Littérature traduite

  • La réédition dun livre, parut en 1926, concernant l'histoire des marcaires et maircairies de la vallée de Munster.

  • Erster Schnee Verzeih

    Philipp Beyer

    Les poèmes de Philippe Beyer se veulent sobres et directs, immédiatement accessibles. Tenus dans un allemand résolument moderne, mais se nourrissant du parler régional pratiqué au quotidien, toujours vivant, proche des gens et des choses. La nature, l'amour, le voyage, beaucoup de couleur locale et une tonalité européenne, sans éviter l'urgence politique: tout y trouve sa place, sous des formes d'écriture libres ou glanées un peu partout, depuis le Japon jusqu'à la Grèce antique.

  • À travers la généalogie de sa famille les Richert de Saint-Ulrich, petit village du Sundgau en Alsace, l'auteur raconte toute l'histoire d'une région, du Traité de Westphalie (1648), date à laquelle l'Alsace devint Française, jusqu'à celle de 39/45. En partant des dates de naissance, de mariage, de décès et bien entendu des faits historiques Ulrich Richert imagine ses ancêtres, leurs vies quotidiennes, leurs combats, leurs joies et leurs peines. C'est ainsi que 300 ans d'histoire d'une région paisible et rurale, mais aussi meurtrie par les guerres successives puisque convoitée par les uns et les autres se dévoilent au fi l des pages d'un remarquable roman historique. À travers la généalogie de sa famille les Richert de Saint-Ulrich, petit village du Sundgau en Alsace, l'auteur raconte toute l'histoire d'une région, du Traité de Westphalie (1648), date à laquelle l'Alsace devint Française, jusqu'à celle de 39/45. En partant des dates de naissance, de mariage, de décès et bien entendu des faits historiques Ulrich Richert imagine ses ancêtres, leurs vies quotidiennes, leurs combats, leurs joies et leurs peines. C'est ainsi que 300 ans d'histoire d'une région paisible et rurale, mais aussi meurtrie par les guerres successives puisque convoitée par les uns et les autres se dévoilent au fi l des pages d'un remarquable roman historique.

  • Ecueil

    Gleizes

empty