tour interprété par sean connery, george lazenby, roger moore, timothy dalton, pierce brosnan et aujourd'hui daniel craig. comment lan fleming trouva-t-il le nom de son héros ? quel est le point commun entre un prestigieux architecte hongrois et l'effroyable goldfinger ? en quoi le président john kennedy est-il à l'origine du succès phénoménal de la saga ? que signifie le matricule " 007 " ? pourquoi le plus connu des espions est-il devenu blond ? a travers cinquante belles histoires, guillaume evin explore les dessous bondiens, et nous livre les secrets de tournage d'une saga pas comme les autres.

empty