FeniXX réédition numérique (S. Godin)

  • « Humble rejeton d'un sellier de Frascati, c'est là que j'aurais dû passer ma vie, à quatre lieues de Rome, dans la douce lumière du Latium, attaché à façonner le cuir pour les équipages du prince Aldobrandini et de quelques autres seigneurs. Tel était le sort de mes frères. Mais un jour que j'avais huit ans, il me fut donné, portant ma charge de traits et de harnais, d'accompagner mon père à la villa Falconieri... » Dès ce moment, le destin de Sergio Ferentino, qui « sait le monde sans le comprendre », va s'infléchir. Ce destin prendra le visage du comte Bentivoglio, esthète désabusé, protecteur de l'université de Bologne, et de Bianca Favrini, rencontrée un matin de gel, aux frontières des territoires soumis à l'Autriche. L'itinéraire intellectuel et sentimental de Sergio, à travers l'Italie du Risorgimento, est le sujet de ce livre, où des personnages hors du commun s'affrontent, dans l'écroulement des valeurs de l'Italie du XVIIIe siècle. Ce premier roman publié de Gérard Estève nous fait découvrir un véritable écrivain, dont le style et la culture forcent l'attention. L'approche de ses personnages - dont l'inoubliable Bianca -, la description colorée des paysages de la Romagne, la trame historique de son récit évoquent irrésistiblement Stendhal. Ce n'est pas une maigre référence !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il était une fois Clovis, et Papa Grondein, son meilleur ami (un écologiste sans le savoir), l'un et l'autre pas du tout, mais alors pas du tout contents du projet de « route de désenclavement d'Ilet Fleurs Jaunes » Chen Choung aussi, le fidèle compagnon, patron efficace et débonnaire de la boutique chinois du petit village des « Hauts », à qui la route ouvre des perspectives commerciales inespérées... Max Médiat, éminence de la publicité, qui utilisera aussitôt la route au profit de son rallye automobile... Et le Préfet, bien sûr, qui y tient, lui, à « sa » route, d'autant plus que le ministre doit venir l'inaugurer... - Maà Méère ! Quo ça nana encor' ? ... Il y a encore ces bateaux : le mystérieux bâtiment (chinois, je vous dis !) échoué au large, qui va attirer dans l'île un essaim de journalistes aussitôt lancés sur les traces de Papa Grondein... et le « Santa Malaria », de la Marine des États-Unis, d'où débarqueront d'étranges visiteurs... N'oublions pas Sauveur Barabbas, le révolutionnaire en titre, vexé de voir Papa Grondein, ce « pipe les hauts », devenir sans son aide une authentique vedette du hit-parade politique... Et puis... et puis... - Oh té ! Mounoi' ! Ça un tricmardage, ça !

empty