Sciences humaines & sociales

  • Souvent caricaturée, la discipline fondée par Freud il y a plus d'un siècle demeure mystérieuse. Comme la médecine, elle est à la fois une discipline à vocation scientifique et une pratique thérapeutique. Mais la psychanalyse n'a jamais prétendu tout comprendre ni tout guérir. Psychologie des profondeurs, elle nous permet de dévoiler le sens caché de nos rêves, de nos fantasmes, de nos actes, y compris les plus absurdes. Ainsi, elle aide à mieux vivre ceux et celles que les aléas de l'existence ont écrasés de tout leur poids.
    La collection "pour les Nuls" propose un tour d'horizon de la psychanalyse à travers 200 notions clés illustrées, pour tout comprendre.

  • À une époque de liberté et de responsabilité, il est n'est pas bien vu de rappeler que l'homme a un inconscient et que s'il fait ce qu'il désire, il ne fait pas toujours ce qu'il veut. Pourtant, la psychanalyse est un moyen irremplaçable pour comprendre le monde et son existence !



    Ce livre vous invite à partir à la découverte de votre moi, à percer le mur des apparences, à traverser le miroir. Grâce à une approche accessible de la psychanalyse vous distinguerez toutes ses multiples dimensions, car la discipline fondée par Freud il y a plus d'un siècle n'est pas un système défini une fois pour toutes. La psychanalyse est un mouvement, un édifice qui se construit au rythme des disciples qui apportent leur pierre personnelle. Pour comprendre, et faire vivre ceux que les hasards et les destins de l'existence ont écrasé sous leur poids.

    Découvrez :



    Les bases de la psychanalyse.

    L'histoire de la psychanalyse.

    Le système de l'inconscient.

    Le déroulement de la cure.

    Les dates-clés, les cas célèbres, les grands romans et les grands films autour de la psychanalyse.



     

    Sur commande
  • L'adjectif "social" qualifie les expériences et les activités qui constituent la dimension collective de la vie humaine. En sciences sociales et en philosophie, son usage substantivé aborde les normes de l'action collective et les finalités des institutions. Si bien que "le social" peut désigner à la fois un état de la réalité (sens ontologique), un principe d'évaluation des actions (sens normatif) et un enjeu politique (sens critique) - sans que l'on puisse décider a priori entre ces sens. Mais est-il légitime de faire du "social" une catégorie théorique, qu'on la tienne pour ontologique ou méthodologique, analytique ou descriptive, comparative ou normative ?

    L'ouvrage interroge les significations que philosophes et sociologues attribuent au "social" afin de clarifier et de faire dialoguer leurs points de vue respectifs. Il détaille les enjeux de sa conceptualisation à partir de ses usages catégoriels : rapport social, action et institution sociales, obligation, norme et critique sociales, etc. Les contributions adoptent des perspectives diverses, s'inspirant du pragmatisme, de la phénoménologie sociale, de la sociologie de Chicago, de la psychologie clinique, ou de la Théorie critique. Toutes participent d'un questionnement commun : l'étude du "social" selon ses usages ontologiques ou normatifs, à des fins d'explicitation et de comparaison.

    L'ouvrage débute par un entretien croisé entre un philosophe et un sociologue, puis fait alterner des contributions d'auteurs venus des deux disciplines. Il montre qu'au-delà d'objets spécifiques et de références communes, le problème des sens du social constitue Lun des principaux terrains d'entente de la philosophie et de la sociologie.

    Avec le soutien de l'université de Poitiers.

    Sur commande
empty