Angus

  • Un camping sympa, un après-midi de vacances entre copines, un anniversaire, bref, tous les ingrédients pour savourer pleinement l'une de ces tranches de vie délicieuses qui émaillent l'existence, et qui nous font oublier les tracas du quotidien. Cependant, lorsque la fête tourne soudainement au cauchemar, tout paraît définitivement basculer dans le néant. Un gouffre duquel on ne revient pas. Mais au fait, la mort est-elle le signe patent d'une irrémédiable fin, ou bien n'est-elle que le miroir à deux faces dont l'une ouvrirait la porte d'un monde de l'invisible ? A moins que certaines existences ne soient que des leurres destinés à masquer les erreurs du Grand Marionnettiste.

    Sur commande
  • Cet ouvrage de poésie est le premier volet d'un condensé des meilleurs poèmes écrits par Angus entre les années 1965 et 1995, et articulé en trois parties. Rayons d'âme est un panel de textes que l'on pourrait appeler oeuvres de jeunesse, puisqu'ils ont été créés entre la quinzième et la trentième année de l'auteur. Ce titre évocateur désigne les poèmes jetés sur le papier, pêle-mêle, imaginés dans des contextes différents, et suivant les états d'âme du moment. Composé en 1989, Une saison chez les Wlurtz traduit une quête spirituelle qui admettrait l'universalité de l'être humain. Fruit d'une profonde méditation, elle conduit le poète et ses lecteurs vers des contrées sidérales à l'intérieur desquelles oeuvrerait « La Conscience Universelle », créatrice de toute chose. Radicalement différent des titres précédents, Trajectoires oniriques date de 1993. Dans ce conte poétique aux textes plus ciselés, l'auteur a poussé la résonance de sa versification à l'extrême, permettant ainsi à la valse des mots d'entraîner tout amateur de poésie vers des horizons magiques où le souffle de Dieu suffit à dévoiler le génie de l'homme, et à prouver que la vie n'est qu'un éternel recommencement.

    Sur commande
  • L'arche oubliee

    Angus

    Sur commande
  • Aux frontières du temps

    Angus

    13 septembre 2007, huit heures du matin. Richard Thomas décolle enfin de l'aéroclub de Cayenne-Matouri avec son passager Rijk Van Eecke :
    Destination la frontière brésilienne, près des berges de l'Oyapock, à hauteur du village de Trois-Sauts. Temps idéal, plan de vol parfait, avion flambant neuf, toutes les conditions sont apparemment réunies pour un trajet sans histoire, sauf que... un peu d'eau dans le réservoir d'essence, un terrible orage, un atterrissage en catastrophe en pleine jungle et un événement imprévisible vont transformer le paisible voyage en périlleuse aventure.
    Plongé dans un univers inconnu, perdu au coeur de la distorsion temporelle qui les a absorbés, le pilote se retrouve très vite irrémédiablement séparé de son compagnon d'infortune et manque d'y laisser la vie, avant de récupérer miraculeusement sa réalité. Après avoir obtenu le renfort d'une équipe de paléontologues chevronnés prêts à l'aider à retrouver Van Eecke de l'autre côté du Maelström géant, Richard Thomas organise une opération sauvetage. Celle-ci devient rapidement un épouvantable cauchemar qui va entraîner les héros de cette histoire jusqu'à un point de non-retour, un point situé presque au-delà... des frontières du temps...

  • Dès l'année 1555, Nostradamus l'avait explicitement annoncée dans ses célèbres quatrains.
    La désignant sous le nom « d'Ère du Verseau », le mage de Salon-de-Provence avait évoqué un « Âge d'Or » à l'orée duquel Dieu interviendrait en personne, et conclurait avec l'homme un nouveau Pacte d'Alliance, établissant par cet acte les fondations d'un monde baignant dans une mouvance spirituelle.
    Mais hélas, l'homme ne cesse de détourner, déformer, ou manipuler à son profit les éléments des avertissements divins. Drapé dans sa mégalomanie, il a décidé une fois pour toutes qu'il construirait son destin en fonction de ses lois, et selon ses propres règles.
    Ce faisant, il a pris la terrible responsabilité d'entraîner la création toute entière vers un cataclysme qui la mène droit à sa perte.
    À cause de cela, Dieu a décidé de sonner l'heure de la fin d'un monde.

    Sur commande
  • Identites perdues

    Angus

    • Harmonia
    • 17 Janvier 2004
  • Sur commande
  • 13 septembre 2007, huit heures du matin. Richard Thomas décolle enfin de l'aéroclub de Cayenne-Matouri avec son passager Rijk Van Eecke : destination la frontière brésilienne, près des berges de l'Oyapock, à la hauteur du village de Trois-Sauts. Temps idéal, plan de vol parfait, avion flambant neuf, toutes les conditions sont apparemment réunies pour un trajet sans histoire, sauf que... un peu d'eau dans le réservoir d'essence, un terrible orage, un atterrissage en catastrophe en pleine jungle, et un événement imprévisible, vont transformer le paisible voyage en périlleuse aventure.

  • Économiste américaine, Anne Case est professeur émérite d'économie et d'affaires publiques, à l'Université de Princeton.
    Angus Deaton, professeur émérite à l'Université de Princeton, est prix Nobel d'économie (2015) « pour son analyse de la consommation, de la pauvreté et du bien-être ». Il est l'auteur de La grande évasion (Puf, 2016, rééd. « Quadrige » 2019).

  • Amoureux de l'art ? Amoureux de la nature ?
    Ou bien amoureux des deux ? Ce livre, original et élégant, ravira un public très large.
    Les auteurs y ont compilé les plus beaux dessins et tableaux où figurent des arbres. La majesté du monde végétal est ainsi mise à l'honneur chez Vincent Van Gogh, Gustav Klimt, Alex Katz et tant d'autres. Les conditions de réalisation des tableaux accompagnent la découverte des oeuvres.
    Des pages de jeux typographiques, rendant hommage aux arbres avec précision et érudition, ponctuent également la lecture de ce livre pas comme les autres !

  • Les auteurs y ont compilé les plus beaux dessins et tableaux où figurent des chats. Cet animal si populaire est ainsi mis à l'honneur chez Goya, David Hockney, Léonard de Vinci ou Paul Klee. Les anecdotes qui se cachent derrière ses portraits de fidèles compagnons accompagnent la découverte des oeuvres.

    Des pages de jeux typographiques, rendant hommage aux chats avec humour et érudition, ponctuent également la lecture de ce livre pas comme les autres !

  • La grande evasion

    Angus Deaton

    Né en Écosse, enseignant à Princeton, Angus Deaton s'est vu décerner le Prix Nobel 2015 pour ses travaux basés sur la mesure économétrique fine des comportements individuels dans le domaine de la consommation et de la pauvreté en relation avec le bien-être.
    En 380 pages non académiques, cet ouvrage expose sa méthode pour sortir des inégalités : il nous apprend que la volonté politique est primordiale pour avoir raison des inégalités de santé dans le monde, détruisant le mythe d'une relation causale entre croissance du revenu et amélioration de la santé. À l'origine de la notion de « seuil de pauvreté », le Prix Nobel 2015 se distingue par son optimisme tempéré.
    Traduit de l'anglais par Laurent Bury.

  • La science est formelle: nous sommes entrés dans l'ère de l'Anthropocène. Une dangereuse phase de l'évolution planétaire où l'action des humains est devenue la principale force géologique. Pollution généralisée, hausse des températures, phénomènes climatiques extrêmes, montée des océans et extinction massive des espèces rendront inhabitables de larges parties du globe et menacent la civilisation. Loin d'être la conséquence de la nature humaine, la crise actuelle est le fruit d'un système particulier sur le plan historique, le capitalisme avancé. Il requiert un changement social radical qui devra reposer sur des fondements écosocialistes. L'auteur offre une synthèse unique de science naturelle et sociale et comble le fossé entre science du système terrestre et marxisme écologique.

    Sur commande
  • Comment les émotions affectent-elles vos prises de décision ? Pourquoi certaines odeurs évoquent de lointains souvenirs et qu'est-ce qui nous donne soudain conscience de notre existence ?
    Comment cet organe biologique, le cerveau, donne-t-il naissance à toutes les pensées qui nous passent par la tête - nous rendant capables de penser, sentir, être conscients que nous possédons « un esprit » ?
    Ce petit livre explique ce que les sciences ont à nous révéler sur la planification et les actions, le langage, la mémoire, l'attention, les émotions et la vision. Il retrace l'évolution historique des concepts sur le cerveau et ses fonctions depuis l'Antiquité jusqu'à l'ère de l'imagerie neurologique.
    Le professeur de psychologie Angus Gellatly et l'illustrateur primé Oscar Zarate nous invitent à porter un regard neuf sur la nature de l'esprit, de la conscience et de notre identité personnelle.

    Sur commande
  • Dans un univers concurrentiel sans cesse plus exigeant, la stratégie d'une marque passe nécessairement par la mise en place d'une identité visuelle forte et dynamique.
    Cet ouvrage présente (sur une, deux ou quatre pages) une quarantaine de réalisations ou études de projets pour différentes entreprises  françaises (Furet du nord, Intersport, La redoute, Mondial Tissu, Micromania, Lapeyre...) et parfois d'envergure internationale (Orange, Disneyland Paris, Tour Eiffel...) : logo, identité visuelle, design intérieur et extérieur des points de vente, packaging, édition, publicité... Ce riche recueil d'études de cas, précédé d'une introduction consacrée à la communication visuelle, au travail du designer et à ses relations avec les clients, est en outre parcouru de «  focus  » (sur doubles pages) consacrés aux fondamentaux du design graphique, de l'identité visuelle et du processus créatif.

  • Né en Écosse, enseignant à Princeton, Angus Deaton s'est vu décerner le Prix Nobel 2015 pour ses travaux fondés sur la mesure économétrique fine des comportements individuels dans le domaine de la consommation et de la pauvreté en relation avec le bien-être.
    En 400 pages non académiques, cet ouvrage expose sa méthode pour sortir des inégalités : il nous apprend que la volonté politique est primordiale pour avoir raison des inégalités de santé dans le monde, détruisant le mythe d'une relation causale ente croissance du revenu et amélioration de la santé.
    À l'origine de la notion de « seuil de pauvreté », le prix Nobel 2015 se distingue par son optimisme tempéré.
    Ouvrage original paru chez Princeton University Press. Traduit de l'anglais par Laurent Bury.

  • La population mondiale devrait dépasser les neuf milliards d'individus en 2050, soit trois fois plus qu'en 1950, et certains voient dans cet accroissement démographique l'une des causes principales de la destruction environnementale. Mais y a-t-il véritablement trop de monde sur Terre ? La crise écologique actuelle est-elle effectivement attribuable à une surpopulation ? Que se cache-t-il derrière cette idée malthusienne qui divise le mouvement écologiste depuis le début des années 1960 ? Dans cet ouvrage extrêmement bien documenté, Ian Angus et Simon Butler déboulonnent de façon magistrale ce mythe populationniste qui a réussi à séduire autant des conservateurs de droite que des écologistes sincères. Chiffres à l'appui, les auteurs renversent cette grave erreur de diagnostic et démontrent avec rigueur et limpidité que les moyens prônés par les populationnistes - à savoir un meilleur contrôle des naissances (principalement dans les pays du Sud) et une réduction substantielle de l'immigration (dans les pays du Nord) - sont de fausses pistes pour protéger l'environnement. Rejeter la responsabilité des changements climatiques et des dégâts environnementaux sur les plus démunis de la planète participe tout simplement d'une écologisation de la haine. S'inscrivant dans une perspective écosocialiste, Ian Angus et Simon Butler estiment que la cause première des problèmes écologiques actuels n'est donc ni la taille de la population ni l'immigration, mais le système économique et social qui repose sur une croissance perpétuelle et une consommation excessive. En niant cette réalité, les populationnistes masquent les vraies solutions, dédouanent les véritables vandales de l'environnement et font obstacle à la construction de mouvements écologistes forts.

    Sur commande
  • Après les oiseaux et les chevaux, c?est désormais à la figure de la fleur dans l?art que l?éditeur Laurence King dédie un petit livre. Les illustrations sont entremêlées de courts textes sur les artistes et leur intérêt pour certaines fleurs.

    Sur commande
  • Recherche 9782919703036

    Sur commande
  • Un petit livre cadeau sur la thématique de l'oiseau dans l'art, d'Arcimboldo et Frank Cadogan Cowper à la peinture et l'illustration contemporaine.

    Sur commande
empty