Archipoche

  • Cécile Vallin, disparue depuis vingt ans.

    8 juin 1997. Cécile Vallin, dix-sept ans, disparaît sans laisser de trace, à la veille des épreuves du baccalauréat.
    La dernière fois qu'on l'aperçoit, elle longe une départementale à Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie, vêtue d'un jean et d'un T-shirt.
    Que s'est-il passé ? Crime, enlèvement, accident ? Est- elle vivante ou à jamais perdue ? Hier encore, son père lui parlait au téléphone. Meurtri, abasourdi, il refuse de perdre espoir et se bat pour obtenir des réponses. Qu'est- il advenu de cette adolescente joyeuse, cette élève brillante et sportive qui se destinait à devenir enseignante ?
    Aujourd'hui, l'enquête piétine, les pistes s'emmêlent, les juges d'instruction se succèdent et le dossier pourrait bien être clos. Jonathan Oliver le rouvre sous nos yeux, pièce après pièce, pour mettre en évidence les indices peu ou mal exploités.
    Cécile, ma fille, ma disparue est un récit poignant, en même temps qu'un incroyable suspense judiciaire. Le plaidoyer d'un père pour que la vérité soit faite. Pour Cécile. Pour ses proches. Et pour tous ceux qui ont, un jour, subi la perte brutale d'un être cher.
    Première édition : l'Archipel, juin 2016.

    Sur commande
empty