Harlequin

  • Comtesse malgré moi de Laura Guilmet.
    Alsace, XVe siècleLe présent les sépare. Le passé les réunira. Flora est tiraillée. Hugo, fils du comte de Wangenbourg qui l'a enfermée dans les geôles du château après que ses vaches ont ravagé les vignobles seigneuriaux sans qu'elle puisse rembourser les dégâts, lui offre de la libérer en secret. Bien sûr l'homme est fort séduisant et semble sincère lorsqu'il lui propose de purger la fin de sa peine dans un petit logement jouxtant les écuries, mais pourra-t-elle vraiment respecter sa promesse de ne point s'échapper, alors que sa mère agonise en ce moment même ?

  • Les remparts de Saint-Valery de Paul D'Hayures.
    Baie de Somme, 1595Présomptueux, inconvenant et défiant... Gabriel du Geai d'Élincourt a tout pour déplaire à Alixe, fille d'Avroult et d'Estries, orpheline dans son coeur. À peine cet homme a-t-il mis pied à terre sur son domaine des quais de Saint-Valery qu'il se montre froid et davantage enclin à critiquer la gestion de cette ville de commerce que de poser un regard sur elle, alors qu'il est son promis. Comme si cet homme auquel elle se refusait de toute son âme, ne daignait même pas croiser l'immensité de ses yeux forestiers !

  • Dans le Paris flamboyant du Premier Empire, saura-t-elle résister aux tentations pour ne pas perdre l'essentiel ?
    Paris, Normandie, XIXe siècle.
    Jérôme n'est plus l'homme qu'elle a connu et aimé... comme un frère. Elisabeth a le coeur au bord de l'abîme. Pourquoi a-t-elle quitté, à sa demande, sa paisible campagne normande pour devenir préceptrice à Paris, si c'est pour à peine le croiser au bras de la peu farouche Eva Dubreuil qui fait naître en elle un sentiment inédit  : la jalousie. Elle, qui rêvait de vivre une idylle avec Jérôme, se retrouve à assister à sa chute entre les griffes d'une prédatrice de la haute bourgeoisie. Une classe à laquelle appartient aussi le séduisant comte Hugues de Beaufort qui, lui, ne semble pas insensible à son charme...

  • Manoir de Keroual, Bretagne, 1795. Gouvernante ? Yaël lui offre de devenir gouvernante au manoir de Keroual ! Pour qui la prend-il  ? Une simple domestique, apparemment. Urielle aura donc quitté les Antilles après la missive où il lui annonçait son veuvage et sa solitude pour jouer les simples spectatrices de sa descente aux enfers. Hors de question d'assister impuissante à la perte de cet ange blond qu'elle a toujours aimé et auprès duquel Charlotte Sénéchal gravite dangereusement. Même si cela implique d'accepter une si basse fonction, alors qu'une mission autrement plus importante pour la jeune République attend tout son talent...

  • Noces occitanes.
    Aquitaine, 1160.
    Pour conserver son domaine, Adelaïde, dame de Sanxay, est prête à tout. Tout, y compris désobéir à la duchesse Aliénor d'Aquitaine et au roi Henri, bien qu'elle soit leur vassale. Son veuvage lui sied, et elle refuse de se conformer à l'union qu'on veut lui voir prendre avec Bouchard de Missé, le dernier fils d'un seigneur désargenté de Mayenne. Une seule solution lui est alors possible : feindre une union avec un homme de confiance, Messire Arnault, frère de son défunt époux, qui a toujours été très bon pour elle. Même si ce dernier, en retraite monastique, risque fort de la congédier avec rudesse...

  • Le diable de falaise

    Anna Lyra

    Falaise, Normandie, 1026.
    Par tous les feux de l'enfer ! Ni nonne ni pucelle, Norine entend juste que son père, l'ancien maître tanneur Fulbert, cesse de la seriner au sujet d'épousailles. Elle a aimé un homme. Robin, l'écuyer du duc de Normandie. Ou devrait-elle plutôt le nommer Robert, le diable de Falaise, le cavalier de l'Apocalypse, le traître qui a ravi son innocence, son coeur et sa confiance... pillé son bonheur. Robert - frère parjure de l'héritier légitime Richard III -, félon dont la folie coûtera au castel et à ses villageois des jours bien obscurs.

    Sur commande
  • Bretagne, 1363.


    En découvrant avec horreur Armel du Chastel - l'Anglais que Jean de Montfort lui impose pour époux afin de sceller l'alliance entre Bretagne et Angleterre -, Pénélope se sent défaillir. Non seulement sa bienfaitrice et protectrice, Jeanne de Penthièvre, a consenti à la livrer en pâture à l'ennemi, mais celui-ci est de surcroît froid et patibulaire. Tout l'inverse de son serviteur Patry, dont le visage lui semble étrangement familier...

    Sur commande
  • Paris, 1848 .

    De l'audace. Ambre en avait mobilisé pour braver la colère de son foyer et celle d'une Ville lumière en ébullition le temps du banquet républicain clandestin organisé par une amie proche. Pas assez d'audace toutefois pour risquer l'impudeur d'ôter le masque de son délicieux cavalier. Un inconnu au regard céruléen, dont le doigt aussi fougueux que sensuel venait de se poser sur ses lèvres pour clore toute protestation. Et qui faisait renaître en elle la passion qu'elle avait enterrée avec ses rêves de liberté dans cette société en décadence.

    Sur commande
  • Péchés à la capitale t.2 : le glorieux destin d'Elisabeth en juillet 1830 Nouv.

    Paris, 1829.
    Après un long veuvage passé à veiller sur ses deux enfants, Elisabeth replonge avec délice dans le tourbillon d'une vie mondaine qu'elle pensait à jamais disparue. Aux nouvelles rencontres se mêle un passé qu'elle aurait aimé effacer : Hugues de Beaufort, l'ancien soupirant, dont elle a souffert la brutalité. Si ce dernier la supplie de lui laisser une seconde chance pour racheter sa conduite, Elisabeth est sensiblement attirée, bien malgré elle, par Aloïs Chabot, l'ancien officier de Napoléon aussi irascible que séduisant, qui lui sert de voisin...

    À paraître
  • Noces occitanes t.2 : amour (dis)courtois à la cour d'Aliénor Nouv.

    Poitiers, 1163.
    En manque d'inspiration pour livrer l'oeuvre qu'Aliénor d'Aquitaine lui a commandée pour le grand tournoi de la Saint-Michel, Béatrice voit en l'arrivée du chevalier Guilhem le Balafré le miracle qu'elle attendait. Ce petit noble, aussi malhabile qu'exotique dans son expression, représente un véritable défi : il refuse tout mariage et se tient à distance de toutes les fleurs de la cour. Si Béatrice parvenait à le faire fléchir, elle pourrait immortaliser ses exploits dans la plus pure tradition de la fin'amor...

    À paraître
  • Duché de Normandie, 1341.


    Mélisandre est abasourdie. Le convoi mandé par Justin de Montaigle - chevalier auquel son frère l'a promise contre son gré - vient d'être attaqué avant d'arriver dans sa Normandie natale. Mais le sort d'otage ne lui laisse pas l'amertume qu'il devrait. Traitée avec plus d'égards qu'elle n'en a eu coutume avec les siens par le mystérieux brigand qui dirige cette troupe de hors-la-loi, elle se sent étrangement apaisée à son contact. Comme si ce diable ne lui était pas tout à fait étranger...

    Sur commande
  • Indocile Ninnen

    Lena Forestier

    "Paris, Londres, Prusse, an II (1794).


    Feindre les jeux d'amour avec Ronan, Ninnen y consent avec élan puisque ce masque servira la cause de la coalition royaliste qui opère depuis Londres. Sa mission est d'autant plus importante qu'elle fut celle de feu son fiancé, guillotiné un mois plus tôt à Paris. Pourtant, sitôt que leur route les mène au château d'Aubin puis à Rouen, le doute saisit Ninnen. Sa proximité avec Ronan ravive leur complicité, et les jeux d'enfant du cap Fréhel viennent hanter ses pensées. Des pensées qu'il lui faut impérativement recentrer.

    A propos de l'auteur :
    Vivre, c'est choisir, et choisir, c'est renoncer. N'emprunter qu'un passage, quand dix s'ouvrent simultanément et qu'on voudrait les prendre tous... Léna Forestier a donc dû choisir : ni agent secret, ni décoratrice de cupcakes, ni tarologue, ni vétérinaire pour marsupiaux en Tasmanie... mais romancière et nouvelliste, parce qu'écrire est le seul métier qui permet de ne renoncer à rien, d'habiter tous les lieux de la Terre et d'être quelqu'un de différent  à chaque histoire."

    Sur commande
  • Provence, 1789 La peine glisse sur sa joue comme son pinceau sur la toile, avec tant d'aisance ! Bientôt, Jeanne rejoindrait Monaco pour mettre son art au service du souverain. Bientôt, Gabriel Forcini ne serait qu'un lointain souvenir au corps vigoureux et au regard caressant... Bientôt, le séduisant Provençal qui l'a recueillie, alors qu'elle n'avait plus rien, s'estomperait comme les dorures du Versailles qu'elle a fui au lendemain de la Révolution.
    Et elle rejoindrait enfin le monde de luxe auquel elle appartient.

    Sur commande
  • Rouen, an 882 Prête. Inge Oledöttir a vécu toute sa vie pour cet instant unique : son premier raid en Francie occidentale. Pourquoi alors, après avoir éliminé un à un tous les adversaires qui se dressaient sur son chemin, hésite-t-elle à envoyer l'ennemi, aux yeux aussi tumultueux que les flots de la mer, au Valhalla ? Serait-ce parce que le guerrier franc a osé lui voler un baiser au milieu des combats, à elle qu'aucun homme n'a le droit de toucher, ou parce qu'elle a aimé cet instant plus que tout autre ? A propos de l'auteur : Sophie Dabat a commencé à écrire très tôt - dès le CP, après avoir découvert Roald Dahl.
    Ces écrits sont restés ébauches durant très longtemps, jusqu'au jour où, fatigué de l'entendre critiquer les livres qu'elle lisait, son mari lui a - en plaisantant - suggéré d'écrire les siens. Pari tenu, le premier roman était écrit quelques mois plus tard. Depuis, le virus des livres s'est emparé d'elles et c'est une quinzaine de romans aujourd'hui qui sont nés sous sa plume, de la fantasy urbaine pour adultes à de la dystopie pour adolescents, en passant par des romances érotiques - pour adultes aussi...

    Sur commande
  • Manoir de Keroual, Bretagne, An II (1794).
    Ses lèvres étaient tièdes et soyeuses, au point qu'Anne eut envie d'y mordre doucement. Envie d'être audacieuse, en cette période de troubles qui faisait de demain un horizon incertain. Demain avait de toute façon une saveur d'interdit, tout comme Malo Jakez, cet homme incroyable, ancien corsaire du roi et conteur émérite à qui elle mentait depuis leur rencontre houleuse sur la lande. Car Malo incarnait tout ce qu'elle exécrait et portait le flambeau d'une République qui avait ruiné les siens. Un homme à qui elle ne pourrait jamais se lier, à moins de vouloir en perdre la tête pour crime de chouannerie...

  • 1545, Picardie Subjuguée par le séduisant Guillaume d'Estries, officier royal chargé de préparer l'arrivée de François Ier chez son père, Elya s'imaginait déjà au bras d'un courtois chevalier. Un galant qu'elle a si longtemps fantasmé à travers les figures de héros de sa bibliothèque. C'était sans connaître le venin qui habitait Guillaume : un inconstant en quête de jupons. Pire, un félon désormais accusé d'avoir empoisonné le fils du roi qui logeait en ces lieux. Un pleutre en fuite qui ne cesse pourtant de hanter son esprit.

    Indisponible
empty