Aissam Ait-Yahya

  • Peut-on vraiment écrire une honnête et objective histoire du wahhabisme ? Telle est la question que se pose l'auteur s'élevant au dessus de toutes les passions partisanes. Derrière cette interrogation qui revêt toute son importance, Aïssam Aït-Yahya inscrit le cadre de ce récit dans une triple actualité : celle du mouvement religieux actuel parfaitement mondialisé, celle de ses liens fondateurs avec le régime Saoudien et enfin celle de ses différentes filiations dites " jihadistes ", des plus légitimes au plus extrémistes, qui transforment aujourd'hui la géopolitique moyen-orientale et internationale.
    Au delà de l'histoire propagande, de l'histoire-mythe, de l'histoire officielle ou de sa version complotiste, il reste malgré tout des faits réels, des événements certains et des acteurs connus, tous inscrits dans un contexte spatial (Nedjd et Arabie) et temporel (XVIIIe/XXe siècle) qu'il faut désormais mettre par écrit. L'historiographie en langue française sur le sujet souffrait cruellement de biais largement dénoncés dans les oeuvres précédentes, et l'originalité de la méthode liant théologie et histoire nous offre enfin la découverte du contexte réel dans lequel furent rédigées les oeuvres emblématiques de la prédication nedjdite.
    Ce dernier opus a le mérite d'être un livre d'Histoire qui bouscule les positions manichéennes habituelles, et offrent des analyses rigoureuses permettant à tout lecteur d'avoir l'idée la plus proche de la réalité historique de ce mouvement devenu incontournable.

    Sur commande
  • Cet ouvrage revient sur presque 30 ans de polémiques autour d'un penseur incontournable : Sayyid Qotb. Près de 55 ans après son exécution, l'égyptien reste toujours un sujet d'actualité : respecté et honoré par les uns, détesté et accusé de tous les maux par d'autres. Aissam Ait Yahya cherche ici à s'approprier Qotb afin de ne plus laisser à l'islamologie le monopole de l'analyse de sa pensée, ni à un Occident conquérant le monopole de sa critique et de déconstruire l'anathème que lui jettent certains courants de l'islam. Comme à son habitude, l'auteur nous livre une méthode de lecture où s'entrecroisent à la fois, la biographie de Qotb, le contexte politique et historique, et l'analyse rigoureuse de ses idées et concepts en faisant intervenir une multitude d'acteurs historiques qui nous dressent un portrait plus réaliste du penseur égyptien. Finalement c'est tout un pan de l'histoire du XXème siècle qui s'éclaire au prisme de ce destin narré selon la perception islamique globale à laquelle nous a habituée Aïssam Ait Yahya.

    Sur commande
  • « Comprendre comment le Coran et la Sunna ont posé les basesméthodologiques de cette discipline et comprendre comment les compagnons, les théologiens, les personnages illustres et les penseurs arabo-musulmans ontmédité, compris et appliqué ces bases, tout en les élargissant ou en les précisant par des efforts de réflexion pertinents. Il s'agit donc de se réapproprier une discipline fondamentale dont l'Occident a imposé laméthodologie, faisant absolument sienne l'expertise scientifique et récoltant lemérite d'avoir extirpé l'histoire du genre littéraire. Dans le but de développer chez lemusulman contemporain un esprit d'indépendance en se basant sur une science qui a été honorée et sublimée avec l'émergence de la civilisation musulmane : une science islamique autonome qui ne doit donc rien ou peu aux autres civilisations. »

    Sur commande
  • A partir des textes de Nasîruddin al-Albânî et de Nasîr al-Umar sur la notion de fiqh al-wâqî' ou « étude du Réel », Aïssam Aït-Yahya livre ici une étude complète et pertinente sur la méthodologie d'acquisition du savoir en Islam, tout en redéfinissant ses enjeux et ses objectifs.
    Quelle relation doivent entretenir savoir profane et savoir sacré ? Le théologien musulman (âlim) doit-il détenir des connaissances minimales en histoire, en géopolitique, en économie et autre pour remplir parfaitement son rôle et jouir d'une véritable crédibilité ? Quels rapports entretiennent Raison et Révélation, et plus précisément le savoir révélé et le savoir empirique ?
    Voilà des questions essentielles que l'auteur replace au coeur d'un débat passionnant entre différents courants islamiques en Arabie Saoudite, dont le déclencheur fut la première guerre du Golfe en 1991 et qui s'est étendu par la suite à l'ensemble du monde musulman. Il prend ainsi résolument partie pour une réforme de la conception du savoir en Islam, indispensable à la reconstruction d'une élite musulmane jalouse des enseignements fondamentaux, mais éclairée et apte à affronter les défis de notre époque.

  • Dans ce nouvel essai, AïssamAït-Yahya propose une analyse du phénomène de « complotisme » visible dans certains courants contemporains de l'Islam. En développant une analyse théologique et historique, il prouve que loin d'être un phénomène nouveau, le complotisme puise ses sources dans des doctrines ancestrales.

    Auteur du livre « De l'idéologie islamique française » paru en 2011 où il retraçait la généalogie dumodernisme occidental et l'opposition de cemodèle avec l'Islam. AssamAït-Yahya représente une nouvelle génération de penseursmusulmans, qui à l'aide d'une double culture et d'une double érudition (occidentale et islamique) peuvent développer une lecture critique du monde contemporain, en puisant aussi bien dans la Foi que dans la Raison.

    Sur commande
  • Cet essai exprime un point de vue musulman sur la problématique « Islam » qui agite le français, européen et occidental.
    C'est le premier ouvrage exprimant en français les positions idéologiques de la frange la plus subversive et la plus contestataire de l'Islam présente au coeur de l'Occident et en France particulièrement.
    Ce texte est donc indispensable pour les non musulmans soucieux de comprendre les origines du malaise et d'entendre là une position alternative réfléchie et argumentée, au sein d'un débat toujours tronqué et cherchant à caricaturer jusqu'au ridicule la contestation musulmane de l'Occident. Ils pourront ainsi acquérir des éléments essentiels pour comprendre ces questions et prendre connaissance de la diversité des courants de pensée qui traverse actuellement le monde musulman.
    Mais il sera également précieux pour les musulmans car ce livre cherche en réalité à dynamiser et refondre le débat intellectuel et théologique interne à cette communauté en poussant tous ses acteurs (associatifs ou intellectuels) à réfléchir sur la présence et le devenir de cette communauté au coeur de la modernité occidentale.
    Ce livre traitant d'un sujet de société brûlant et qui sera amené à faire l'actualité pendant tout le temps de la campagne présidentielle française et bien au-delà, il est à placer avec les autres livres traitant de l'intégration des musulmans en France, des débats sur les relations entre Islam et Occident ou encore de l'islamisme.

  • A partir des textes de Nasîruddin al-Albânî et de Nasîr al-Umar sur la notion de fiqh al-wâqî' ou « étude du Réel », AïssamAït-Yahya livre ici une étude complète et pertinente sur laméthodologie d'acquisition du savoir en Islam, tout en redéfinissant ses enjeux et ses objectifs.
    Quelle relation doivent entretenir savoir profane et savoir sacré ? Le théologien musulman (âlim) doit-il détenir des connaissances minimales en histoire, en géopolitique, en économie et autre pour remplir parfaitement son rôle et jouir d'une véritable crédibilité ? Quels rapports entretiennent Raison et Révélation, et plus précisément le savoir révélé et le savoir empirique ?
    Voilà des questions essentielles que l'auteur replace au coeur d'un débat passionnant entre différents courants islamiques en Arabie Saoudite, dont le déclencheur fut la première guerre du Golfe en 1991 et qui s'est étendu par la suite à l'ensemble du mondemusulman. Il prend ainsi résolument partie pour une réforme de la conception du savoir en Islam, indispensable à la reconstruction d'une élite musulmane jalouse des enseignements fondamentaux,mais éclairée et apte à affronter les défis de notre époque.

  • Cet essai exprime un point de vue musulman sur la problématique « Islam » qui agite le français, européen et occidental.
    C'est le premier ouvrage exprimant en français les positions idéologiques de la frange la plus subversive et la plus contestataire de l'Islam présente au coeur de l'Occident et en France particulièrement.
    Ce texte est donc indispensable pour les non musulmans soucieux de comprendre les origines du malaise et d'entendre là une position alternative réfléchie et argumentée, au sein d'un débat toujours tronqué et cherchant à caricaturer jusqu'au ridicule la contestation musulmane de l'Occident. Ils pourront ainsi acquérir des éléments essentiels pour comprendre ces questions et prendre connaissance de la diversité des courants de pensée qui traverse actuellement le monde musulman.
    Mais il sera également précieux pour les musulmans car ce livre cherche en réalité à dynamiser et refondre le débat intellectuel et théologique interne à cette communauté en poussant tous ses acteurs (associatifs ou intellectuels) à réfléchir sur la présence et le devenir de cette communauté au coeur de la modernité occidentale.

  • AissamAit-Yahya analyse les fondements de la sécularisation et de la laïcisation du mondemusulman, en cherchant à vérifier si, comme pour le christianisme, il n'existe pas une interprétation religieuse facilitant ces processus. Il pense trouver cette justification laïque dans une vieille hérésie apparue au Ier siècle de l'Islam, dénommée ''Irja''. Il prouve que cet irja a de grandes affinités avec la théologie de Paul de Tarse et avec le judéo-christianisme. Lesmécanismes induits par cette pensée « murjite » aboutissent, selon lui, à la création d'une laïcitémusulmane, présentemême au sein des courants les plus fondamentalistes, tel que le salafisme.

  • Cet essai exprime un point de vue musulman sur la problématique « Islam » qui agite le français, européen et occidental. C'est le premier ouvrage exprimant en français les positions idéologiques de la frange la plus subversive et la plus contestataire de l'Islam présente au coeur de l'Occident et en France particulièrement.
    Ce texte est donc indispensable pour les non musulmans soucieux de comprendre les origines du malaise et d'entendre là une position alternative réfléchie et argumentée, au sein d'un débat toujours tronqué et cherchant à caricaturer jusqu'au ridicule la contestation musulmane de l'Occident. Ils pourront ainsi acquérir des éléments essentiels pour comprendre ces questions et prendre connaissance de la diversité des courants de pensée qui traverse actuellement le monde musulman.
    Mais il sera également précieux pour les musulmans car ce livre cherche en réalité à dynamiser et refondre le débat intellectuel et théologique interne à cette communauté en poussant tous ses acteurs (associatifs ou intellectuels) à réfléchir sur la présence et le devenir de cette communauté au coeur de la modernité occidentale.

  • A la suite des thèses exposées dans son premier ouvrage, AissamAït-Yahya reprend sa réflexion sur les rouages profonds du processus de sécularisation en Islam. Il revient pour cela sur les raisons pour lesquelles la religion chrétienne a pu donner si facilement naissance à la laïcité. Il voit dans la théologie paulinienne les éléments qui ont permis de détruire la structure fondamentale Foi-Acte-Loi, fragmentation nécessaire à toute sécularisation. A partir de cette nouvelle perspective, il développe demanière originale une analyse comparative, historique et théologique entre Islamet christianisme, révélant l'originalité du système religieux islamique qui verrouille à la base le processus de sécularisation.
    Comment alors expliquer que le phénomène de sécularisation existe bel et bien dans lemondemusulman ? Ce paradoxe trouve très précisément son explication dans l'irja. Ce courant doctrinal né dans les premiers temps de l'Islamse présente comme une justification religieuse de la laïcité, et s'incarne aujourd'hui tout autant dans le salafisme quiétiste que dans les courants libéraux.
    En revenant sur les éléments constitutifs de toute religion, à savoir la structure Foi-Actes-Loi, cette nouvelle théorie sur les origines et les principes de l'irja, prouve que ce courant a une filiation judéo-chrétienne, et que par conséquent la sécularisation laïque demeure une idée fondamentalement chrétienne. Celamême si elle semble interne au mondemusulman ou qu'elle se drape de fondamentalisme salafiste.

empty