Vie pratique & Loisirs

  • Plus intense et plus profonde que le plaisir, plus concrète que le bonheur, la joie est la manifestation de notre puissance vitale. La joie ne se décrète pas, mais peut-on l'apprivoiser ? La provoquer ? La cultiver ? J'aimerais proposer ici une voie d'accomplissement de soi fondée sur la puissance de la joie. Une voie de libération et d'amour, aux antipodes du bonheur factice proposé par notre culture narcissique et consumériste, mais différente aussi des sagesses qui visent à l'ataraxie, c'est-à-dire à l'absence de souffrance et de trouble.
    Sur les pas de Tchouangtseu, de Jésus, de Spinoza et de Nietzsche, une sagesse fondée sur la puissance du désir et sur un consentement à la vie, à toute la vie... ... Pour trouver ou retrouver la joie parfaite, qui n'est autre que la joie de vivre. F. L. Un hymne à la joie mêlant philosophie, psychologie et spiritualité laïque. Dorothée Werner, Elle.

    Sur commande
  • Auteur phare du catalogue, plus d'1 million d'exemplaires vendus.
    Best et long-sellers.
    Essai sur notre rapport  aux animaux, nos modes de vie  et de consommation.
    La sensibilité animale,  LE sujet du moment.
    Engagement de Frédéric Lenoir avec la création de son association "Ensemble pour les animaux".
    Un lancement événement.

  • Le regard d'une caissière de grande surface sur les consommateurs. Le passage en caisse, que l'on croit neutre à tort, permet d'observer les mensonges, les lâchetés, les habitudes des clients. Une savoureuse tranche de vie vue de l'autre côté du tapis roulant !

    Sur commande
  • Il y a vingt ans, Jean-Marie Pelt publiait son Tour du monde d'un écologiste. Il remet ici ses pas dans les siens, non plus pour dénoncer les déprédations subies par la planète, mais pour nous faire partager l'éblouissement du savant face à l'infinie diversité de sa parure végétale, liée à la disparité des sols et des climats rencontrés. Son périple le conduit de l'Afghanistan au Proche-Orient, où il cherche en vain la trace des roses d'Ispahan, de l'Afrique subsaharienne où, curieux du vaudou, il fait connaissance avec les pouvoirs des plantes hallucinogènes, à ces précieuses réserves que constituent les îles et archipels, des Seychelles aux Maldives, de Maurice aux Canaries, avant de rentrer, tel Ulysse, dans son canton « aux trois frontières », à deux pas de Schengen. À quatre-vingts ans passés, plus « vert » que jamais ; cet inlassable défenseur de la nature nous livre toute la mémoire de ses savoirs et de ses émerveillements.

    Sur commande
  • Les bêtes à bon dieu ne sont pas des anges. Ce sont même des aventurières qui, peu regardantes sur leurs nombreux partenaires, stockent les fruits de leurs conquêtes en attendant de se reproduire, à l'ombre de plantes aux noms évocateurs : amourettes, cheveux-de-Vénus, gaillardes et autres vergerettes. La nature transforme le savant le plus sérieux en libertin... en herbe. Selon le Grand Robert, « jardiner » n'a-t-il pas longtemps signifié « faire l'amour » ? Avec un récit rempli d'anecdotes historiques, bucoliques, humoristiques et érotiques, auxquelles s'ajoutent des recettes de cuisine aphrodisiaques, Alain Baraton livre un texte jouissif à mettre entre toutes les mains vertes.

    « Une leçon de botanique érudite et pleine d'humour du jardinier de Versailles. Qui prouve là que cultiver son jardin n'est pas si candide. » Avantages.

    Sur commande
  • Alors que les repères religieux traditionnels se sont en grande partie effacés, notre société prend conscience, après des décennies d'indifférence ou de tabou, qu'il lui faut aujourd'hui inventer une nouvelle approche de la mort.
    Soins palliatifs, accompagnement psychologique des mourants : sur ces thèmes, objets d'un débat désormais largement ouvert dans le monde médical et au-delà, ce livre apporte une contribution essentielle. Médecin, pionnière en ce domaine, Elisabeth Kübler-Ross a rassemblé des témoignages qu'elle a recueillis au cours de dix ans de travail auprès d'adultes et d'enfants proches de la mort.
    Comment faire en sorte que chacun puisse, le moment venu, apprivoiser l'idée de sa propre disparition ? Comment apporter au mourant l'écoute dont il a besoin, tout en le laissant libre de choisir ses interlocuteurs, les soins qu'il souhaite, le cadre où il préfère vivre ses derniers jours ? Quel rôle peuvent jouer les proches, les médecins, les infirmières, les psychothérapeutes, les membres du clergé ? A toutes ces questions, Elisabeth Kübler-Ross apporte des réponses tirées de son expérience. Abordant le sujet particulièrement douloureux de la mort des enfants, elle nous invite à une réßexion non seulement médicale et psychologique, mais philosophique et spirituelle.

  • Avoir peur de l'eau, des chiens, des autres ou de la vie sociale, avoir honte de son physique, de sa famille ou de ses choix sexuels, craindre de ne pas être « normal », se sentir un père ou une mère incapable parce que son enfant ne mange pas, ne dort pas ou échoue à l'école, avoir à l'adolescence envie de fuir ou de mourir parce que l'on se heurte à ses parents comme à un mur, être écrasé jour après jour par la tristesse et par l'angoisse alors que rien dans la réalité ne semble justifier ce désespoir : autant de figures du malheur ordinaire. Autant de questions que chacun tourne et retourne dans sa tête sans oser en parler et auxquelles la psychanalyste Claude Halmos apporte, d'une manière claire et pédagogique, des éléments de réponse.

    Sur commande
  • « La feuille de route ? [...] montrer que le légume dispose d'une aura symbolique plus large que sa pure et simple valeur calorique ou marchande.
    Raconter cette aventure, c'est entrer dans l'histoire universelle en empruntant la porte du potager. » Michel Onfray. Du sulfureux artichaut, apprécié à la Renaissance pour ses vertus aphrodisiaques et adoré de Sigmund Freud, à l'exotique topinambour, Evelyne Bloch-Dano nous raconte le destin des favoris du marché comme des oubliés du potager. Elle nous apprend à goûter en connaissance de cause. Car manger un légume, c'est assimiler une partie de l'histoire du monde.De ses cours goûteux et de ses leçons gourmandes, elle a tiré un livre, dont Colette eût raffolé, qui [...] conduit par le potager à l'enfance de la littérature et célèbre la démocratie du plaisir.
    Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur.

    Sur commande
  • Découvrez Je plante donc je suis - Chroniques bucoliques, le livre de Alain Baraton. Alain Baraton cultive les mots et les plantes avec verdeur. Depuis 2004, le « Jardinier de Versailles » est chroniqueur sur France Inter, où il apporte un point de vue à la fois instructif et distrayant. Loin d'ici le « horticolement correct » ! Qu'il s'agisse des ruses, des guerres, des amours, des drames et des miracles se déroulant chaque jour à l'ombre de nos plates-bandes, des voyages surprenants de certaines espèces ou des tourments de l'agriculture moderne, Alain Baraton nous raconte la nature en praticien amoureux. Historiques, exotiques ou érotiques, toujours pleines de sève, voici 150 chroniques qui révèlent les secrets de nos jardins par le plus aimé des jardiniers de France. Chacune s'achève par une citation ou un proverbe, à la façon des almanachs du bon vieux temps.

    Sur commande
  • « Pour bien jouer, il faut être fou. Pour être bon, il faut se sentir en colère. » Voilà les commentaires de Zlatan après l´un de ses premiers matches avec le PSG. Rien de surprenant pour qui a lu son incroyable autobiographie.  Né en 1981, d´un père bosniaque obsédé par le passé de son pays et d´une mère croate qui travaille jour et nuit pour sa famille, il n´a que deux ans lorsque ses parents divorcent. S´ensuit une enfance douloureuse dans les quartiers difficiles de Malmö, en Suède, durant laquelle il se sent toujours à l´écart. Lui-même confie que sans le foot, il serait devenu criminel ! Dans son premier club, ses origines et son tempérament l´isolent déjà. On essaie même de l´exclure... Mais très rapidement, il est repéré et sa course vers la gloire commence : Malmö FF, Ajax Amsterdam, Juventus de Turin, Inter de Milan, Barca, AC Milan pour enfin signer avec le PSG en juillet 2012.  Buteur de génie, grande gueule, formidable technicien, il suscite des polémiques à chacun de ses passages. S´il est le joueur le plus cher de l´histoire du football tous transferts cumulés (172,6 millions d´euros !), il est le seul footballeur à avoir gagné chaque année le championnat dans lequel il a joué. En Serbo-croate, Zlatan veut dire « de l´or »... Son autobiographie est à son image : sincère jusqu´à la provocation, perfectionniste jusqu´à l´excès. Et comme souvent chez les champions qui paraissent invulnérables, les failles existent. De ses souffrances à ses plus grandes fiertés, Zlatan se livre sans concessions.  David Lagercrantz, qui a travaillé avec Zlatan, est aussi journaliste, romancier et biographe suédois de grande réputation.  « Le livre de Zlatan va devenir un « classique » qui contribuera à changer la Suède. Il est bon, incroyablement bon. Un portrait d´une enfance digne d´un chef-d´oeuvre. » Lasse Anrell, Aftonbladet  Traduit de l´anglais par Olivier Villepreux

    Sur commande
  • Depuis que j'ai compris que le temps nous était compté, donc précieux, je n'ai cessé d'en rechercher le meilleur usage. J'ai écrit L'Art du temps, puis Le Nouvel Art du temps, pour aider mes lecteurs à desserrer l'étau des heures et des jours. Aujourd'hui, non seulement chacun a l'impression de manquer de temps, mais c'est toute notre société qui en souffre. Et les conséquences deviennent de plus en plus lourdes. L'urgence de l'action, de la décision, domine l'horizon des dirigeants, comme des citoyens que nous sommes. Il en résulte un nouveau syndrome : le « court-termisme », qui affecte la politique, l'économie, le rythme de nos vies et, plus grave encore, notre rapport à l'environnement. Personne jusqu'ici n'avait traité ce sujet en tant que tel. Cette enquête et les témoignages que l'on y trouve ont pour but d'aider chacun de nous à prendre conscience de cette redoutable spirale pour essayer d'en sortir. J.-L. S.-S.

  • Jean-Louis Servan-Schreiber Le Nouvel Art du temps Vie plus longue, durée du travail plus brève : malgré ces tendances fondamentales du nouveau siècle, nous n'avons jamais été si nombreux à nous plaindre du manque de temps et du stress qu'il provoque. Et ce n'est pas là le seul paradoxe du temps dans nos vies. Alors que nous disposons tous des mêmes vingt- quatre heures, certains s'organisent, tandis que d'autres ont « mal à leur temps »...
    Essayiste et journaliste, directeur notamment de Psychologies-Magazine, Jean-Louis Servan-Schreiber nous invite à déjouer les pièges, à établir notre propre diagnostic et à trouver les rythmes qui nous conviennent.
    Il s'interroge aussi sur l'évolution des modes de vie et des techniques. Portables, ordinateurs, Internet, censés nous faire gagner du temps, ne sont-ils pas à leur tour sources de nouveaux stress ? Comment les utiliser au mieux oe Ecrit en chapitres brefs, mêlant la réflexion philosophique au conseil pratique, ce livre vise à combattre une des plus profondes maladies de l'âme moderne.

empty