Kim

  • Em

    Kim Thúy

    La vérité de cette histoire est morcelée, incomplète, inachevée dans le temps et dans l'espace. Elle passe par les colons implantés en Indochine pour y exploiter les terres et les forêts. Par les hévéas transplantés et incisés afin de produire l'indispensable caoutchouc. Par le sang et les larmes versés par les coolies qui saignaient les troncs. Par la guerre appelée «du Vietnam» par les uns et «américaine» par les autres. Par les enfants métis arrachés a? Saigon par un aigle volant avant d'être adoptés sur un autre continent. C'est une histoire d'amour qui débute entre deux êtres que tout sépare et se termine entre deux êtres que tout réunit; une histoire de solidarité? aussi, qui voit des enfants abandonnés dormir dans des cartons et des salons de manucure fleurir dans le monde entier, tenus par d'anciens boat people.
    Avec ce livre, Kim Thu?y nous découvre, au-delà des déchirements, l'inoubliable pays en forme de S qu'elle a quitté en 1975 sur un bateau.

  • « Personne ne parle de l'année de grâce. C'est interdit.
    Nous aurions soi-disant le pouvoir d'attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l'essence pure de la jeune fille, de la femme en
    devenir. C'est pourquoi nous sommes bannies l'année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté.
    Pourtant, je ne me sens pas magique.
    Ni puissante. »

    Un an d'exil en forêt.
    Un an d'épreuves.
    On ne revient pas indemne de l'année de grâce.
    Si on en revient.

  • Sang chaud

    Kim Un-Su

    Guerres de succession dans la mafia coréenneÀ propos de Kim Un-su :
    " Après le polar scandinave, place au polar coréen ! Kim Un-su, le "Henning Mankell' de Corée, ouvre la voie. "
    The Guardian À propos des
    Planificateurs, son précédent roman :
    " La Corée à corps et à cru. "
    Libération " Des cinglés et des meurtres sur commande. "
    The Washigton Post " Une narration cinématographique pour des implications métaphysiques. "
    Corriere della Sera " Un roman génial : l'énergie, l'esprit et le lyrisme d'une voix littéraire totalement originale. "
    Goodreads

  • Le placard

    Kim Un-Su

    L'histoire
    Le narrateur est un jeune type, pas bien ambitieux, plutôt lent, tranquille. Il a traîné après ses études, le temps passe, la trentaine arrive quand enfin il décroche un boulot, dans un laboratoire privé. De fait, il n'a pratiquement rien à faire, juste réceptionner les arrivages quotidiens. Au tout début il est gêné, jusqu'à ce qu'il découvre que, grosso modo, personne ne fait rien dans ce laboratoire, si ce n'est faire semblant d'être occupé.
    Un jour, il trouve un placard fermé par un cadenas à combinaison. Par pur désoeuvrement, méthodiquement, il va essayer de l'ouvrir. Et quand il y parvient soudain, il tombe sur des dossiers fascinants. Des personnes consultent un certain Dr Kwon, du laboratoire. Mais les " maladies " de ces gens sont tout sauf habituelles. L'un a un ginkgo qui pousse au bout de son doigt, un autre fait des sauts abrupts dans le temps, une femme devient plusieurs personnes à la fois.
    Et ces dossiers semblent intéresser une étrange société secrète, prête à tout pour les récupérer.
    Le style
    Sur fond de société secrète et de dossiers cachés, délicieusement fantastique, savamment paranoïaque,
    Le Placard est un roman noir unique en son genre, du pur Kim Un-su.

  • L'épopée espagnole ; intégrale Nouv.

    Depuis la parution en 2011 de L'Art de voler dans la collection Denoël Graphic, les lecteurs conquis réclament souvent une édition de plus grand format qui rendrait mieux justice au travail graphique de Kim et autoriserait une lecture plus confortable des textes, souvent copieux. Considérant que ce titre, avec sa suite, L'Aile brisée, constitue désormais l'un des classiques modernes de la bande dessinée mondiale, nous avons décidé à la faveur de ce dixième anniversaire de satisfaire cette requête. Voici donc, rassemblés en un seul volume relié de 500 pages, d'un format supérieur aux parutions originales, les destins symétriques d'Antonio Altarriba père et de son épouse Petra, qui donnèrent naissance à Antonio Altarriba fils, l'auteur. Côte à côte, ils tracent une formidable fresque espagnole, l'épopée de ces sans-grade qui traversèrent avec une bravoure et une dignité désormais inconnues sous nos latitudes un siècle noir de guerres civile et mondiale, de souffrances, de privations, d'humiliations et d'espoirs jamais vaincus. Cet omnibus constitue en quelque sorte l'édition de bibliothèque définitive d'un diptyque dont se sont emparés aussi bien les lecteurs européens que les instances universitaires.

  • 'Lui, Morten Falck, refuse de se figer dans une forme déterminée et de devenir vieux avant l'âge. C'est une décision qu'il prend à l'instant.'

    En 1782, le jeune Morten, fils de pasteur, débarque à Copenhague. Négligeant ses études de théologie, il est entraîné vers les bas-fonds de la ville où se révèlent ses plus obscurs désirs. Bientôt, sa soif de liberté le guide jusqu'aux terres hostiles du Groenland. Chargé d'y convertir les autochtones, Morten découvre des hommes malmenés par les colons, survivant dans une misère absolue. Ses idéaux humanistes s'usent peu à peu au contact de l'alcool, de la débauche et de la violence. Faut-il poursuivre sa mission, quitte à y laisser son âme?

  • Un jeune couple d'intellectuels est brutalement interné dans un camp de détenus politiques dans une vallée reculée de Corée du Nord. Année après année, les persécutions viennent à bout de leur dignitié jusqu'à les précipiter dans un enfer moral où la volonté désespérée de survivre justifie tous les moyens. Secrètement amoureux d'elle par le passé, un garde viole la jeune femme, dont le mari refuse de reconnaître l'enfant qu'elle met au monde et qui mourra dans le camp. La jeune femme parvient miraculeusement à s'échapper avec l'aide du garde et s'enfuit en Corée du Sud. Les deux hommes s'échappent à leur tour.Pronfondément meurtris, les trois personnages vont se retrouver et se déchirer. Un enfant - dont elle était enceinte lors de sa fuite - laisse entrevoir un avenir porteur d'espoir.

    Kim Yu-kyeong est une romancière nord-coréenne, membre du Comité central de la Fédération des auteurs de Chosun avant de fuir le pays pour la Corée du Sud dans les années 2000. Elle garde aujourd'hui encore sa véritable identité secrète, par crainte de nuire aux membres de sa famille restés au Nord.En avril 2012, elle publie son premier roman, Cheongchun Yeonga (non traduit), en Corée du Sud. Le Camp de l'Humiliation, paru en février 2016, est son deuxième roman.

  • - 60%

    L'île des chamanes

    Jay Kim

    Profiler VS Serial killer aux pays des chamanesAlléchant et haletant ! Nuits blanches garanties ! Rebondissements, fausses-pistes et twists ! Le livre
    KIM Seong-ho est un profileur réputé de Séoul chargé d'une enquête sur un cyber-harcèlement. Très vite, les suspects se retournent contre lui, piratent ses comptes et exposent publiquement sa vie.
    Pour le sortir de ce piège, son chef lui confie une nouvelle enquête loin de Séoul, sur l'île de Sambo. Dans ce haut lieu du chamanisme, trois femmes ont disparu, probablement victimes d'un serial killer. Kim Seong-ho est accompagné par Yeo Do-yun, conservateur de musée, spécialiste du folklore et des rites chamaniques, notamment du
    ssitgim-gut de Sambo.
    Le ssitgim-gut est littéralement : " le rituel pour laver les sentiments d'amertume et de rancune éprouvés par le défunt ou la défunte au moment de son trépas ". Mais sur l'île, en ce mois de janvier, dans l'air glacial fouetté par la pluie et les vagues, les victimes ne sont pas encore prêtes au pardon. De mystérieux conciliabules nocturnes ont lieu entre deux silhouettes, des chiots sont tués, une atmosphère de plus en plus lourde s'abat sur les épaules de Kim Song-ho qui commence à ressentir d'étranges maux de têtes à mesure que des souvenirs personnels viennent se mêler à son enquête...
    Suspens, twists, rebondissements, voici un polar qui, à mesure qu'on le lit, devient de plus en plus addictif ! Avec une écriture patiente, très narrative, sans à-coups, l'autrice emmène peu à peu le lecteur dans une pure cérémonie chamanique, dont tous les noeuds sont loin d'être délivrés...
    Un pur thriller ! Un régal !

  • Au coeur du roman, il y a Xin, le petit garçon de cinq ans témoin de la terreur qu'inspire le tigre, de la disparition du père par une nuit de pluie diluvienne ensorcelé par une voix qui appelle à l'aide, de la mort d'une soeur. Puis Xin succombe, tombé au fond d'un puits après les inondations. Ses parents ne peuvent faire le deuil de sa mort, quand survient un autre cataclysme, l'invasion japonaise. Mais Xin renaît des années plus tard, sachant seulement qu'il porte le prénom d'un oncle dont on lui cache l'histoire. Et les malheurs continuent à s'abattre : la rébellion communiste, la mort du père écrasé par un arbre. Car si Xin est au coeur du roman, c'est parce que Xin veut dire « souffrance », comme si la souffrance et la pluie étaient les deux seules choses qui ne s'arrêtaient jamais.

    Kim Ng Chew - dont le nom chinois est Huang Ching-shu - est né le 9 novembre 1967, en Malaisie, dans une famille originaire du Fujian. Diplômé de littérature chinoise classique de l'université nationale de Taiwan, il est aujourd'hui professeur à la National Chi Nan University.
    Ecrivain, professeur et essayiste, Kim Ng Chew est lauréat de très nombreuses récompenses littéraires dont le Grand Prix du Salon du Livre de Taipei et le Prix Trépied de la Littérature tous deux décernés à La Pluie.

  • Najin Han, the privileged daughter of a calligrapher, longs to choose her own destiny. Smart and headstrong, she is encouraged by her mother-but her stern father is determined to maintain tradition, especially as the Japanese steadily gain control of his beloved country.

    When he seeks to marry fourteen-year-old Najin into an aristocratic family, her mother defies generations of obedient wives and instead sends her daughter to serve in the king's court as a companion to a young princess. But the king is soon assassinated, and the centuries-old dynastic culture comes to its end.

    In the shadow of the dying monarchy, Najin begins a journey through increasing oppression that will change her world forever. As she desperately seeks to continue her education, will the unexpected love she finds along the way be enough to sustain her through the violence and subjugation her country continues to face? Spanning thirty years, The Calligapher's Daughter is an exquisite novel about a country torn between ancient customs and modern possibilities, a family ultimately united by love and a woman who never gives up her search for freedom.

  • Aurora

    Kim Stanley Robinson

    Notre voyage depuis la Terre a commencé il y a des générations.
    À présent, nous nous approchons de notre destination.
    Aurora.
    Brillamment conçu et merveilleusement écrit, un roman majeur d'une des voix les plus puissantes de la science-fiction moderne. Aurora raconte l'histoire incroyable de notre premier voyage au-delà du système solaire, pour trouver un nouveau foyer.
    « Quelle saga ! De la science-fiction mêlant physique, biologie, sociologie, ainsi qu'un portrait réaliste et complexe de l'humanité. » Tom Hanks
    « L'un de nos romanciers les plus courageux, les plus droits et les plus optimistes. » The New Yorker
    « Si l'on devait choisir un seul auteur dont l'oeuvre établira la barre à atteindre pour la science-fiction à venir, ce serait Kim Stanley Robinson. » The New York Times
    « Certainement le meilleur roman de Robinson depuis sa monumentale Trilogie martienne, voire son meilleur tout court. » The Guardian
    « L'invention exaltante d'une technologie futuriste plausible et une imagination grandiose... Magnifique. » The Sunday Times

  • Ru

    Kim Thúy

    Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent ou la puissance d'une odeur d'assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui avec la maîtrise d'un grand écrivain.
    />

  • Derrière tous les assassinats qui ont marqué l'Histoire, il y a toujours eu des planificateurs. Ils se déplacent et agissent dans l'ombre des pouvoirs. En Corée du Sud, depuis l'époque de l'occupation japonaise, la bibliothèque des Chiens a été le trust le plus puissant de l'assassinat. Elle doit son nom étrange au fait que dans ce lieu personne ne lit, en dépit des quelque deux cent mille livres qui garnissent ses rayonnages. Enfant abandonné, Laesaeng a été adopté par père Raton-Laveur, le directeur de ladite bibliothèque. Après la démocratisation du pays, Hanja, autre fils adoptif de père Raton-Laveur et aîné de Laesaeng, fonde une entreprise de sécurité. Avec son diplôme de commerce et ses méthodes expéditives, Hanja gagne vite des parts de marché face à une bibliothèque vieillissante. La concurrence entre les deux entités mène inexorablement à la disparition de l'une d'entre elles... Ce roman crépusculaire nous donne à voir une brillante orchestration d'assassinats made in Korea. Kim Un-su, né en 1972 à Busan (Corée du Sud), est déjà l'auteur de plusieurs nouvelles et romans multi-récompensés, notamment par le prestigieux prix Munhakdongne. Les planificateurs est son premier polar.

  • Vision audacieuse et brillante du futur de l'humanité couronnée par le Nebula du meilleur roman, 2312 est sans doute le roman le plus accompli de Kim Stanley Robinson et assurément l'une des oeuvres de science-fiction les plus ambitieuses de la décennie.

  • Le premier volet de la saga visionnaire et culte
    Demain. Cent pionniers s'embarquent à bord de l'Arès, un immense vaisseau spatial dans lequel ils vont voyager une année entière. Leur destination ? Mars. Seul un homme y a déjà posé le pied, John Boon, légende vivante qui s'est porté volontaire pour ce second voyage, sans espoir de retour vers la Terre. Car les hommes et les femmes de l'Arès devront aller au-delà de l'exploration : ils devront rendre habitable ce monde hostile, descendre dans ses canyons pour y chercher de la glace, ensemencer les vallées où coulèrent des fleuves, braver le désert pour y inventer de nouvelles villes avec des matériaux nouveaux. Mais ils devront surtout affronter leurs différences politiques et religieuses pour recommencer l'Histoire.

  • L'arbre nu

    Keum Suk Gendry-Kim

    Hiver 1951. Lee Kyung, 20 ans, vit avec sa mère à Séoul. Dans le magasin de l'armée américaine où elle travaille, elle rencontre Ok Heedo, un artiste surdoué ayant fui le nord du pays. Un amour platonique naît entre ces deux êtres, qui leur permet de s'évader du quotidien de la guerre et de la misère. Adaptation du premier roman de Park Wan-Seo relatant sa relation avec le peintre Park Soo-Keun.

  • Vi

    Kim Thúy

    Au temps de l'Indochine, le domaine de la famille Lê Van An englobe d'immenses terres et une vaste demeure où s'affairent près de trente domestiques. C'est là que naît le père de Vi, avec le destin d'un prince comblé que l'histoire va déchoir de son royaume. Dans l'ombre dévolue aux femmes, son épouse dirige d'une main de fer l'exploitation fragilisée par les réformes, puis la guerre. Lorsque Vi voit le jour, le dix-septième parallèle sépare déjà le Nord du Sud. La réunification et la chasse aux possédants l'obligent à fuir son pays sur un bateau de fortune. En quittant Saigon pour Montréal, celle dont le prénom signifie «minuscule» et «précieuse» devra apprendre à apprivoiser la grande vie et ses tumultes. Et à saisir les hasards qui lui ouvriront à nouveau, un jour, les portes du pays natal.

  • New York 2140

    Kim Stanley Robinson

    Une vision audacieuse et brillante de la ville de New York au siècle prochain, finaliste du prix Hugo, catégorie « meilleur roman ».

    Avec l'élévation du niveau des mers, chaque avenue est devenue un canal, chaque gratte-ciel, une île. Pour les habitants d'un immeuble de Madison Square, cependant, New York en 2140 est loin d'être seulement une cité submergée par les eaux. Il y a le trader, qui trouve des opportunités là où d'autres voient des problèmes. Il y a la policière, dont le travail ne disparaîtra jamais... de même que celui des avocats, bien sûr.
    Il y a la star d'Internet, adulée par des millions de personnes pour ses aventures en dirigeable, et le gérant de l'immeuble, respecté par tous pour son souci du détail. Et puis il y a deux gamins qui n'habitent pas ici, mais qui n'ont pas d'autre foyer, et qui sont plus importants que quiconque pourrait l'imaginer.
    Enfin, il y a les codeurs résidant temporairement sur le toit, et dont la disparition provoque une série d'événements qui vont menacer la vie de tous, et jusqu'aux fondations secrètes sur lesquelles repose la ville...

    Bienvenue à New York en 2140.

    « Dans quelques décennies, la science-fiction de Robinson ne sera peut-être plus de la fiction. » - Atlantic
    « S'il fallait choisir un écrivain dont l'oeuvre fera référence pour la science-fiction à l'avenir, ce serait Kim Stanley Robinson. » - The New York Times
    « À une époque marquée par les dystopies et les apocalypses, Robinson est l'un de nos meilleurs conteurs : plus courageux, plus moral et plus optimiste. » - The New Yorker
    « L'un des meilleurs écrivains au monde, peu importe le genre littéraire. New York 2140 est un roman grandiose qui traite d'une véritable menace pour la civilisation. » - The Guardian
    « Le thriller que Robinson situe dans cette ville inondée est saisissant. Mais c'est l'imaginaire radical de ce livre qui le rend si difficile à lâcher. » - Business Insider

  • 'Je suis Aappaluttoq. Le Rouge. Je suis un chamane. Je sais des choses que les autres ignorent et qu'ils n'ont pas envie de savoir. C'est ainsi. Je sais notamment que les Danois sont venus avec une chose qui les dépasse et qui est meilleure qu'eux. La foi chrétienne. Même un bateau minable peut avoir un chargement de valeur.'
    En 1728, le grand dessein du roi Frederik IV du Danemark est d'établir au Groenland une nouvelle colonie, censée apporter des revenus et des richesses à la Couronne. C'est ainsi que débarquent un gouverneur, des fonctionnaires et des militaires, des artisans et des pasteurs venant rejoindre Hans Egede, 'l'apôtre du Groenland'. Quant aux colons eux-mêmes, ce sont des couples mariés de force juste avant le départ : on y trouve un mélange de soudards, de déserteurs, de condamnés graciés pour l'occasion, de servantes, de filles misérables et de prostituées. Godthåb est fondée, l'Histoire démarre. Et, bien vite, cette colonie bouleverse la vision chamaniste et les traditions ancestrales d'une société qui vit de la chasse et de la pêche. Hans Egede et Aappaluttoq vont s'affronter sur tous les plans.
    L'homme rouge et l'homme en noir n'est pas seulement l'histoire de la
    lutte entre un angakok inuit et un pasteur protestant danois. C'est un roman polyphonique foisonnant, d'une vitalité rare. Grâce à sa connaissance intime du Groenland, Kim Leine parvient à unir magistralement son savoir historique et son imagination débordante, et montre une fois encore qu'il est l'un des plus importants écrivains danois de son temps.

  • Le deuxième volet de la saga visionnaire et culte
    Les hommes ont débarqué sur Mars et sont parvenus à rendre vivable ce nouveau monde. Mais ils ont changé, eux aussi. Depuis leur révolution, durement réprimée, de 2061, les Cent Premiers se sont dispersés sur toute l'étendue de la planète. Certains, bâtisseurs de villes radieuses, vivent au grand jour sous la surveillance orbitale de l'ONU. D'autres ont rejoint la résistance, ses opérations de sabotage écologique, ses factions extrémistes, Mars-Unistes ou Rouges. À tout moment, le rêve d'une Mars paisible peut s'effondrer. Pendant ce temps, sur Terre, une multinationale a compris l'enjeu : il faut libéreraliser Mars, avec ceux qui sont en train d'en faire Mars la verte.

  • Jun

    Keum Suk Gendry-Kim

    • Delcourt
    • 9 Septembre 2020

    Un témoignage touchant, chargé d'empathie, le récit de vie d'un pianiste autiste touché par la grâce, né dans une Corée du Sud qui ne parvient pas à se dépêtrer des vieilles croyances face au handicap.
    N'abordez pas la lecture de ce livre en imaginant découvrir la fabuleuse histoire d'un handicapé, musicien de génie, qui a pu surmonter toutes les difficultés auxquelles il était confronté grâce à l'amour inconditionnel de sa famille. Jun et sa famille, comme beaucoup de familles, luttent depuis de nombreuses années contre les préjugés et la discrimination qui règnent au sein de notre société.

  • Le troisième et dernier volet de la saga visionnaire et culte
    Le Vert a triomphé, Mars est " terraformée ". Ceux qui espéraient préserver la planète rouge dans sa terrible beauté ont perdu la bataille. Leur objectif, désormais : empêcher l'invasion des Terriens. Et qu'importe si, sur la planète mère, la situation est désespérée : un déluge cataclysmique a fait monter l'eau des océans, aggravant une surpopulation déjà critique. Poussés par le désespoir, les Terriens sont prêts à tout, et même à déclarer la guerre à Mars. Il s'agit alors maintenant de conquérir les autres planètes du système solaire. Les premiers colons s'embarquent dans des astéroïdes évidés pour des voyages de plusieurs dizaines d'années. Un nouveau départ pour l'humanité ?
    />

  • Ma vie en prison

    Hong-Mo Kim

    Corée du Sud, mai 1980. En pleine période d'instabilité politique, des manifestations d'étudiants et de syndicats réclament la fin de la corruption et la révélation des malversations de l'état. Le gouvernement militaire sud-coréen leur oppose une répression violente. À Gwangju, 6e plus grande ville de Corée du Sud, l'armée avec le soutien de la loi martiale perpètre un véritable massacre : 163 morts, 166 disparus et plus de 3 000 blessés. 17 ans plus tard, révolté quand il se rend compte de la gravité de ces faits et de l'impunité de leurs responsables, Yongmin, jeune dessinateur et étudiant à l'université de Hongik, délaisse ses études pour rejoindre les mouvements étudiants de protestation, réclamant justice. Lors d'une manifestation, il est arrêté par la police et incarcéré. Il rejoint alors une cellule où il va devoir se familiariser avec les gangsters, meurtriers et autres détenus de droit commun !! L'auteur nous offre une plongée dans l'histoire contemporaine de la Corée du Sud. Mais c'est surtout une saine piqûre de rappel : la liberté d'expression est un droit chèrement acquis et qui n'est jamais irrévocable !

  • En venant au monde, Petra, la mère de l'auteur, tue sa propre mère. Cette mort en couches est le drame fondateur de sa vie. Dès sa naissance, elle est molestée par un père qui la tient pour fautive de ce "meurtre". Elle vouera pourtant, durant toute son enfance, une dévotion sans borne à cet homme brutal et dépressif, à la fois barbier, marchand de tabac, infirmier, auteur de pièces jouées sur les places de village. Maltraitée, exploitée par le reste de sa fratrie, finalement violée, Petra part en ville se placer comme femme de ménage chez le gouverneur militaire de la région de Saragosse. Là, son dévouement et sa discrétion lui valent rapidement du galon. La voici gouvernante de ce notable, royaliste violemment opposé au régime de Franco, un autre paradoxe espagnol. C'est une jeune fille pimpante, mais cachant un profond dégoût des hommes, qui épouse finalement Antonio Altarriba Senior, le père de l'auteur. Lequel verra en sa mère une femme craintive et froide, meurtrie par un pays où le machisme sévit sans retenue, réfugiée dans la plus obtuse des ferveurs religieuses. Il devra attendre les derniers instants pour découvrir, sur le lit de mort de Petra, l'impossible secret de son aile brisée, écho déchirant au désir de voler contrarié de son mari, qui dessine d'elle un portrait bien différent de celui qu'il imaginait.

empty