Nafissa

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De quoi la douleur est-elle faite ? Est-elle un signal ? Une émotion ou une sensation ? Est-elle un symptôme à déchiffrer ou est-elle une écriture, un hiéroglyphe ? Ce sont autant de questions qui seront explorées à partir d'un détour par l'histoire de la douleur en médecine et éclairées par les apports freudiens et lacaniens.
    Psychologue clinicienne de formation psychanalytique, ercerçant depuis 20 ans dans un Centre d'évaluation et de Traitement de la Douleur (C.E.T.D), l'auteure constate que la douleur chronique met en difficulté tous les professionnels qui ont la charge et que l'offre considérable de thérapeutiques proposés est incapable de résoudre. Cet ouvrage rend compte, d'une part, de cet embarras que la douleur chronique suscite et ce à partir de la pratique de l'auteure dans un service de médecine. Cette réflexion prend corps à partir de ce que les patients lui enseignent, à savoir que le corps du patient douloureux se met à se manifester d'une façon tout à fait impossible à déchiffrer, d'où l'analogie avec la psychosomatique, telle que l'ont conceptualisée François Perrier et Jacques Lacan.
    D'autre part, cet essai explore plusieurs champs, médical, psychanalytique et politique, afin de proposer une approche plus complexe des phénomènes douloureux. En avançant sur ce fil, l'ouvrage met en relief toute l'étendue de la question.

  • La question de l'épreuve est centrale dans le monothéisme (souffrance comme facteur identitaire dans le Judaïsme ; Christ rédempteur dans le Christianisme, et la vie comme "Maison de l'épreuve" en Islam). Il importe de s'interroger sur la signification de l'épreuve du point de vue de l'Islam. En traversant plusieurs siècles d'histoire religieuse, politique, savante et mystique, cet ouvrage étudie le regard de l'Islam sur les épreuves des hommes et apporte des informations précieuses sur l'Islam médiéval et contemporain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce nouveau roman de la Princesse Nafissa est une belle histoire d'amour, qui pouvait très mal finir... Antonia est jeune, elle aime son mari sans restriction aucune, totalement. D'autant plus qu'elle est parfaitement honnête et qu'ayant engagé sa foi, elle ne saurait la reprendre. Lui, Stéphane, est un célèbre dramaturge, trop célèbre ! Alors... il faut lire le roman pour savoir ce qu'il advient. La Princesse Nafissa a su camper ses héros avec tact, vigueur, intelligence. Ils sont attirants, indifférents, jamais quelconques. L'amour qu'elle dépeint est tel que nous le voulons, pur, loyal, régénérateur. Pur, parce qu'il prend sa source au plus profond de nous-mêmes, dans notre coeur, là où notre mauvaise nature n'a pas de prise ; loyal car, pour être vrai, définitif, il doit être pur et, s'il est pur, il ne saurait se satisfaire du mensonge ou de l' « à-peu-près » ; régénérateur, puisqu'il est pur et loyal. L'être humain, faible et tourmenté que nous sommes, y puisera sa force créatrice, son imagination sans cesse renouvelée, sa confiance en l'avenir. L'auteur, avec tact et une sûreté jamais démentie, nous démontre que l'homme, la femme, qui, par amour, savent résister à la faiblesse, à la malhonnêteté, l'emportent... fatalement. Leur idéal, leur confiance en eux-mêmes, en leur prochain, peuvent être ébranlés... l'espace d'un matin, quelques jours, plusieurs mois... mais, en fin de compte, ils triompheront parce qu'ils auront su, l'un et l'autre, vaincre tous les obstacles, parce qu'ils auront cru et beaucoup aimé ! La Princesse Nafissa est une grande romancière, et son talent est immense.

  • Le nouveau roman de la Princesse Nafissa était attendu avec impatience. Et le lecteur ne sera pas déçu ! Alain est un garçon franc, courageux, intelligent, mais ambitieux, susceptible et entêté. Sylvie est loyale et dynamique, orgueilleuse et emportée. Il est pauvre, d'humble origine. Elle est riche, d'ascendance illustre. Il s'ensuit, entre nos deux héros, une lutte sans merci qu'ils se livreront avec d'autant plus de violence qu'ils sont jeunes, ayant horreur l'un et l'autre du compromis, de l'à-peu-près ! Ils se feront mal, creuseront entre eux un fossé que rien, pensent-ils, ne pourra combler... Mais l'amour est là !... qui pliera Alain et Sylvie à son implacable et combien douce loi ! La Princesse Nafissa narre avec son grand talent les péripéties de cette histoire, où le heurt des caractères n'exclut pas l'épanouissement d'un amour pur et total. L'auteur affirme ainsi sa maîtrise, son sens de la description, sa précision dans le détail, son style net et coloré. Nul doute que « L'idole offensée » n'attire et ne plaise !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le nouveau roman de la Princesse Nafissa était attendu avec impatience. Et le lecteur ne sera pas déçu ! Alain est un garçon franc, courageux, intelligent, mais ambitieux, susceptible et entêté. Sylvie est loyale et dynamique, orgueilleuse et emportée. Il est pauvre, d'humble origine. Elle est riche, d'ascendance illustre. Il s'ensuit, entre nos deux héros, une lutte sans merci qu'ils se livreront avec d'autant plus de violence qu'ils sont jeunes, ayant horreur l'un et l'autre du compromis, de l'à-peu-près ! Ils se feront mal, creuseront entre eux un fossé que rien, pensent-ils, ne pourra combler... Mais l'amour est là !... qui pliera Alain et Sylvie à son implacable et combien douce loi ! La Princesse Nafissa narre avec son grand talent les péripéties de cette histoire, où le heurt des caractères n'exclut pas l'épanouissement d'un amour pur et total. L'auteur affirme ainsi sa maîtrise, son sens de la description, sa précision dans le détail, son style net et coloré. Nul doute que « L'idole offensée » n'attire et ne plaise !

  • Ce nouveau roman de la Princesse Nafissa est une belle histoire d'amour, qui pouvait très mal finir... Antonia est jeune, elle aime son mari sans restriction aucune, totalement. D'autant plus qu'elle est parfaitement honnête et qu'ayant engagé sa foi, elle ne saurait la reprendre. Lui, Stéphane, est un célèbre dramaturge, trop célèbre ! Alors... il faut lire le roman pour savoir ce qu'il advient. La Princesse Nafissa a su camper ses héros avec tact, vigueur, intelligence. Ils sont attirants, indifférents, jamais quelconques. L'amour qu'elle dépeint est tel que nous le voulons, pur, loyal, régénérateur. Pur, parce qu'il prend sa source au plus profond de nous-mêmes, dans notre coeur, là où notre mauvaise nature n'a pas de prise ; loyal car, pour être vrai, définitif, il doit être pur et, s'il est pur, il ne saurait se satisfaire du mensonge ou de l' « à-peu-près » ; régénérateur, puisqu'il est pur et loyal. L'être humain, faible et tourmenté que nous sommes, y puisera sa force créatrice, son imagination sans cesse renouvelée, sa confiance en l'avenir. L'auteur, avec tact et une sûreté jamais démentie, nous démontre que l'homme, la femme, qui, par amour, savent résister à la faiblesse, à la malhonnêteté, l'emportent... fatalement. Leur idéal, leur confiance en eux-mêmes, en leur prochain, peuvent être ébranlés... l'espace d'un matin, quelques jours, plusieurs mois... mais, en fin de compte, ils triompheront parce qu'ils auront su, l'un et l'autre, vaincre tous les obstacles, parce qu'ils auront cru et beaucoup aimé ! La Princesse Nafissa est une grande romancière, et son talent est immense.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty