Claire Squires

  • Manger, donner la vie sont des actes ancrés autant dans l'intime que dans le culturel et le social. La mère fait passer à travers son corps, son imaginaire, ses représentations, une dimension essentielle autour de l'oralité dans le cadre des relations précoces mère-enfant. Au départ de notre réflexion, une question phénoménologique : comment une femme anciennement ou actuellement boulimique/anorexique vit une grossesse et l'arrivée d'un enfant ? L'adolescence et la gestation possèdent en commun de rapprocher une femme de ses premiers objets d'investissements, de nature archaïque et narcissique. Les récits de ces femmes privilégient souvent les éprouvés corporels sans métaphores de telle sorte qu'ils permettent de façon détournée de symboliser, d'habiter sa propre psyché. Ainsi, la psychopathologie de l'anorexie mentale ou de la boulimie conduit à prendre en compte, par-delà l'oralité, les rapports au corps sexué et à la mère et l'énigme du féminin.

    Sur commande
  • La part de hasard et d'indécidable qui entourait autrefois la procréation est gommée par l'aide médicale à la procréation. L'enfant, tant attendu, devient un impératif ; l'infertilité peut être vécue comme une calamité, une injustice. Désormais, on ferait un enfant, non pour la société, pour la perpétuation de l'existence collective, mais pour soi et pour lui-même. Mais les sociétés n'ont-elles pas toujours inventé des façons d'avoir des enfants qui correspondent à leur représentation des liens de filiation ?
    La PMA introduit de nombreuses interrogations, au sujet notamment de l'âge limite de procréation, des dons de gamètes, de l'homoparentalité, du droit de l'enfant. Les contributeurs de cet ouvrage - gynécologues, psychiatres, psychanalystes, juristes, historiens -, tous spécialistes de ce sujet, apportent leurs réflexions au-delà de la technique médicale. Il s'agit que les mères et les pères puissent trouver leur place comme parents, et qu'un enfant soit capable de se reconnaître dans le récit de sa venue au monde.

    Sur commande
  • L'alimentation est, dès la naissance et tout le long du développement, un enjeu majeur de la relation parent-enfant. Les troubles du comportement alimentaire sont fréquents. Ils sont abordés ici de manière théorique et clinique à chaque âge de la vie, du bébé à la mère souffrant de TCA.

    Un bébé régurgite, un enfant est obèse, un autre refuse la cuillère, une adolescente alterne anorexie et crises boulimiques, une femme anorexique en aménorrhée désire un bébé... telles sont quelques situations cliniques qui éclairent les enjeux majeurs de l'alimentation dans le lien intersubjectif parent-enfant dès les premiers échanges. Manger, donner la vie sont au coeur des échanges humains mais il arrive que ces actes autant ancrés dans l'intime de la relation que dans le culturel fassent souffrir physiquement et psychiquement. Les auteurs des textes réunis dans cet ouvrage, sont des professionnels de terrain. Ils apportent une lecture essentiellement psychanalytique aux troubles de la relation parent-enfant centrés sur l'alimentation dans une dynamique individuelle, interactionnelle et transgénérationnelle.

    Sur commande
empty