Religion & Esotérisme

  • Cet ouvrage propose une enquête serrée autour des Évangiles pour retrouver, sous ses différentes couches rédactionnelles, quel a été, du vivant même du maître, le message initial.
    Pour étayer ses démonstrations Éric Edelmann s'est fondé en grande partie sur la Peshitta, Évangile écrit en araméen (encore utilisé par les églises de Syrie, d'Irak et du Liban). Il serait antérieur aux Évangiles grecs.
    En s'appuyant sur les études des plus grands chercheurs en langues sémitiques anciennes, certaines paroles célèbres de Jésus se révèlent sous un jour nouveau et autrement plus subtil : elles apparaissent comme des directives extrêmement précises en vue de notre transformation intérieure.

  • Mangalam

    Eric Edelmann

    Jalonnés sur une trentaine d'années, les entretiens de l'auteur avec arnaud desjardins forment la trame de ce récit inspirant et rempli d'anecdotes.
    Chaque masque arraché est la promesse d'un nouveau défi. la détermination du candidat à la sagesse sera mise à l'épreuve dans cette aventure intérieure parsemée d'embûches. le parcours d'eric edelmann sera également éclairé par des rencontres merveilleuses et surprenantes, parmi lesquelles le maître zen sensei deshimaru qui l'a initié à la pratique du zazen, plusieurs des grands rinpochés tibétains contemporains, la sainte indienne ma amritanandamayi ou encore le maître américain lee lozowick.

    Sur commande
  • Jesus parlait arameen

    Eric Edelmann

    Depuis des siècles, les spécialistes des Évangiles n'accordent que peu de considération à la langue maternelle de Jésus pour n'étudier que les textes grecs. L'auteur a traqué pendant des années de recherches les contresens, les déformations successives qu'ont subies les paroles de Jésus Christ depuis qu'elles ont été prononcées en araméen, une langue sémitique antérieure à l'hébreu. Il s'est fondé pour ce faire sur la "Peshitta", Évangile écrit en araméen encore utilisé par les églises de Syrie, d'Irak et du Liban et dont plusieurs spécialistes affirment qu'ils seraient antérieurs aux Évangiles grecs.Se révèle alors un enseignement spirituel cristallin et profond dont les subtilités ont échappé à nombre de traducteurs et d'exégètes qui l'ont réduit à une morale ordinaire. On y découvre en particulier que les mots et les notions même de bien et de mal sont étrangers à la langue araméenne et que Jésus s'exprimait en terme de maturité et d'immaturité. Par exemple, voici les deux versions de la première béatitude :Traduite du grec : "Heureux les pauvres d'esprit ; le Royaume des Cieux est à eux."Traduite de l'araméen : "Matures sont ceux qui ont réalisé qu'ils ne possédaient rien d'autre que le Souffle (Esprit), le Royaume des Cieux est à eux."On ne parle plus d'une vertu morale mais d'une réalisation intime fruit d'une ascèse, ce dont ont témoigné les grands mystiques comme Saint Jean de la Croix ou Sainte Thérèse d'Avila.Autre "nuance" Jésus parlait de Royaume des Cieux au présent et non au futur. Soit le règne est ici et maintenant et nous n'en sommes pas conscients tant que nous n'avons pas purifié notre coeur et notre regard, soit le Royaume nous at-tend plus tard à notre mort et à la fin des temps. Si nous prenons en considération ce présent, c'est tout un pan de la théologie qui s'effondre.

  • « Dites-leur de viser haut ! » Telle est l'une des dernières instructions qu'Arnaud Desjardins a souhaité que l'on transmette à ses élèves. Éric et Sophie Edelmann se font ici l'écho de cette audace de vivre, de cette quête d'Absolu qui implique de jouer sans tricher le jeu de l'existence.

    Dans un heureux contraste entre féminin et masculin, leur parole conjuguée invite à la pratique d'un enseignement éternellement contemporain issu d'une des grandes traditions spirituelles de l'Inde. La rigueur de cette démarche, fondée sur l'observation et l'expérimentation, réconcilie science et spiritualité, deux domaines que l'Occident a longtemps opposés.

    Compagnons d'émerveillement sur un chemin qui est pour eux l'aventure d'une vie, les auteurs partagent ce qu'ils ont reçu de l'héritage de Swâmi Prajnânpad et d'Arnaud Desjardins, explorant les thèmes de l'acceptation, de la bienveillance, des émotions, du désir, de la maîtrise des pensées.

empty