Puf

  • Au croisement de la philosophie, de la sociologie et de la psychologie, ce livre présente le paradigme du travail vivant, thématisé par Marx pour fonder la critique de l'aliénation du travail et aujourd'hui réactualisé notamment par la psychodynamique du travail.
    Dans l'introduction, Alexis Cukier reconstitue ce paradigme en le situant dans les théories contemporaines des affects et du pouvoir au travail. Puis, Emmanuel Renault présente la méthode philosophique de la critique immanente du travail, Aurélie Jeantet examine la manière dont les émotions sont convoquées dans la sociologie du travail, Christophe Dejours reconstitue la conception du corps requise pour fonder la théorie psychodynamique du travail vivant, Bertrand Ogilvie analyse la puissance mortifère du travail salarié en régime

    Sur commande
  • Cet ouvrage propose de répondre au problème d'un possible « travail démocratique » : comment associer une démocratisation des activités productives et une production de nouvelles institutions démocratiques ?
    Sur la base d'analyses empiriques du monde du travail contemporain, il montre que la démocratisation intégrale des activités dans l'entreprise est socialement légitime, théoriquement concevable et politiquement nécéssaire. Il analyse le sens démocratique de la critique ordinaire du travail et questionne les modèles pour concevoir un travail démocratique, ainsi que ses enjeux politiques, qui concernent notamment le droit du travail, les luttes féministes et la transition écologique. Enfin, il examine les expérimentations (coopératives, autogestionnaires, conseillistes) de démocratie dans l'entreprise, et propose à la discussion des voies institutionnelles qui permettraient de mettre le travail au service non pas de l'accumulation capitaliste mais de la démocratisation de la société.

    Sur commande
empty