Berberian

  • Berberian dresse le portrait d'une génération.
    Deux amies presque inséparables, un chat qui dort, des clubbers en grappes et des âmes solitaires, un garçon flanqué d'un chien qui n'est pas le sien...

    Ils se cherchent, se frottent, se séparent et parfois se retrouvent. Leurs afters sont plus réussies que leurs nuits. Ou pas.

    Les strips verticaux de Berberian s'enchaînent comme des perles et entraînent les personnages au coeur de la nuit, jusqu'aux tréfonds d'eux-mêmes, dans ce qu'ils ont de plus secret et d'intime. La poésie calme de Berberian nous rappelle qu'après la nuit, après l'insouciance et la fête, le petit jour porteur d'espoir se lève enfin...

    Sur commande
  • Stripsody zang solo chant

    Berberian

    • Peters
    • 1 Janvier 2000
    Sur commande
  • Il s'appelle Benji, et c'est le plus fort. Dans la rue, dans le quartier, à la maison, c'est lui qui fait la loi. Les consignes ? Il les boxe. Les règles ? Il les boxe. Les amis ? Il les boxe. Mais un jour, Benji s'aperçoit qu'à force de cogner, il est seul. Terriblement seul. Tout le monde s'est éloigné de lui ! Heureusement, il fait la connaissance de Vic-Ali, une championne poids plume. Pour Vic-Ali, l'important, ce n'est pas de gagner, c'est de s'amuser. Avec elle, Benji a beaucoup de choses à apprendre. Et lorsqu'elle le défie de combattre, il ne gagne peut-être pas le match... Mais il gagne une amie.

  • Pourquoi ? Nouv.

    Paul et son ami se posent des questions sur la vie. Une seule personne peut les aider à obtenir des réponses : Monsieur A, qui sait tout sur tout. Et s'il y avait justement une chose qu'il ne savait pas ? Un album fantaisiste questions/réponses, signé Julien Baer et illustré par le grand dessinateur de BD Charles Berberian.

  • Peut-on marcher sur l'eau ? L'homme « produit-il » vraiment de l'énergie ? Est-il possible d'expliquer l'origine de l'Univers ?
    À travers 23 textes joliment ciselés, Étienne Klein combat avec humour et rigueur le relativisme ambiant et nous invite à voir le monde autrement. Qu'ils traitent de science, de politique, du langage ou encore de progrès, ces billets montrent en filigrane que non, décidément, tout n'est pas relatif. À la façon des théories d'Einstein, notre quotidien est lui aussi sous-tendu par des invariants et des absolus qu'il importe d'identifier.

  • Mon père est un super-héros. Et pas le tien. OK, je t'entends déjà me dire : « Mon père aussi ! Mon père aussi ! » Non : ton père n'est pas du tout un super-héros. Sauf s'il est pompier. Il est pompier ? Non. (...) Bon ben voilà : ton père est juste supernormal.
    Mais c'est pas grave du tout. (...).
    Mon père travaille dans un très grand hôpital, rempli de gens malades qu'il faut soigner. Il y a même une piste d'atterrissage sur le toit parce que certains arrivent par hélicoptère (ça veut dire que c'est très très urgent).

    Voici les mots irrésistibles d'un jeune garçon dont l'admiration pour son père n'a d'égal que son humour.
    Tendre et drôle, cet album d'Arnaud Cathrine, illustré avec talent par Charles Berbérian, se lit avec délectation et émotion.

  • Uin 1940, à bord du Hakusan Maru, Charlotte Perriand quitte la France. Endormie dans sa cabine, elle fait un cauchemar. Le Corbusier, sous les traits d'un corbeau, lui fait des reproches : « Tu auras tout le temps de méditer le mal que tu m'as fait.» En route vers le Japon, cette architecte avant-gardiste et non conventionnelle va vivre une période fondamentale dans sa vie. L'immersion dans la culture et les traditions nippones sera pour elle une véritable révélation. Cette expérience lui permettra de développer sa vision de l'architecture d'intérieur : réformatrice, alliant tradition et modernité, adaptée au confort et à la vie moderne.

    Charles Berberian, de son crayon, raconte ce moment clé dans la carrière de cette icône du design. Dans un carnet en fin d'ouvrage, son entretien avec Pernette Perriand, fille de Charlotte, apporte un nouvel éclairage sur la vie de cette artiste.

  • Je n'aime pas les mardis soir. C'est le jour où je me sens encore plus seule que d'habitude, avec ma mère quelque part à l'autre bout du monde et mon père chez lui, occupé à conter fleurette à sa nouvelle copine. Mais ce mardi-là, ça a été bien pire. J'étais sortie sur le palier pensant y trouver le livreur de pizzas quand j'ai entendu la porte claquer. Enfermée dehors ! Je suis en pyjama, il n'y a personne dans l'appartement, je n'ai pas de téléphone. Pas le choix, il va falloir que je sonne chez les voisins. Mais je ne les connais pas, et le peu que j'en sais ne me donne pas du tout envie de faire leur connaissance...
    />

    Sur commande
  • Pascal a disparu, ses amis s'inquiètent.
    Les uns après les autres, ils passent chez lui. A chaque fois, ils constatent que Pascal n'est pas là, en revanche, un gros chat gris les observe depuis le canapé. A chaque fois, le visiteur appelle un autre ami de la bande pour transmettre les indices, et tenter de résoudre ensemble le mystère... Chacun de ses amis chante une chanson qui raconte, étudie, révèle le chat...

  • Une époque fantastique

    Charles Berberian

    • Chene
    • 23 Septembre 2020

    Charles Berberian dessine son époque. Il croque ce qui l'entoure, ce qu'il voit, ce qu'il entend. Avec un élégant et subtil humour, son pinceau et ses textes écrivent au fil du temps l'humeur du temps.

    Dans ce très bel ouvrage à la finition soigné, chacune des pages est ici comme une oeuvre d'art. Elles témoignent de nos faiblesses, de nos paradoxes, de nos futilités, mais aussi de notre complexité. En bref de notre humanité.

  • L'irruption de la prostituée américaine - l'étrangère - dans l'appartement de Sunset Boulevard a brisé le fragile équilibre de la famille exilée, vivant sur les souvenirs de leur quartier de Beyrouth déserté pendant la guerre. Les mondes du fils - enseignant passionné de théâtre - et du père - entouré de ces milliers de livres ramenés de sa librairie du Liban - se confrontent entre choc des cultures et considérations morales.
    Dans ce roman aux accents autobiographiques, Berberian tisse une fresque quasi cinématographique dans l'Hollywood des années quatre-vingt, autour des tensions de la relation père-fils troublée par la passion et les interdits face au poids des valeurs traditionnelles.

  • Il y a les chansons qu'a chantées Johnny Hallyday et puis il y a celles qui le chantent, le citent nommément dans le texte et souvent même lui sont dédiées. Quel meilleur gage d'admiration que d'avoir des chansons qui vous rendent hommage? Ce livre en recense 100, interprétées par Léo Ferré, Zazie, Alain Souchon, Dalida, Eddy Mitchell, Lynda Lemay, Renaud, Katerine, Orelsan, Zizi Jeanmaire, Raphael ou Maître Gims. Une autre façon de survoler la carrière extraordinaire du « Taulier ».

  • Nathanaëlle

    ,

    • Glenat
    • 23 Octobre 2019

    Une fresque de SF métaphorique et somptueuse.

    Dans le futur, l'humanité est divisée en deux catégories. Sous terre vivent les survivants d'une prétendue apocalypse nucléaire ayant tout éradiqué à la surface. À la surface vivent les membres d'une élite décadente et immortelle, capable de réincarner leur âme dans d'autres corps humains (pour les plus riches) ou des enveloppes de robots. Les deux communautés s'ignorent mutuellement, dans un mensonge institué par les gouvernants. Mais tout ceci est sur le point d'être renversé par une jeune femme, dont l'existence même va remettre en cause l'ordre établi et provoquer une gigantesque rébellion. Pour le moment, elle-même l'ignore. Elle s'appelle Nathanaëlle.
    Charles Berbérian s'associe au splendide dessin en couleur directe de Fred Beltran pour nous livrer une fresque de SF métaphorique et somptueuse. Un récit rétro-futuriste mais moderne, miroir des problématiques de notre société contemporaine, convoquant les thématiques des meilleurs classiques de la science-fiction d'anticipation, de L'Armée des 12 singes à Farenheit 451 en passant par le cycle des Robots d'Asimov.

  • Matthieu et son cousin Paul ont joué tout l'après-midi avec les jumelles Imane et Colombe. Ce qui serait bien maintenant, c'est un morceau de chocolat. Mais personne n'en a apporté. Seulement voilà qu'apparaît une plaquette au bout d'une branche. Est-ce qu'ils viennent de trouver un arbre à chocolat ? Il y a d'autres choses qu'ils aimeraient avoir. Ils essaient et... ça marche ! Il suffit de le vouloir et n'importe quelle chose apparaît.
    Ils ont trouvé un arbre à tout ! Mais tout, c'est beaucoup.

  • Venez trembler, venez claquer des dents et mourir de rire devant le nouveau livre-disque du duo Pascal Parisot et Charles Berberian, l'illustrateur de  Monsieur Jean. Fantôme, squelette, araignée, coq sans tête, chat bizarre, cannibales et vampire seront là pour vous accueillir dans leur grand cirque joyeusement extravagant  !

  • Entre les galères des copains qui débarquent sans crier gare pour s'installer sur le canapé, les crises existentielles des couples face à l'arrivée de leur premier enfant, les fiancées avides d'engagement et le caractère lunatique de sa concierge, Monsieur Jean essaie tant bien que mal de préserver son quant à soi. Parisien, écrivain et trentenaire, il est le héros de ces chroniques pleines d'humour sur la vie d'un citadin bien de son temps. En chroniqueurs avisés des moeurs contemporaines, Dupuy & Berberian ont fait de cet aventurier du quotidien le symbole de toute une génération !

    Sur commande
  • Lorsqu'au début des années 90 les parents de Charles Berberian quittent Paris pour s'installer sur la côte d'Azur, il éprouve instantanément de l'aversion pour cette région et les gens qui y vivent, symbole du vieillissement de ses parents, lieu de futilité et de douceur factice. Pour tromper l'ennui lors de ses visites, il dessine ce qui l'entoure, croquant postures ridicules et rituels dérisoires, et finit par se laisser apprivoiser par le cadre qu'ont choisi ses parents pour leurs vieux jours. D'agacé et moqueur, son regard devient tendre, et se pose alors avec bienveillance sur les derniers moments de ses proches. Quand tu viens me voir ? est une promenade nostalgique au long des plages méditerranéennes, témoins immuables du temps qui passe.
    Charles Berberian partage avec nous, de son trait spontané et toujours juste, entre dérision, pudeur et sensibilité, le journal d'un déclin inéluctable.

    Sur commande
  • Playlist deluxe

    Charles Berberian

    • Helium
    • 27 Mars 2019

    Un beau-livre petit format, où l'illustrateur Charles Berberian, lui-même compositeur et musicien (il sort au même moment un album folk produit par Zamora), livre avec son humour et son intuition pleine de sensibilité sa « playlist » en BD, textes et dessins : une discographie librement établie au fil de l'enregistrement de ses vinyles sur mini-disques mais aussi de ses collaborations,  affiches, pochettes de disques, concerts dessinés... De quoi mieux connaître la musique, réécouter des classiques ou découvrir des perles. Tout-public

    Sur commande
  • Sur commande
  • À quoi rêve un chat ? Sait-il danser le cha cha cha ? Le chat fait-il du yoga ? La réponse en 12 chansons pop, loufoques et cha... loupées par le chanteur Pascal Parisot (La vie de châ­teau, Les pieds dans le plat...). Un album drôle, coquin et cocasse illustré par le Grand Prix d'Angoulême, Charles Berberian.

    Sur commande
  • Au coeur de la capitale arménienne et de cette révolution architecturale, Yann Kebbi, et l'énergie monumentale de son trait, associé à l'humour absurde de l'écrivain Viken Berberian, dessine un portrait grotesque et terriblement réaliste de notre monde.
    «Il faut tout reconstruire, terminés les vieux immeubles historiques, place au renouveau !»

    Sur commande
  • « Un jour où Boucle d'Or s'ennuyait fermement ;
    Brisant la règle d'or dictée par sa maman ;
    Elle quitta la maison à pattes de lapin ;
    Et marcha sans raison vers la forêt de pins.
    A petits coups de pied dans un marron roussi ;
    Tout le long du sentier, elle shootait, sans souci. » Et ce n'est que le début ! Redécouvrez l'histoire de Boucle d'Or dans une version aux rimes désopilantes !

  • Qui sont les Papapas ? Dans les familles recomposées, on les trouve généralement au bras des mamans, et ils occupent souvent une place essentielle auprès des enfants. Joseph Jacquet rend hommage à ces pièces rapportées, beaux-pères actifs, investis et aimants dans la vie des « Pitits ». Sans angélisme mais avec tendresse et respect, il raconte les contingences de la vie réelle : aller à l'école chercher les enfants et là, croiser le vrai papa comme les moments de jeu et de rigolade, tels que, par exemple, la transformation du Papapa en Yéti...

empty