Presses De La Cite

  • 1857. Gilles enlève Linon, son amour d'enfance, à un mari despotique. Dans cette région perturbée par la disparition de sa lande millénaire, bergers et forestiers s'affrontent. L'amour vaincra-t-il?


    1895. Dans une ferme landaise, le docteur Lataste met au monde une petite fille : Linon. Immédiatement, ce simple prénom rappelle au vieux médecin une tragédie d'il y a trente ans. Celle d'une autre enfant appelée Linon et que les villageois n'ont jamais oubliée. A cette époque, bergers et troupeaux règnent sans partage sur la grande lande de Gascogne. Mais, en 1857, Napoléon III décide la plantation de tout le " plat pays ". La forêt va envahir cette terre de superstition et de sortilèges. Linon Delpeix, " la petite sourde ", fille de métayers, a seize ans. Elle va être séparée de son ami de toujours et amant d'une nuit, Gilles Escource ; ce jeune berger a perdu accidentellement le troupeau confié à sa garde. Il choisit alors l'exil et part pour le Mexique. Privée de son seul soutien, Linon est mariée de force au métayer Poyanne et placée comme servante chez les fils Larrègue, hobereaux qui la harcèlent. Après cinq années de misère, la jeune femme décide de s'enfuir. Au même moment, fortune faite - dans d'obscures circonstances -, Gilles revient au pays. Enrichi comme tant d'autres par l'eldorado français créé par l'empereur, l'ancien berger passe dans le clan des nantis : celui des propriétaires forestiers. Toujours amoureux de Linon, il l'enlève et l'abrite sous un nouveau toit, Caylac. Dans ce pays en pleine mutation, perturbé par la disparition de sa lande millénaire, jalousies, vengeances et affrontements sociaux vont-ils empêcher les deux jeunes gens de vivre leur passion ?

    Sur commande
  • De 1695 à 1755, la grande saga de la famille Lestang, de leurs alliés (les Hébert, les Melanson...) et de leurs descendants dans la Nouvelle-France, en Acadie.
    Arrivés du Béarn, Julien, Catherine, Ti'Pierre et leurs parents débarquent à Port-Royal au printemps 1695. Chacun des enfants va suivre son chemin dans les tumultes de cette France lointaine convoitée par les Anglais. Julien se fond dans le monde sauvage des chasseurs et des Indiens ; Catherine vit des amours passionnées ; Pierre, lui, devient un corsaire redouté. Leur destin, ainsi que celui de leurs enfants et petits-enfants, sera des plus mouvementés : découverte d'un nouveau monde, passions, mariages et trahisons, exode, lutte acharnée contre les Anglais ou entente avec eux.
    Tous ont néanmoins ceci en commun : l'esprit conquérant, l'amour viscéral porté à leur nouvelle patrie et la douleur de l'exil, inévitable tragédie à venir... Alain Dubos rend un hommage bouleversant - à ces " cousins d'Amérique ", ces Acadiens sacrifiés, à leur combat pour leur survie et à leur singularité aujourd'hui ressuscitée.

  • 1893. C'est le temps de la république triomphante, de la science pasteurienne, des anarchistes. En bas Armagnac landais, on se prépare pour la vendange qui s'annonce superbe.
    Germain Lescat est médecin près de Labastide-d'Armagnac. Solitaire, républicain à l'esprit ouvert, il se préoccupe du seul salut de ses patients et de la distillation à venir et mène une vie d'errance entre les fermes et les vignobles. La découverte d'une sordide affaire d'avortement chez les ouvriers vendangeurs le projette dans son passé d'officier de santé et plus loin encore... dans une jeunesse ténébreuse enfouie au fond de sa mémoire. Malade et se devinant condamné, Lescat tente de renouer les fils de sa propre histoire...

    Sur commande
  • " - je vous envie d'être aussi forte, lui dit maylis.
    Ne prenez pas ce que je vous dis en mauvaise part, mais c'est vrai, je suis vraiment désireuse de vous revoir, dans des circonstances un peu plus calmes, peut-être. je sais ce que vous faites, comment vous vivez. j'aimerais tant vous aider.
    Madeleine se tourna vers elle, lut l'anxiété dans ses yeux, parvint à sourire.
    - oh, je ne suis pas si forte que ça, mais j'ai l'habitude de m'en sortir seule, dit-elle d'une voix lasse.
    Comme vous, je crois.
    - non, murmura maylis en la regardant s'éloigner. " tout sépare maylis savayran, héritière en 1923 d'une distillerie de résine en pays landais, de madeleine darribats, métayère et pionnière du syndicalisme paysan. toutes deux passionnées, modernes, se croiseront ou s'affronteront sans haine.
    Autour d'elles, les restes douloureux de la guerre, les appétits d'argent, de puissance, constituent avec la forêt landaise et son rivage atlantique le décor de ce roman riche en rebondissements.

  • Au Canada, au XIXe siècle, la prise de conscience d'un jeune homme face à l'un des épisodes les plus sanglants de l'histoire du dominion. 1833. Au Canada devenu anglais par les armes, favoritisme, déni du droit, corruption poussent les descendants des Français à la révolte. Frédéric Fonteneau, fils cadet d'un notaire de Montréal, est clerc à l'étude de son père. Lors d'une mission à l'est du Saint-Laurent, il découvre la misère des paysans, l'injustice et le mépris dont ils sont victimes de la part des autorités anglaises et des seigneurs propriétaires. Au cours de son périple, il rencontre Adeline Desrouets, fille d'un laboureur, et en tombe amoureux. L'entrée des Canadiens français en rébellion ouverte contre les Anglais va briser la famille Fonteneau. Il faut choisir son camp. Frédéric et Adeline se révoltent, aux côtés des chefs patriotes. Julien, l'aîné, marié à la fille d'un aristocrate, se range finalement sous la bannière des autorités... Dans ce roman au souffle épique, familles divisées, trahisons, affrontements armés, bravoure et sacrifice font revivre une guerre civile dont personne n'est sorti indemne.

  • La palombe noire

    Alain Dubos

    Juillet 1914.
    Joseph capestang règne sur "l'argilère ", un domaine de collines fertiles de chalosse et de landes forestières au nord de l'adour. son fils cadet, adrien, rejeté par les siens, vit seul dans une petite métairie.
    La guerre va bouleverser cette famille et remettre à plus tard les affrontements sociaux du début du siècle entre métayers et propriétaires.
    L'amour de lise, une ouvrière réfugiée du nord de la france, va faire d'adrien un homme capable d'affronter profiteurs et spéculateurs qui mettent en péril le domaine familial.

    A travers ses personnages, la palombe noire annonce les années 20 et un monde paysan à jamais différent.

  • Retour en acadie

    Alain Dubos

    " l'acadie, cela existe donc vraiment quelque part ? " novembre 1755.
    Des milliers d'acadiens sont déportés par les anglais : c'est le grand dérangement. comme tant d'autres, les familles melanson, hébert et terriot sont arrachées à leur pays de digues, de vertes prairies et de moissons généreuses. en amérique, français et anglais se livrent une lutte impitoyable. isolés et sans défense, isabelle, jacques, charlotte, anne-marie, sylvain et leurs proches prennent conscience de leur nouvelle condition : ils sont parqués dans les ports, relégués dans les colonies anglaises, où ils deviennent domestiques, forçats ou esclaves.
    D'autres, ayant échappé à la déportation, se mettent à la recherche des leurs, tels jérôme, thomas ou baptiste. même william, l'ecossais, brave ses compatriotes et tente l'impossible pour sauver sa fiancée. en chacun vibre l'espoir du retour et de la liberté retrouvée. leur singulière et authentique destinée les ballotte dans une amérique en gestation : pionniers, huguenots et papistes, mennonites et amish, indiens, gentilshommes québécois, marchands montréalais.
    Tous ont en commun d'avoir écrit une page injustement oubliée de notre histoire de france. avec acadie, terre promise et aujourd'hui retour en acadie, la grande saga des acadiens surgit enfin de notre mémoire commune. le roman bouleversant d'un peuple fier et passionnant.
    Après avoir raconté le sud-ouest, région dont il est originaire, avec notamment la sève et la cendre ou le secret du docteur lescat (presses de la cité), alain dubos s'est pris de passion pour ces " cousins d'amérique ".
    Avec acadie, terre promise et retour en acadie, il signe deux romans poignants sur l'histoire de l'acadie, sujet quasiment inédit en france.

  • Printemps 1900, dans les Landes et en Gironde. Autour des retrouvailles tumultueuses d'un père et de sa fille, Alain Dubos construit un roman sur l'absence, la culpabilité et les blessures de l'enfance, dans le cadre magique du bassin d'Arcachon. Après avoir couru l'aventure dans les colonies pendant treize ans, le médecin-capitaine Rémi Darrast est de retour au pays, dans la " forteresse familiale " d'Arcachon. Il retrouve sur place une famille vieillissante et hostile. Il va surtout à la rencontre de sa fille, Constance. A quinze ans, c'est une enfant imprévisible et solitaire, marquée par la douleur de l'abandon. Les décors sablonneux de la " petite mer " girondine, l'affection des pêcheurs et des ouvriers des parcs à huîtres sont les seuls réconforts de la " petite fée des baïnes ". Dans l'univers sauvage ou faussement pacifié du Bassin, Constance abrite ses lourds secrets d'enfant. Auprès d'elle et de Léopoldine, une pianiste dont il s'est épris, en butte au silence des siens, Rémi va vivre la plus périlleuse de ses aventures, celle d'un père essayant de renouer le fil d'existences trop longtemps mises entre parenthèses.

  • A la fin du XVIIIe siècle, en Louisiane, les aventures d'une jeune Acadienne partie tenter sa chance en Amérique.
    En 1785, la société coloniale européenne domine la Louisiane, entre incertitudes économiques et politiques, calamités naturelles, fêtes et plaisirs. Aristocrates créoles, descendants des pionniers de Louis XIV et Acadiens fraîchement émigrés, militaires espagnols, esclaves et Indiens se croisent, s'aiment ou s'affrontent. Lalie Cormier a vingt-cinq ans lorsqu'elle débarque à La Nouvelle-Orléans. Au sein d'un univers aux codes rigides, elle cherche sa place.
    Le prix à payer pour l'obtenir sera très élevé : secret, scandale, conflit avec une société et une famille hostiles, tout cela au nom d'une passion amoureuse et d'un engagement pour la justice et contre l'esclavage. Le monde des planteurs, des métis et des esclaves entre champs de coton et cercles de jeu, la vie au bord des bayous, tout est évoqué ici avec une précision d'historien, porté par un élan romanesque de chaque instant.

  • Les tribus du roi

    Alain Dubos

    Canada, été 1689.
    Louis XIV règne sur la France et ses colonies. Par une terrible nuit d'août, les Iroquois, poussés par des Anglais, massacrent la population de Lachine, un village de colons, près de Montréal. Survivants, désormais orphelins, les deux frères Beauchêne vont devoir affronter un destin marqué par la tragédie. Daniel, l'aîné, sera milicien, tueur d'Indiens, coureur des bois, épris de liberté et assassin par amour.
    François, le cadet, sage et ambitieux, vivra une existence citadine dans l'aura du pouvoir colonial. Tout sépare les deux destinées, sauf la guerre, le tourment, la quête de l'apaisement et les dettes que les jeunes Beauchêne devront acquitter l'un envers l'autre.

empty