Andrea Espier

  • Dans un brouillard qui voile tout décor se rencontrent un petit fantôme émotif, une momie toute timide et un squelette exubérant. Tous trois cherchent le chemin qui mène au bal d'anniversaire de Fautus. Quelle chance qu'ils se croisent ! Car à trois on est plus malin, on n'a plus peur et on rit plus fort...

  • Le grand Bougaloup Nouv.

    « Le Bougaloup était si grand / Que lorsqu'on était à ses pieds, / On ne pouvait voir son horrible visage. / Et quand le ciel se couvrait d'orage / Seules ses jambes velues émergeaient / De sous les nuages. » Et le Grand Bougaloup était si assoiffé et si affamé qu'il a tout bu, tout mangé, tout détruit sur son passage. De cette belle contrée, il ne resta rien qu'un immense lac de ses larmes... rien, à part une frêle grand-mère, un minuscule poids d'amour et quelques graines d'espoir ! Un conte cosmogonique où surgit la figure d'un monstre au nom de loup.

    Sur commande
empty