Pu De Namur

  • Ce livre voudrait reprendre la réflexion sur la distinction et la parenté entre l'homme et l'animal, et sur le statut de l'animal en tant que «chose». Pour ce faire, il met en débat des vétérinaires issus de la culture occidentale et de la culture africaine, des scientifiques, des philosophes, des épistémologues, des anthropologues et des éthiciens.
    Dans cet échange interdisciplinaire et interculturel son abordées des questions aussi fondamentales que celles du traitement des animaux de compagnie et de rente, de l'éthique de la médecine vétérinaire, de la propriété intellectuelle dans les biotechnologies et de la brevetabilité du vivant, de l'étrangeté et de l'altérité animale, des xénogreffes, de la place respective de l'être humain et de l'animal dans la communauté des vivants, des alternatives à l'expérimentation animale, de la pertinence des modèles utilisés en éthologie.

    Sur commande
  • La génétique est sous les feux de la rampe depuis plusieurs années.
    Avec la génétique humaine et le développement des tests, c'est la médecine prédictive qui acquiert ses lettres de noblesse. Une impulsion nouvelle est donnée au projet de remplacer progressivement une médecine curative ou palliative par une médecine active de prévention des maladies.
    Mais si le savoir génétique apporté par le résultat d'un test nous donne une connaissance anticipée de notre avenir organique probable - ou de celui de l'enfant que nous attendons - force est de reconnaître qu'actuellement notre capacité d'intervention pour en infléchir le cours reste très limitée. Que faire alors de tout ce savoir prédictif dans le domaine de la santé et de la procréation ?
    /> Dans une première partie, cet ouvrage aborde des questions qui émergent dans la presse, les publications et les colloques à propos des tests diagnostiques et prédictifs de santé : complexité du conseil génétique, évaluation des risques et risque zéro, eugénisme social, relation médecin - malade, régulations personnelle et sociale de l'usage des tests, etc.
    Dans une seconde partie, il approfondit d'un point de vue éthique et philosophique certaines questions qui paraissent centrales pour aborder le problème d'une meilleure " humanisation " des tests : statut de la connaissance objective face à l'engagement et à la responsabilité pour l'autre dans la situation du diagnostic anténatal et statut du savoir prédictif face à l'interprétation en terme de " destin " ou de " liberté " pour l'ensemble des tests.
    La liberté de l'homme - qu'il soit adulte ou en gestation - ne serait-elle pas d'attester qu'il peut être en excès sur tout savoir porté sur lui et qu'en aucun cas un gène, quel qu'il soit, ne peut être interprété comme l'écriture de son destin ?

    Sur commande
  • La procréation et la naissance ne se vivent plus aujourd'hui comme des événements dont nous serions les acteurs inconscients et impuissants.
    Le développement du savoir en matière de diagnostic anténatal a élargi de façon considérable le champ de notre connaissance et corrélativement celui de nos responsabilités.
    L'ouvrage prend précisément pour thème central la question de l'articulation du savoir et de la responsabilité. Il puise son inspiration dans une intuition largement répandue selon laquelle la logique scientifique obéirait à son insu à un fantasme de toute-puissance alimenté par un déni de la mort et de la vulnérabilité de l'être humain.
    Les auteurs ont voulu interroger à nouveaux frais ce concept de toute-puissance de la médecine scientifique en le confrontant, par des témoignages, des analyses et des débats, au concret de la maladie génétique et du handicap.
    Dans cette perspective, des questions importantes qui traversent actuellement la médecine prénatale sont traitées dans une approche interdisciplinaire et pluraliste, attentive aux dimensions pratiques et théoriques des problèmes : droit de savoir et droit de ne pas savoir, aspiration à la santé parfaite et prise en considération de la finitude, appréhension du risque, articulation de la vie privée et de la vie publique, rapports entre éthique et droit, place du commerce et du don dans la pratique médicale, qualité de la relation médecin-patiente.

    Sur commande
empty