Éditions Dominique Leroy

  • D'origine russe, Eric Stanton naquit en 1926 à New York où il vécut jusqu?à sa mort en 1999. Il commença à dessiner des filles en détresse en 1947 pour le compte de l'éditeur Irving Klaw, fondateur et directeur de Nutrix Corporation. Jusqu'à la fin des années 50, il illustra ainsi une trentaine d'histoires dont environ un tiers sous forme de bandes dessinées. La froideur pulpeuse de ses personnages, la richesse des modelés, son souci du détail piquant rendirent Eric Stanton plus célèbre que ses prédécesseurs (en particulier Jim) et même que ses collègues pourtant talentueux (Gene Bilbrew, Ruiz...). Sa réputation franchit alors les frontières, associée au renom de Nutrix Corporation. Un voyage périlleux présente une nouvelle démonstration des talents les plus connus et reconnus de Stanton. Il nous entraîne cette fois-ci dans un Maroc de légendes sans le moindre rapport avec la réalité, mais qui songe à la vraisemblance en se réjouissant des mésaventures narrées et dessinées de la belle Moira ? Les planches qui constituent Helga cherche des esclaves furent signées Jon Bee parce qu'elles sont le fruit de la collaboration, d'Eric Stanton avec un autre dessinateur de la Nutrix Corporation (Ruiz peut-être). Cependant, cruelles vikings ou innocentes normandes, ces amazones batailleuses portent la « patte » du Stanton le plus moderne : en particulier, le trait délié et précis rappelle irrésistiblement les meilleures planches de Steve Ditko, le célèbre dessinateur du « Dr Strange » et de « Spiderman », qui n'est autre que Stanton lui-même.
    Collection Vertiges Passions. Texte en français et en anglais.

  • Trois scandales encore présents dans tous les esprits ont frappé successivement Imogène, Cléopâtre et RoseMary Chevrotine. On a dit qu'elles n'étaient que des furies perverses qui ne songeaient qu'à torturer, qu'à humilier, qu'à écraser ceux qui avaient le malheur de tomber entre leurs griffes. Ce livre démontre, à l'aide de documents exclusifs, que la rumeur s'est lourdement trompée. Ce premier volet de la Saga des soeurs Chevrotine raconte les mésaventures de Gédéon Goddard qui, après avoir eu à souffrir de son père et de ses précepteurs, trouvera le bonheur en endurant tous les caprices des trois soeurs Chevrotine. En choisissant le mode du pastiche, dans Pascaline, Bill Ward et Bart Keister s'étaient donnés quelques limites. Avec les soeurs Chevrotine, ils faisaient éclater leur imagination intarissable. Tous les fétichismes, toutes les perversions sont représentées dans ces deux volumes, sans la moindre retenue et avec pour seules constantes l'humour noir et une sexualité exacerbée. Débordantes de sensualité, toujours revêtues de plus incroyables parures de cuir, bourreaux ou victimes, les créatures de Bill Ward exhibent avec nonchalance leurs charmes stupéfiants et nous coupent le souffle.
    Texte en français et en anglais. Three scandals still present in every one's mind have successively marked out Imogene, Cleopatra and Rosemary Chevrotine. People say they were nothing other than perverse Furies intent only on torturing, humiliating and utterly crushing those who were unfortunate enough to fall into their clutches. With the aid of exclusive documents, this book shows that the rumour was completely wrong. This the first part in the saga of the sisters Chevrotine recounts (mis) adventures of on Gideon Goddard who, having first suffered at the hands of his father and his mentors, found happiness in the waywardness of the three sisters. in choosing to treat Pascaline as a pastiche, Bill Ward and Bart Keister set themselves certain limits. With the Chevrotine sisters, they have unbridled their imagination. Every fetishism, every perversion is represented in these two volumes, with no holds bares and only things guaranteed: black humour and rampant sexuality. Boiling over with sensuality, poured into the most incredible leather gear whether they are tormentor or tormented, Bill Ward's creatures take our breath away by the nonchalance with which they exhibit their mind-boggling charms.
    English and French text.

  • Pascaline, dont certains prétendent qu'elle n'est pas câline... Un destin parmi d'autres, une enfance où se mêlent les joies et les drames, une éducation certes un peu chaotique, une découverte de l'amour sous un angle particulier... mais le sort de chacun, de chacune, ne contient-il pas quelques petites originalités ? Le trait le plus marquant de Pascaline, c'est sa vocation. Cette vocation n'est pas née spontanément, mais elle a su la réaliser sans la moindre défaillance. Pascaline n'est vraiment qu'une femme comme toutes les autres. Une femme moderne... autant dire : un vrai cinéma !
    Tous les fétichismes, toutes les perversions sont représentées dans cet album, sans la moindre retenue et avec pour seules constantes l'humour noir et une sexualité exacerbée.
    Débordantes de sensualité, toujours revêtues de plus incroyables parures de cuir, bourreaux ou victimes, les créatures de Bill Ward exhibent avec nonchalance leurs charmes stupéfiants et nous coupent le souffle.

  • Les deux récits présents dans ce recueil: La Prise de Rome par Juno et ses Guerrières et La Revanche de la Contessa sont un parfait exemple de la maturité de Jim. Les situations pseudo-historiques ne l'empêchent pas de prendre avec la réalité historique une distance surréaliste. La favorite de Louis XIV sera-t-elle guillotinée pour avoir kidnappé sa rivale ? Sera-t-elle obligée de retirer ses bas à couture (rien de moins!). Juno abattra-t-elle les remparts de Rome ? Texte en français et en anglais. The two stories presented in this selection, La Prise de Rome par Juno et ses Guerrières and La Revanche de la Contessa, are perfect examples of Jim´s maturity. The pseudo-historical situations in no way prevent him from imposing a surrealist distance on historical reality. Will Louis XIV's favourite is guillotined for kidnapping her rival? Will she have to remove her seamed stockings (not less!)? Will Juno bring down the walls of Rome? English and French text.

empty