Le Publieur

  • Ce récit est un livre d'aventure d'un genre particulier : celui d'une entreprise - Lactalis - partie à la conquête du monde. Daniel Jaouen, qui a passé plus de trente ans dans l'entreprise, la dirigeant de 2009 à 2020, raconte comment de pays en pays, méthodiquement, le groupe a réussi à devenir le leader mondial des produits laitiers.
    Mais ce livre est aussi une sorte de manuel de management appliqué. Comment implique-t-on les équipes ? Comment réussit-on sur des marchés aussi différents économiquement que culturellement ? Quels sont les facteurs clefs de succès ? Comment relève-t-on les défis - humains, économiques, politiques, sanitaires, écologiques- auxquels doit faire face une entreprise alimentaire ?
    La parole de Daniel Jaouen a d'autant plus d'intérêt qu'il dévoile ici le rôle également déterminant des actionnaires de cette entreprise, exclusivement familiale, qui revendiquent une discrétion devenue légendaire.
    La préface est signée de Jean Arthuis.

  • Commercialisé depuis 1975 par Monsanto sous la marque Roundup, le glyphosate est aujourd'hui au coeur d'une bataille politique internationale, où la France a pris parti pour son interdiction. Désormais, cet herbicide maudit symbolise la fracture entre le monde agricole, qui estime ne pas pouvoir s'en passer, et le reste de la société, persuadé de sa toxicité. Peut-on encore s'interroger sur le bien-fondé de son interdiction ?
    À l'heure où l'antienne «sortir du glyphosate» est chantée de toutes parts, le débat lui-même semble devenu impossible. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi le glyphosate a-t-il été «présumé coupable» dès les premières accusations portées, alors que sa toxicité continue d'être réfutée par la quasi-totalité des agences sanitaires du monde et que son innocuité reste acquise pour de très nombreux agriculteurs?
    Cette enquête sans compromis, menée par Gil Rivière-Wekstein depuis mars 2015, nous introduit dans un univers où tous les coups sont permis, quand les dollars se chiffrent par milliards. Mettant à nu les rouages de la fabrique de l'information, l'auteur révèle les véritables enjeux de l'affaire du glyphosate, qui marquera certainement la plus grande manipulation de l'opinion publique de ce début du XXIe siècle...
    Un livre qui se dévore comme un thriller.

  •  Tout a commencé au 20 heures de France 2. La commissaire européenne Viviane Reding engueulait la France à propos des expulsions de Roms.
    Une saine engueulade que Pujadas appela simplement "un ton inhabituel." Mais pourquoi était-il incapable d'appeler l'engueulade une engueulade? De nous désigner comme ce que nous étions devenus, un Etat voyou.

    A l'instant même où je me posais cette question, nous recevions le premier article de l'envoyé spécial au Sarkozistan.
    Cet article était stupéfiant, il appelait les choses par leur nom.
       

  •  Pourquoi faudrait-il que la France néglige à ce point la culture, secteur à la fois riche d´opportunités économiques et central pour le vivre ensemble en république ? Avec Cultures[s], forces et défis, Altaïr think tank ose à la fois regarder en face les défis du XXIe siècle et proposer des voies pour les affronter.

    Pour la première fois en France toutes les filières culturelles livrent leur diagnostic et avancent et avancent des solutions pour que cinéma, musique, livre, spectacle vivant, arts plastiques, arts numériques et patrimoine sachent s´adapter à un monde mouvant et aux nouveaux rapports entre la culture et la cité.Puisque c´est la culture qui crée la prospérité économique et non l´inverse, puisque c´est elle qui nous aide à poser la question du sens et de l´émancipation sociale, Altaïr propose une réflexion plurielle sur la refondation du lien entre la République et la culture.


    Insérer une culture française forte et renouvelée dans le concert du monde ouvert, inventer de nouvelles formes pour l´intervention publique dans le domaine culturel, penser la culture non comme une cliente de l´état mais comme un acteur de la cohésion républicaine et des dynamiques de transformation sociale.Avec et ouvrage, Altaïr think tank interpelle les politiques, mais aussi les professionnels de notre phénoménale diversité culturelle et -tout simplement- les citoyens.




       

  •  Manger bio. Difficile de ne pas être séduit tant le bio semble sain et naturel. Plus chers, les produits bio seraient meilleurs pour notre santé, meilleurs pour l´environnement et meilleurs pour les agriculteurs, surtout les petits paysans.

    Ce sont ces trois promesses, si séduisantes, que Gil Rivière- Wekstein a voulu vérifier. Journaliste spécialiste des questions agricoles, il a mené une longue enquête sérieuse et qui se révèle passionnante. Quelle est l'histoire du bio, quelle idéologie le sous-tend ? Peut-on vraiment parler de bénéfices pour la santé des consommateurs et comment les évalue-t-on ? Le Bio est-il vraiment l'avenir de l'agriculture et des agriculteurs ?


    A toutes ces questions qui -à juste titre- nous préoccupent tous, Gil Rivière-Wekstein apporte des réponses parfois inattendues mais toujours basées sur des études exigeantes, comme le souligne dans sa préface Jean de Kervasdoué.


    Si l´auteur reconnaît l´intérêt et la place que doit prendre l´agriculture biologique, il en dénonce les insuffisances et réfute les fausses vérités si écologiquement correctes.


    Au moment où l´agriculture et son avenir sont au coeur des débats dans notre société si attachée au monde rural et à la qualité des produits, ce livre qui refuse la polémique fera date.

  • Ce livre est né d´une émission sur le site internet Arrêt sur images.

    Emmanuel Todd y était invité pour parler des révolutions qui secouent le monde arabe et plus particulièrement du rôle joué par la démographie. Son analyse était si originale et sa pensée si libre, que nous avons eu aussitôt envie de lui poser d´autres questions et d´en faire un livre. Todd dépasse par le haut le lancinant débat sur l´islam qui serait incompatible avec la modernité et la démocratie.

    Il le dépasse par l´histoire millénaire saisie dans ses permanences : la manière dont les êtres humains s'´aiment, s'´unissent et se perpétuent, leur éducation, leur durée de vie. Les statistiques existent et sont disponibles mais demeurent silencieuses, aussi longtemps que n'´arrive un Todd pour les faire parler. Ce livre bref apporte un regard indispensable pour comprendre ce qui se passe de l´autre côté de la méditerranée, ce monde si proche auquel nous unissent tant de liens.

     

  •  La parole de Philippe Joudrier est importante. Biologiste de premier plan, il a présidé pendant neuf ans le comité d´évaluations des OGM de l´Agence française de sécurité sanitaire et alimentaire (AFSSA). Il est l´un des mieux placé pour expliquer ce que sont les OGM et les PGM (les plantes génétiquement modifiées) et les enjeux alimentaires et sanitaires qui entourent leur développement.
    Il démontre que depuis toujours l´homme n´a eu de cesse de croiser les variétés pour en améliorer la qualité et la productivité. En ce sens l´arrivée des OGM s´inscrit dans un processus historique rendu inévitable par l´explosion démographique qui oblige à nourrir bientôt neuf milliards d´individus.
    Cet ouvrage apporte des informations précieuses sur la rigueur qui préside aux travaux d´évaluation des OGM. Il décrit de l´intérieur les procédures mise sur pied, leur exigence et les garanties requises avant toute mise de nouvelles molécules sur le marché.   A la lecture de cet ouvrage, étayé par des sources innombrables, on ne peut plus entendre avec la même indulgence ceux qui pourfende les OGM et leur développement au nom d´une idéologie naturaliste et qui évoque le principe de précaution pour masquer leur conservatisme, qui bien souvent s´apparente à de l´obscurantisme.
    Ce livre marque un tournant. Après l´avoir lu on comprend les enjeux réels, notamment les enjeux sanitaires, qui accompagnent le développement des OGM . Les anathèmes approximatives, les amalgames démagogiques des opposants et les peurs savamment entretenus ne résisteront pas à la lecture de cet ouvrage sérieux, documenté et honnête.   


  • Oscar Castro, alias "El Cuervo", dramaturge, metteur en scène et comédien, est aussi directeur et fondateur du théâtre Aleph. Chevalier des arts et des lettres et Commandeur de l'ordre du mérite éducation et culture Gabriela Mistral.
    Il créé le théâtre Aleph en 1967 à Santiago et en 1976 à Paris. On retrouve dans son oeuvre théâtrale les empreintes de la liesse chilienne sous le gouvernement Allende, des camps de concentration de la dictature militaire et de l'exil à Paris. Depuis 2013, il va et vient entre ses deux théâtres, l'un à Paris, l'autre à Santiago. Le théâtre Aleph est incontestablement une référence du métissage culturel de notre époque.
    Dans ce premier volume, il donne trois pièces : « Il était une fois un roi », « La guerre » et « Et la démocratie bordel ! »

  •  L´Afrique, berceau de l´humanité, est aussi le lieu où ont germé les pensées scientifique, artistique, philosophique, spirituelle et religieuse de l´Occident dont la Grèce aura été l´habile courroie de transmission.  L´héritage de l´Occident n´est pas grec, il est foncièrement africain. De nombreuses sources - antiques, classiques, modernes et contemporaines - souvent occultées, l´attestent. Sur cet héritage, l'Occident a élaboré ses propres modes de construction des savoirs et d'appréhension de l'invisible. Aujourd´hui, le passé de l´Occident qui scelle son « africanité » resurgit dans le présent, comme par refoulement, dans diverses manifestations identifiables à un processus d´«africanisation».

    Dans ce livre, avec une volonté et un élan résolument vulgarisateurs, l´auteur examine l´entrelacement du passé et du présent de l´Occident, reflets de son «africanité» et de son «africanisation». Leur mise en regard révèle des codes à décrypter pour les projets d´avenir, pour se prémunir contre les écueils des dérives de l´irrationnel.

  • Par un phénomène d'attraction et sans même s'en rendre compte, le lecteur va pénétrer peu à peu, comme à la dérobée, l'univers de l'esprit, sonder à partir des souvenirs ce qu'il ne peut changer, tout ce qui les constitue, apprendre d'autant sur lui et réapprendre encore.
    Et bientôt ces quelques réminiscences d'un passé, réel ou non, lui serviront de supports à des allers et retours incessants, en quête d'un savoir vrai, enfin libérateur.

  • Recueil de 18 témoignages d´hommes et de femmes qui racontent à la fois leur passé d´addicts, - essentiellement alcooliques-, et leurs multiples tentatives pour en sortir.


    Chaque récit est marqué par une grande honnêteté. Au fil de ces histoires différentes, on prend la mesure de la violence du mal alcoolique et des addictions en général qui dévastent la vie des malades. Tous racontent comment leur vie a changé avec la prise du baclofène. Certains sont devenus abstinents, d´autres sont devenus indifférents à l´alcool, continuant d´en boire sans excès. C´est cette indifférence, le contraire de l´obsession addictive, si longtemps espérée, qui justifie le titre de ce livre.

        L´association Aubes qui est l´origine de ce livre, milite pour la prescription du baclofène. Elle soutient également les études permettant d´évaluer au mieux l´utilisation de ce médicament. Soulager de l´alcoolisme et des addictions - sinon en guérir -, est le seul et unique objectif de l´association Aubes, qui obéit à une démarche pragmatique, indépendante de tout laboratoire et de tout groupe de pression.

        Ce livre a été réalisé avec soin. Les récits sont séparés par des à-plats de couleur et une photo de chaque intervenant introduit chaque témoignage.

       

  • Européen convaincu, Jean Matouk dresse un portrait lucide de l´Union Européenne, et plaide pour un approfondissement de l´intégration. Mais avec qui avancer ? A cette question qu´on ne peut plus éluder, et après avoir établi sans concession de un état de l'Union, l'auteur apporte, sans langue de bois, des réponses précises et réalistes.

  • Etre Français, c'est quoi ? Français de "souche" ou "d'adoption", finalement quelle importance ? Quarante-sept d'entre eux, originaires de tous les coins du monde, âgé de 10 à 90 ans, sont venus dire leur fierté d'être citoyens français dans la signification de 1789, c'est à dire faisant partie du peuple et particpant à la volonté générale. Quarante-sept portraits dressés par eux-mêmes, sous le regard de la photographe Laurence Godart, pour affirmer haut et fort leur identité républicaine dégagée de toute référence ethnique et religieuse. Chacun a son parcours et son histoire qui font de lui un Français singulier. Mais tous nous disent l'exigence que les cultures se connaissent et se reconnaissent entre elles pour former une culture nationale riche et cohérente. Pour continuer d'inventer une France républicaine, vivante et universelle.

  • Claude Neuschwander brosse dans ce livre un tableau sans concession mais finalement optimiste, de la situation économique, morale et politique de la France.


    Il souligne deux dangers majeurs : la puissance de l'ultralibéralisme et celle du totalitarisme extrême, qui se développe en Europe et en France où il camoufle son kaki d'origine sous le bleu marine.


    Il leur oppose l´économie sociale de marché, qu´il défend depuis toujours, et il propose un retour à un militantisme engagé afin de rénover la République et de défendre la démocratie.


    Car les militants sont démobilisés par la faillite idéologique et morale des partis politiques et, en particulier, celle du PS. Or, il est urgent de donner la parole aux citoyens et de leur demander d´élaborer un projet politique conforme à leurs convictions.


    L´auteur propose donc de bâtir un réseau social qui fédère les indignés et mobilise l´enthousiasme des citoyens pour, ensemble, inventer leur avenir. Un réseau social d´un nouveau genre, à inventer par ceux-là mêmes qui choisiront d'y participer.


    La gauche retrouvera alors les valeurs qui la rendent éternelle. Elle saura les traduire dans un projet concret, ancré dans une volonté commune, celle des citoyens et des militants.

  • Entre anciens et nouveaux medias, est-ce l'heure de la grande fracture ? Twitter va-t-il tuer le débat politique ? Les "like" de Facebook sont-ils une marchandise ? Pourquoi le patron d'Amazon, Jeff Bezos, a-t-il racheté le Washington Post ?   Dans l'antiquité et au Moyen-Âge, les cartographes désignaient la "Terra Incognita", le monde non exploré, comme "le pays des dragons".  Aujourd'hui le numérique, sous tous ses aspects, ouvre un monde inexploré où les dragons sont très agités. Et si nous étions revenus en 1492 ?
    Cet été, comme chaque année, Daniel Schneidermann est parti randonner en montagne.  En chemin, il a rencontré le directeur du Monde (ou presque).

    Leur discussion, s ouvent vive,  sur l'avenir des médias dans ce ouveau monde, est rapportée dans cet ouvrage aussi original qu´inattendu.

  •  Que se passerait-il, si un journaliste étranger pouvait interviewer Nicolas Sarkozy, sans limitation de durée, sans crainte de représailles, sans aucun tabou ?

    Cette « interview-vérité » dont nous rêvons tous, Daniel Schneidermann, l'a imaginée. Voici donc toutes les questions que les journalistes français n'ont jamais posées en direct au président sortant. De l'affaire Bettencourt à celle de Karachi, en passant par le népotisme, l'instrumentalisation de la Justice, l'espionnage de journalistes, ou le goût présidentiel pour les montres bling bling, tout y passe.


    À ces questions, il fallait des réponses. Retors, cynique, habile aussi, le président répond avec une liberté inimaginable et parfois même...avec franchise.


    Que se passerait si les journalistes français osaient vraiment poser ces questions, et si Sarkozy osait faire ces réponses ? Cette Interview Impossible, parce qu'elle tente la vérité, met en lumière la nature profonde du sarkozysme et le fonctionnement de son créateur, qui tentera jusqu'au bout de se succéder à lui-même.

       

  • Lactalis has been one of the most successful French companies over the last decade, securing its place as the global leader in the dairy-product sector.
    This outstanding growth - with turnover increasing from 8.5bn EUR in 2009 to 22.8bn EUR in 2020 once their latest acquisitions are taken into account - is due to the strategies and management techniques employed by just one man. He is Daniel Jaouen who has been with Lactalis for over thirty years and ran the company from 2009 to 2020, heading up a fantastic team.

    This book includes all the adventures Daniel Jaouen went through while taking Lactalis to the top. He reveals clearly, country by country, how the company has managed its global expansion.

    This book also serves as a from of management guide. How can you make entering markets, which are so economically and culturally different, a success? What are the key factors which have contributed to this achievement? How do you cope with all the challenges that working in the food industry throws up - simultaneously managing human, economic, political, health and ecological factors?

    Daniel Jaouen also sheds light on the role of shareholders in the company's accomplishments, an interesting example where everything is controlled by a single family - the Besniers -well-known for their legendary discretion.

  • Comment vit-on son homosexualité féminine à Taïwan en ce début de XXIe siècle ? Comment vivre à la fois sa condition de femme et de lesbienne dans une société de culture chinoise profondément patriarcale et confucéenne?

  •  On n'a jamais autant parlé d'économie. A la télévision, dans les journaux, pleuvent les graphiques, et retentissent les batailles de chiffres. Pourtant, tout cet appareil péremptoire a été incapable de prévoir la crise des subprimes et la crise de l'euro.
    Parler d'économie aujourd'hui suppose de tout remettre sur la table. Aucune question ne doit être éludée. Aucune réponse ne doit être considérée comme acquise d'avance. Anne-Sophie Jacques choisit ici de poser quelques questions-clé. Si la France faisait défaut, serait-ce vraiment une catastrophe ? L'évasion fiscale, est-ce seulement Liliane Bettencourt et Johnny Hallyday ? Passer au Kärcher toutes les idées reçues est aujourd'hui plus nécessaire que jamais. Ce livre, qui appelle au scepticisme face au matraquage, pourrait s'avérer cruellement nécessaire dans les mois qui viennent.
        Journaliste, Anne-Sophie Jacques est  "l´éconaute" du site  arretsurimages.net. Elle n´est pas économiste de formation, ce qui lui donne une grande liberté de ton et l´autorise à poser toutes les questions, les plus inattendues comme les plus iconoclastes auxquelles elle tente de répondre avec des mots que tout le monde peut comprendre.     

  • En quoi le sport peut-il contribuer à l'éducation des jeunes? Comment renforcer lapratique du sport dasn notre société? Quelles sont les valeurs du sport qui contribuent à l'éducation des jeunes dans la société?     C'est à ces questions que ce livre se propose d'apporter des réponses et de formuler des propositions - 100-  en s'appuyant sur l'expérience d'Associations impliquées dans la pratique d'activités sportives auprès des jeunes.

  • « C´est grave, docteur ? Depuis le 7 janvier, j'ai des symptômes étranges. Il m´a fallu quelques semaines pour nommer mon mal : j´ai mal à la liberté d´expression. Je ne savais pas qu´on pouvait encore souffrir par là, en France, en 2015.

    La liberté d´expression, cette vieille lune. Je ne la respectais plus beaucoup. On a tellement abusé d´elle. Sous sa noble bannière, j´ai toujours vu défiler la dérision généralisée, la haine islamophobe ou antisémite, qui se répondent si bien, toute cette pacotille de rires enregistrés et d´applaudissements de commande, que le système médiatique nous vend pour le comble de l´insolence.

    Il n´a fallu que quelques secondes pour que se retourne ma géographie. » Après le choc Charlie Hebdo, Daniel Schneidermann, fondateur du site Arrêt sur images, raconte ici comment cet événement a bouleversé son rapport à la liberté d'expression, à la laïcité, à l'école, à la justice, aux politiques. Et bien sûr, aux media. En éclaireur, il explore les tiraillements et les effondrements intimes de beaucoup d'entre nous.

  • Teatro

    Oscar Castro



    Oscar Castro, alias «El Cuervo», dramaturgo, director y comediante, es también uno de los fundadores del teatro Aleph.
    Caballero de artes y letras de la República francesa, Comendador de la orden al mérito educación y cultura Gabriela Mistral y Caballero de la legión de honor.


    En 1967 comienza su carrera de hombre de teatro y dramaturgo con su primera obra: "Vida pasión y muerte


    de Casimiro Peñafleta". En la época del presidente Allende escribe "Erase un vez un rey" que actualmente es una de sus obras más conocida en América latina. Cuando el gobierno militar lo hace prisionero, su trabajo no se detiene y continúa en los campos de concentración, donde todos los viernes presenta obras de su autoría. Fue ahí donde estreno "Casimiro Peñafleta preso político".


    Expulsado de su país en 1976 llega a vivir su exilio en Paris donde recrea un nuevo teatro Aleph y estrena en el teatro del Sol de Ariane Mnouchkine "El exiliado Mateluna". En 2012 decide de instalar nuevamente el teatro Aleph en un barrio popular de Santiago.


    Desde 2013 Oscar Castro va y viene entre dos teatros uno en Paris y el otro en Santiago. Actualmente el Teatro Aleph es incontestablemente una referencia del mestizaje cultural de nuestra época.

empty