Robert Laffont

  • Qu'est-ce qui favorise le bon développement de l'être humain ? Les progrès réalisés ces dix dernières années dans la connaissance du cerveau affectif de l'enfant sont considérables et nous permettent de mieux répondre à cette question.
    Ces découvertes modifient complètement notre compréhension de l'enfant et nos idées préconçues sur une bonne éducation : une relation " idéale " avec l'enfant, bienveillante, respectueuse, empathique, aimante est la condition fondamentale, cruciale, pour permettre à son cerveau d'évoluer favorablement, de manière optimale, non seulement pour déployer toutes ses facultés affectives mais aussi toutes ses possibilités intellectuelles, et ce pour la vie entière. Le développement des cellules neuronales, leur migration, leur différenciation débutent in utero, et continuent à se dérouler principalement après la naissance. Nos relations, nos expériences déterminent quels circuits et quelles connexions cérébrales vont persister. L'apprentissage, les soins parentaux, les interactions affectives et sociales ont donc des effets profonds sur les structures et les circuits cérébraux ainsi que sur l'expression de certains gènes. Ceci retentira de façon déterminante sur le comportement social de l'enfant, notamment sa capacité à surmonter le stress, à vivre ses émotions et à exprimer son affectivité.
    Il est temps de réfléchir sur l'éducation donnée en famille et à l'école, de la repenser entièrement, car bien des formes de violence, de comportements destructeurs, de troubles cognitifs, dépressifs ou anxieux de l'adulte trouvent leur origine dans le développement cérébral façonné par les expériences des premières années de la vie.
    Ces révélations révolutionnaires sont illustrées de cas cliniques concrets. Ils apportent des conseils essentiels pour les parents, des réponses adaptées aux situations conflictuelles, pour soutenir pleinement les capacités affectives et relationnelles de leurs enfants et ainsi celles des adultes qu'ils deviendront.

    Sur commande
  • Lors de ses consultations hospitalières de soutien aux parents, Catherine Gueguen a pu constater que les principales inquiétudes se centrent sur les repas et le sommeil, les pleurs, les colères, les « caprices », l'opposition. Quand l'enfant grandit, d'autres thèmes peuvent s'y ajouter : « Il est scotché devant son écran », « Il ne veut pas faire ses devoirs », etc.
    Le comportement des enfants déroute souvent. Comment se comporter quand l'enfant ne veut pas obéir ? Faut-il le punir ? Que faut-il faire pour qu'il se développe bien, pour qu'il soit heureux ?
    À travers de nombreux exemples, Catherine Gueguen nous montre que la plupart des erreurs, des malentendus et des conflits naissent d'une profonde méconnaissance du développement affectif et social de l'enfant et de ses besoins fondamentaux.
    De ce point de vue, les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel et social sont révolutionnaires, et nous apportent une aide précieuse : elles nous font comprendre l'humain d'une tout autre manière, dévoilent ce qui entrave ou soutient son développement, âge par âge. Et nous montrent que seule une relation empathique et adaptée permet une relation harmonieuse, aide l'enfant à déployer ses magnifiques possibilités affectives et intellectuelles.

    Sur commande
empty