Brassaï

  • Paris Brassaï

    Brassaï

    120 photographies de l'artiste et journaliste Brassaï, qui découvre la photographie à la fin des années 1920. Fasciné par l'invisible et l'inconscient, il immortalise des scènes de vies nocturnes à Paris, des couples enlacés, des quartiers parisiens. Il fait aussi des portraits d'amis peintres, écrivains ou acteurs comme Dali, Maillol, Giacometti, Jacques Prévert ou Jean Genet.

    Sur commande
  • Graffiti

    Brassaï

    Ouvrage majeur de Brassaï, Graffiti rassemble les photographies et les textes qu'il a consacrés à cet art de la rue. Ses oeuvres seront exposées du 9 novembre 2016 au 30 janvier 2017 au centre Pompidou.
    Dès 1930, Brassaï commence à s'intéresser aux graffiti. Il en publie plusieurs dès cette époque dans le Minotaure, accompagnés du premier de ses commentaires qu'il devait développer, texte après texte, jusqu'à sa mort, parallèlement à ses prises de vue.
    Le présent ouvrage rassemble ces deux approches, en repartant de l'ouvrage sur les Graffiti que Brassaï publia en 1960 en Allemagne et en France, à la suite d'une série d'expositions de ses photographies organisées depuis 1956 à New York, Londres, Milan, Baden-Baden, Francfort, Hanovre et Paris chez Daniel Cordier.
    Enrichi de plusieurs fragments de textes inconnus de Brassaï, l'ouvrage reproduit également des pages des carnets dans lesquels le photographe notait puis suivait à l'aide de croquis la présence et la transformation des graffiti sur les murs de Paris.

    Sur commande
  • Illustré de seize photographies de l'auteur

    Sur commande
  • Brassaï est arrivé à Paris en 1924 pour devenir peintre. Mais ce sont ses errances nocturnes avec ses amis artistes qui l'ont métamorphosé en photographe, aidé par les conseils de son compatriote André Kertész, le premier à prendre des photos de nuit. En 1932, il publie l'album Paris de nuit qui lui apporte aussitôt la célébrité, il collabore à la revue surréaliste Le Minotaure et rencontre Picasso dont il photographie les sculptures au château de Boisgeloup.
    Roger Grenier a vécu sa jeunesse à Pau, où il a rencontré Gilberte, future épouse de Brassaï. Journaliste à Paris depuis la Libération, il lui trouve un travail grâce auquel elle rencontre le photographe en 1945. Les deux hommes deviennent très liés et leur amitié durera jusqu'à la mort de Brassaï.
    Comme l'écrit Roger Grenier dans son texte qui évoque leurs trente-trois ans d'amitié : «Venant de Brasso, en Transylvanie, il trouva avec nous une nouvelle famille. Je pense souvent que c'est moi qui l'ai marié, à la mairie du XIVe et à Notre-Dame-des-Champs, et c'est moi qui l'ai enterré, au cimetière Montparnasse».
    Dans les nombreuses lettres et cartes postales que Brassaï adresse à son ami Roger, défilent voyages et projets du célèbre photographe, qui prépare ses livres sur d'illustres amis tels que Picasso et Henry Miller, termine l'édition du Paris secret des années 30, ou se met à la sculpture.
    Cette correspondance inédite donne le portrait sans retouches de l'un des plus grands photographes du XXe siècle.

    Sur commande
  • Conversations avec picasso

    Brassaï

    Illustré de cinquante-trois photographies de l'auteur. Nouvelle édition en 1997

  • Brassaï, que Henry Miller surnomma " l'oeil de Paris ", est incontestablement un des maîtres de la photographie du vingtième siècle.
    Le présent volume regroupe pour la première fois les lettres que le grand photographe a adressées depuis Berlin, puis Paris, à ses parents en Transylvanie tout au long des années 20 et 30. L'ensemble forme une chronique exceptionnelle de ces années décisives dans la formation de Brassaï mais aussi de la vie artistique et culturelle parisienne.

    Sur commande
  • Dès l'arrivée d'Henry Miller à Paris, en 1930, Brassaï est devenu son ami.
    Le Paris des années trente, de Clichy à la villa Seurat, du Wepler au Dôme, revit avec une galerie de personnages hors du commun : Alfred Perles, dont la seule apparition déclenche le fou rire de Miller et de ses amis, Anaïs Nin, le philosophe Fraenkel, l'astrologue Moricand, Lawrence Durrell, sans oublier June, la Mara de Sexus.
    On apprend avec Brassaï comment Miller a pu lire les bonnes feuilles du Voyage au bout de la nuit avant la sortie du livre de Céline, et comment il en fut influencé au point de corriger Tropique du Cancer. Et comment Céline lut le Tropique et ce qu'il en écrivit à Miller. Car ce livre n'est pas un simple recueil d'anecdotes. C'est une réflexion sur la personnalité et l'art d'Henry Miller et sur la création littéraire en général.

    Sur commande
  • Voici Henry Miller devenu une célébrité mondiale, peint par Brassaï à travers une série de rencontres en Europe et en Californie.
    On le voit à Big Sur, paradis qui, peu à peu, se change en enfer. Sa femme Janina l'y abandonne avec deux enfants. Miller tombe bientôt amoureux d'Ève, et l'épouse. Ils viennent en France, revoient les vieux amis, voyagent dans le Midi sur les traces de Nostradamus. Miller est nommé juré du festival de Cannes et se lie avec Simenon, Buñuel, Rossellini.
    Impossible de citer toutes les anecdotes où les souvenirs du passé se mêlent aux aventures présentes. Toutes les histoires d'amour aussi. Mais comment oublier les retrouvailles entre les trois mousquetaires : Miller, Durrell, Perlès et Brassaï ? Comment ne pas trembler à l'évocation de June, l'inspiratrice de ses livres, devenue une femme déchue, misérable ?
    Henry Miller a lui-même annoté ces pages, donnant son point de vue, confrontant ses souvenirs avec ceux de son ami.

    Sur commande
  • Anglais Paris

    Brassaï

    An affordable and attractive pocket volume of celebrated photographer Brassaï's most iconic photographs of Paris. Brassaï's photographs embody the very essence of Paris, from winsome children playing in Paris's public gardens to amorous couples on amusement park attractions, from opera and ballet stars to prostitutes and vagabonds, from cobblestone alleyways to ephemeral graffiti. Shortly before his death in 1984, Brassaï described how the city of Paris had served as an infinite source of inspiration for him-a unifying theme that characterized each phase of his artistic oeuvre and lay at the very heart of his work. Through 120 photographs, this volume presents the diverse facets of Brassaï's beloved Paris: from the nostalgic city that he discovered as a child in the 1900s to the fleeting and ever-changing graffiti on the city's walls; from the revelers in the Bohemian bars and clubs of the Années Folles to his reciprocal artistic exchange with Picasso in their portrayals of 1930s Paris; and finally to Brassaï's vision of an eternal Paris, in which he captured everyday Parisians at leisure and elevated the familiar to the sublime. Biographie de l'auteur Brassaï (1899-1984) is one of the great figures of twentieth-century photography. His works earned him recognition as a peerless chronicler of the city of Paris, capturing moments in the lives of ordinary Parisians and figures from the world of art and literature, including Matisse and Henry Miller.

  • Paris la nuit

    Brassaï

    Publié pour la première fois en 1933, cet ouvrage mythique, longtemps introuvable, est le premier livre de photographies de Brassaï.
    Arrivé à Paris en 1924, Brassaï devient rapidement, à la faveur de sa fréquentation du quartier de Montparnasse, un observateur pointu de la vie nocturne parisienne.
    À cette époque, il pressent que la photographie est l'outil qui lui permettra de fixer sa vision d'une société en voie de disparition.
    Attiré par la nuit, troublante, énigmatique, qui suggère plus qu'elle ne montre, Brassaï a photographié les monuments et les noctambules, des agents de police aux prostituées, des sans-abris aux mondains, dans un décor onirique et mystérieux.
    En soixante-quatre photos, Brassaï parvient remarquablement à retranscrire cette atmosphère singulière. Ce livre, soigneusement composé par lui, signe la naissance de l'artiste.

  • Brassai

    Brassaï

    Indisponible
  • Paris tendresse

    Modiano/Brassai

    • Hoebeke
    • 23 Janvier 1992

    Il se servait d'un matériel rudimentaire si on le compare à celui des photographes d'aujourd'hui.
    Il appartenait à la race des vrais artistes qui ne se laissent pas déborder par la technique. Quelques bouts de ficelle et ils font éclore la magie. Ce photographe nommé Brassaï ressemblait à l'opérateur de cinéma allemand Woody Bredell qui avait si bien étudié les éclairages de Rembrandt qu'on disait de lui qu'il n'avait pas besoin de projecteurs. Il lui suffisait d'une allumette pour illuminer un stade de football.

    Je ne crois pas qu'on puisse parler au sujet de Brassaï d'expressionnisme ni même de fantastique social. Il était si réceptif, si sensible aux différents aspects de la ville, si curieux de s'enfoncer dans " les plis sinueux des grandes capitales où tout, même l'horreur, tourne à l'enchantement ", qu'il finissait par se fondre naturellement dans la nuit parisienne. Quelle patience lui aura-t-il fallu pour capter les sources de lumière de Paris !
    Patrick Modiano.

    Sur commande

  • Brassaï photographia à plusieurs reprises les sculptures de Picasso, de 1932 à 1946, d'abord pour la revue«Minotaure», avec des photographies de plâtres dans l'atelier de Boisgeloup, puis pour le premier ouvrage sur l'oeuvre sculpté de l'artiste, alors peu connu, livre qui contenait le texte de D.-H. Kahnweiler.


    Sur commande
  • Paris by night

    Brassai/Morand

    Pour découvrir les rues nocturnes de Paris dans les années 30.

  • Brassai na 28

    Gilberte Brassaï

    Quatrième de couverture C'est l'évidence même : Brassaï est l'un des photographes les plus célèbres de son temps. Ses images d'un Paris nocturne et secret figurent dans toutes les anthologies. Mais, s'il occupe une place à part dans l'histoire de la la photographie, c'est qu'il fut davantage qu'un noctambule à l'insatiable curiosité. S'il fut le chantre attentif et subtil d'une époque exceptionnellement féconde, il fut aussi l'ami des artistes qu'il photographiait et ses conversations avec Picasso et Miller enrichissent une oeuvre d'une profonde singularité.

empty