Enrico Norelli

  • Cette synthèse, remarquable et accessible, sur les débuts du christianisme nous conduit des années de prédication de Jésus en Galilée et en Judée, de sa mort ignominieuse, et de la diffusion complexe et diverse de son souvenir et de son héritage dans l'Empire romain, jusqu'à la constitution d'une «mémoire officielle» et institutionnelle qui donnera un corpus canonique d'écritures.
    Pour quelles raisons la mort infamante de Jésus n'a-t-elle pas mis fin à ce mouvement à l'intérieur du judaïsme de l'époque ni arrêté la diffusion de son message aux frontières d'Israël? Comment, à partir du second siècle, s'est constitué un système doctrinal et spirituel qui a pu s'imposer à l'Empire romain? Enrico Norelli montre la diversité étonnante des modèles de foi qui aura permis la naissance et surtout le développement de la doctrine chrétienne. Il explique pourquoi certains de ces modèles se sont imposés au détriment d'autres. Il aborde de nombreuses questions relatives à cette construction : la lecture de la Bible, la constitution de l'Église, Marcion, le judéo-christianisme, l'influence et le rôle de Paul, la constitution d'un canon écrit à la confluence de mémoires plurielles...

  • Enrico Norelli est un spécialiste international de l'histoire du christianisme des origines. Il propose dans ce livre une remarquable synthèse, accessible, de sa vision des débuts du christianisme à partir de l'histoire d'un prédicateur galiléen du Ier siècle.
    L'auteur nous conduit des années de prédication de Jésus en Galilée et en Judée, de sa mort ignominieuse, et de la diffusion complexe et diverse de son souvenir et de son héritage dans l'Empire romain, jusqu'à la constitution d'une « mémoire officielle » et institutionnelle qui donnera un corpus canonique d'écritures.
    Pourquoi la mort infamante de Jésus n'a-t-elle pas mis fin à ce mouvement à l'intérieur du judaïsme de l'époque ? Et pourquoi son message ne s'est pas arrêté aux frontières d'Israël ? Comment, à partir du second siècle, s'est constitué un système doctrinal et spirituel qui a pu s'imposer à l'Empire romain ? Enrico Norelli montre la diversité étonnante des modèles de foi qui aura permis la naissance et surtout le développement de la doctrine chrétienne. Il explique pourquoi certains de ces modèles se sont imposés au détriment d'autres formes.
    Il aborde de nombreuses questions relatives à cette construction : la lecture de la Bible, la constitution de l'Église, Marcion, le judéo-christianisme, l'influence et le rôle de Paul...

    Sur commande
  • Le nouveau testament reste très discret à propos de la figure de marie.
    En revanche, la littérature chrétienne des premiers siècles autour de la mère de dieu est d'une richesse et d'une variété extraordinaires. a partir de l'histoire fondatrice de la naissance du christ, les premières communautés chrétiennes ont suscité des récits très nombreux, à l'enseigne du questionnement relatif au statut originel, à la maternité et à la mort de marie. a une période oú le christianisme naissant doit faire pièce aux critiques de ses opposants, la figure de la vierge est inscrite dans des constructions narratives dont les évangiles de matthieu et luc ne sont que des expressions parmi d'autres, développées dans des textes dits apocryphes.
    /> Pour comprendre les récits canoniques de la naissance de jésus, une lecture attentive de ces derniers s'avère donc particulièrement stimulante. elle l'est également dans la perspective de mieux identifier les origines de traditions comme celle de la dormition de marie, dont on sait la fortune qu'elle connaît encore aujourd'hui dans la piété catholique. spécialiste international des apocryphes chrétiens, enrico norelli nous entraîne sur les traces de cette littérature dont l'établissement fait aujourd'hui l'objet de débats passionnants.
    Leur développement éclaire de manière significative le processus qui a présidé à l'essor du christianisme.

    Sur commande
  • Ascension d'Isaïe

    Enrico Norelli

    Sur commande
  • Comment, dans les premiers siècles de l'histoire du christianisme, se sont formés les livres du Nouveau Testament ? Une dizaine de spécialistes européens et américains abordent ce problème majeur avec un double souci : présenter au public francophone un état de la recherche et faire progresser les études par le recours à l'histoire sociale et à l'histoire des controverses.
    Une attention particulière est portée à de sources habituellement négligées parce qu'elles sont d'un accès difficile ; il s'agit en particulier de textes orientaux (coptes, syriaques, arméniens) qui montrent que le Nouveau Testament est loin de s'être constitué de manière strictement uniforme au cours des cinq premiers siècles.

  • L'« Histoire de la littérature grecque chrétienne » a pour ambition de présenter, en six volumes, l'ensemble des auteurs et des écrits chrétiens de langue grecque depuis les origines (les lettres de Paul, les évangiles) jusqu'au concile de Chalcédoine (451). L'importance de cette littérature n'est plus guère contestée aujourd'hui : que l'on s'attache à comprendre par elle l'évolution du dogme chrétien ou la naissance des grandes querelles théologiques, que l'on y voie le témoin d'une période historique particulièrement féconde ou que l'on y puise matière à fortifier sa spiritualité, la connaissance des premiers écrits du christianisme s'avère indispensable à toute personne cultivée, soucieuse d'aborder sans trop de difficultés l'un des plus riches patrimoines de notre culture occidentale. L'une des particularités de cette « Histoire », fruit de la collaboration de nombreux chercheurs, est d'abandonner les catégories introduites par la tradition ecclésiastique : les écrits dits hétérodoxes y sont représentés au même titre que les auteurs orthodoxes, et le classement des oeuvres ne suit pas nécessairement celui qui fut introduit artificiellement par les premiers éditeurs ou par le processus de canonisation littéraire. Enfin, elle vise le public le plus large possible, afin d'éclairer le profane tout en fournissant à l'étudiant, voire au chercheur, les informations fondamentales et les éléments bibliographiques nécessaires à une étude plus approfondie.

    Ce premier volume est entièrement méthodologique. Il a pour objet de définir les différentes problématiques propres à ce type de littérature, et se veut être pour le lecteur, même bien informé, un outil de documentation et de recherche dont l'intérêt dépasse largement les seuls écrits chrétiens.

  • Cet ouvrage met à la disposition des lecteurs les résultats de la recherche actuelle dans un domaine oú les connaissances, les méthodes et les perspectives ne cessent d'évoluer.
    Bien que la littérature chrétienne de l'antiquité appartienne à l'ensemble plus large de la littérature grecque et latine de l'époque impériale, elle a sa spécificité en ce qui concerne ses milieux de production et de circulation, ses formes littéraires, certaines caractéristiques de sa langue et du lexique. la littérature chrétienne grecque et latine est ici présentée dans ses rapports avec l'histoire des institutions et de la pensée, mais l'attention porte en premier lieu sur le caractère spécifique du fait littéraire.

    Cette présentation ne sépare pas le " nouveau testament" des "pères", ni les "orthodoxes" des "hérétiques". elle est en ce sens originale et permet une entrée non confessionnelle dans un monde littéraire particulièrement important. la taille des textes traités a conduit les auteurs à se limiter à la littérature grecque et latine, à l'exclusion des littératures chrétienne syriaque, arménienne, copte ou éthiopienne.

    Ce livre est le premier de deux volumes. il couvre la production littéraire chrétienne antique depuis paul jusqu'à l'ère de constantin. le deuxième volume traitera de la suite de cette littérature jusqu'au seuil du moyen âge.

    Sur commande
empty