Do Bentzinger

  • Avant les croisades , les Juifs d'Alsace vivaient tranquilles à l'intérieur de l'Empire d'Allemagne.
    Ils sont persecutés lors de l'épidémie de Peste Noire du XIVe et expulsés des villes.
    Le judaïsme alsacien prend alors un caractère rural et pauvre qui perdura jusqu'à l'annexion de l'Alsace à la France en 1648.
    En accordant en 1791 les droits civiques à tous les Juifs de France l'Assemblée Constituante faisait des Juifs d'Alsace, des citoyens à part entière qui pouvaient quitter les campagnes vers les villes .
    Après l'annexion de l'Alsace par l'Allemagne en 1870, un certain nombre de Juifs alsaciens choisissent d'émigrer vers la France.
    Redevenue française après la Première Guerre, l'Alsace devra subir de 1939 à 1945 le joug nazi Evacués en 1939 puis expulsés en 1940 par les Nazis, les Juifs d'Alsace comme tous les Juifs d'Europe redeviennent des Juifs errants, en danger de mort par suite des lois anti-juives édictées par les autorités nazies et le gouvernement de Vichy.
    78000 juifs ont été déportés de France 2500 survécurent grâce à la solidarité de la population française.
    Le matricule 173381 n'est pas revenu, c'est marquée par la Déportation de son Père, son héros, que Françoise Weill nous raconte ce douloureux périple C'est aussi l'historienne qui s'est attachée à la lourde tâche de transmettre la mémoire de ses aïeux, afin que le souvenir de la Shoah ne s'éteigne jamais et reste un chapitre qui fait l'Histoire à l'heure où les derniers survivants disparaissent.

    Sur commande
  • Un pilote de chasse, ce n'est pas seulement un robot chargé d'appliquer des procédures, d'estimer des distances, des vitesses et de manoeuvrer son avion pour se mettre en position de tir. C'est aussi un homme, avec ses joies, ses douleurs, sa peur ou sa colère. La conduite de l'avion ne l'empêche pas de penser, d'avoir des émotions, des regrets ou des amours.

  • Avec cet opus, l'auteur s'est mis en quête et en enquête de la lumière naturelle, picturale, philosophique, et aussi du sens politique et social. « La lumière est liée à l'âme comme la chair est tissée avec l'âme », écrit-il. Le texte est vif, prenant, précis.
    Tout regarde, écoute, réfléchit, propose. La vie quotidienne, champêtre, sylvestre, la ville et le littoral, les quatre éléments, tout se rencontre et dialogue.

    Sur commande
  • Au coeur de cette étude, les Alsaciens et les Lorrains d´une part, la Suisse d´autre part. Pendant la Seconde Guerre mondiale et après l´Armistice du 22 juin 1940, l´Alsace et la Moselle ont été annexées par le Troisième Reich au mépris des droits internationaux. Des hommes et des femmes ont fui l´embrigadement et l´idéologie nazie, le service de travail et l´incorporation. Pour des raisons de proximité, un grand nombre d´entre eux se sont dirigés vers la Suisse, pays neutre, et sont parvenus à franchir une frontière très surveillée en amont, Pour retracer ces «évasions», la gestion quotidienne des accueils et les internements en Suisse, l´auteur utilise les témoignages oraux des survivants ou conservés par leurs proches ainsi que des documents d´archives.

  • Les chants des camps de concentration sont une étonnante apparition littéraire et musicale dans l'Europe de la première moitié du XXème siècle. Étonnante quand on songe dans quel milieu elle est née et s'est développée, originale et nouvelle aussi, car aucun système carcéral de ce type, à l'exception du Goulag soviétique, n'avait existé auparavant.
    Tous ces gens internés arrivaient, néanmoins, à penser, à écrire, à composer, à jouer, choses que leurs geôliers n'avaient pas prévues et qu'ils ne purent jamais ni contrôler ni supprimer. Une littérature très importante est née de ce phénomène.
    Les origines des textes des camps sont d'abord ethniques et politiques. Les juifs et les tziganes persécutés écrivaient dans leurs langues maternelles, yiddish, rom ou manouche. Plus tard toutes les langues furent représentées.
    L'origine politique se ressent également. Les communistes, par exemple, ont des chants de marche et de défilés ouvriers.
    Ce qui frappe c'est que malgré l'abrutissement et la destruction des personnes, que beaucoup de textes décrivent, la plupart des textes ont une strophie finale ouvrant sur l'espoir.

  • La saison infinie : unité et pluralité de ce nouveau recueil qui souhaite inviter le lecteur à parcourir, avec toujours plus de liberté, sa propre saison d'enfance, de semailles et de moissons, sans limites.

    Sur commande
  • Ce sont les dernières années du règne de Louis XVI à Strasbourg. La ville est parcourue de passions troubles ; l'énorme garnison est travaillée par des aventuriers et des affairistes, les Illuminés de Bavière tentent d'infiltrer la haute société, des savants fous se livrent à d'effarantes expériences galvaniques.
    Véritable Hercule Poirot, le pasteur Boube, enquête sur des crimes d'une cruauté inouïe. On parle d'un loup-garou, le lycanthrope. Avec virtuosité, le pasteur Boube démasque le monstrueux criminel à la satisfaction de tous.
    Une aventure basée sur des faits authentiques.

  • Si les écrits et les oeuvres d'art témoignent de l'histoire des civilisations, les pierres racontent la Terre, une planète vivante, une planète habitée.
    L'ouvrage se propose d'éveiller le regard du lecteur à l'intelligence des pierres. Il l'invite à s'émerveiller devant leurs beautés cachées, à voyager à l'échelle du minéral où l'insolite côtoie l'oeuvre d'art. Un monde qui paraissait figé, inerte, s'anime, éclairé par les leçons de l'histoire.
    A l'échelle des temps géologiques, rien n'est stable, tout est mouvance. Si la vie discrète des pierres révèle les forces telluriques qui créent les reliefs, elle rend également compte du caractère évanescent des paysages et de la lente mort des montagnes.
    La diversité des pierres est l'expression des multiples états de la matière dont est faite la planète Terre. Elles sont reliées entre elles par de subtiles filiations. De perpétuelles recompositions accompagnent leur acheminent de la surface vers les profondeurs du globe terrestre, avant de les faire resurgir à l'air libre.
    Symboles de durée, les pierres demeurent le support favori auquel le talent du sculpteur insuffle sa vision de l'homme, sa perception du monde.
    Une antique alliance relie l'homme au monde des pierres.

    Sur commande
  • Très peu de personnes, même parmi les spécialistes, savent que Jean-Sébastien Bach avait un enfant handicapé mental. Encore moins connaissent le parcours de vie de ce fils prénommé Gottfried Heinrich.

    C'est le Docteur Albert Schweitzer, fondateur du célèbre hôpital de Lambaréné au Gabon, également philosophe, théologien, musicien, qui fut l'un des premiers à évoquer ce garçon étonnant. Dans une biographie consacrée à Bach, parue en 1905 en version française, il le définit comme « musicien génial à l'intelligence arrêtée ».

    Le 28 juillet 1909, Albert Schweitzer donna en l'église Saint-Thomas de Strasbourg le premier concert en souvenir de la mort de Bach.

    Par compassion pour toutes les familles qui ont un enfant handicapé, il décida d'affecter l'intégralité du produit de la manifestation au Sonnenhof, établissement d'accueil pour personnes présentant une déficience intellectuelle.

    Sur commande
  • Ecrire l'Histoire des Juifs et des Palestiniens, c'est écrire aussi notre histoire à tous, puisqu'Abraham, Moïse et les grands prophètes figurent aussi bien dans la Bible, la Torah, et le Coran.
    Le destin prodigieux des Juifs : « Peuple élu de Dieu », en font aussi un peuple errant, persécuté, tout au long de son histoire et malgré cela, ou à cause de cela, un Peuple accroché à sa foi et à ses traditions, certain de revenir un jour sur la « Terre promise ». Depuis plus de deux mille an, tous les ans, les Juifs de la diaspora proclamaient : « l'an prochain à Jérusalem ». Comment expliquer cet acharnement à poursuivre un but aussi utopique, sans une foi ardente en l'éternel et en ses promesses ?
    Depuis soixante dix ans Israël vit en état de guerre permanent et lutte pour sa survie. Les Arabes palestiniens toujours plus nombreux, ne sont pas revenus au pays. Plus de cinq millions vivent expatriés, dans des conditions précaires dans les pays voisins. Plus de 400.000 Juifs ont continué de constituer en territoire palestinien 136 colonies de peuplement. Cette colonisation rampante ne peut contribuer au retour de la paix.
    Combien de temps l'Etat Juif va t-il résister face à la montée des périls qui le menacent ? Aucun point du sol israélien n'est hors d'atteinte de missiles ou de roquettes de dernière génération. Combien de temps pourra t-il résister à la pression démographique comme à Gaza, qui va bientôt compter deux millions d'habitants, avec un habitat surchargé, en partie privé d'eau, d'énergie et d'électricité, et une population jeune, sans travail et sans ressources.
    Sera t-il un jour possible à deux peuples différents de coexister sur un même sol, sans qu'une fois encore l'holocauste se renouvelle ?

  • «De l'école du Théâtre National de Strasbourg au Théâtre National de Chaillot au moment où Jack Lang et Antoine Vitez lancèrent la grande aventure du théâtre pour enfants voici, entre autres, ce que raconte ce récit.
    On y apprend les péripéties de la rencontre avec Antoine Vitez après l'expérience du théâtre de Bertold Brecht à Strasbourg, de l,Actor's studio au Théâtre de la Cité Universitaire à Paris.
    Après un rappel du parcours d'Antoine Vitez et de l'originalité de son apport, nous pouvons découvrir comment naquit le spectacle Vendredi ou la vie sauvage adapté pour les enfants, par Michel Tournier, de son livre pour adultes Vendredi ou le limbes du Pacifique».

    Sur commande
  • De retour sur le territoire de ses ancêtres alsaciens et vosgiens, le jeune et sympathique loup Wolfy découvre les espèces naturels fréquentés jadis par les siens.
    En compagnie de Lisele, surprenant et sympathique chaperon rouge, il arpente du nord au sud notre belle région avec ses hauts lieux mythiques et ses « chemins des loups ». Chemin faisant, il explique à la fillette l'histoire passionnante de son peuple en Alsace, mais aussi les légendes sans fondement qui subsiste encore de nos jours. Lisele se prend d'affection pour les loups et s'inquiète de leur avenir parmi nous...

    Naviguant avec beaucoup de bonheur entre le passé et le présent, l'historien Thomas Pfeiffer et l'illustrateur Christophe Carmona nous invitent dans ce conte moderne à un merveilleux voyage initiatique dans l'univers fascinant des loups.

    Sur commande
  • Le présent ouvrage se propose de combler, bien modestement certes, une lacune qui subsiste dans l'histoire de l'art pictural en Alsace. S'il est vrai que de nombreux livres proposent divers aspects de cet art, aucun d'eux n'est consacré de façon exclusive aux AUTOPORTRAITS et PORTRAITS des artistes peintres, dessinateurs, graveurs et lithographes alsaciens oeuvrant ou ayant oeuvré dans notre région. J'y englobe les artistes venus d'autres régions ou pays qui ont vécu épisodiquement en Alsace et qui, par leurs oeuvres, ont contribué à l'enrichissement de notre patrimoine artistique et culturel.
    Pour la première fois dans un même ouvrage sont réunies en une vaste galerie de portraits, les effigies de plus de 490 artistes dont plus de 180 sont en activité.
    /> J'invite le lecteur à entrer plus avant dans l'intimité de ces personnalités emblématiques.
    Il m'a paru judicieux et plus agréable de se promener dans cette «Galerie de portraits» en se servant de leur patronyme comme «porte d'entrée». Chaque artiste est présenté par ses autoportraits ou portraits peints par d'autres artistes, sa biographie succincte, son style et sa facture, des citations de critiques d'art ou de l'artiste lui-même. La bibliographie en fin de l'ouvrage incitera l'amateur d'art à poursuivre ses recherches et compléter ses connaissances sur l'artiste qui a retenu son attention.

  • Sur commande
  • 14 janvier 1943. Il y a 75 ans, Paul Bastien quittait pour toujours ses proches, ses copains, son village, sa Lorraine qu'il aimait tant (son «Heimatland»)... Pendant plus de deux ans, j'ai cheminé avec mon oncle sur les «traces sanglantes» que sa division a laissées derrière elle en Grèce...
    J'ai marché avec lui, j'ai contemplé des paysages sublimes, j'ai également assisté à des spectacles de désolation...
    J'ai été submergé par l'émotion quand la nostalgie le gagnait... J'ai rencontré un jeune homme sérieux, réservé, pour ne pas dire timide, qui accomplit son devoir avec gravité mais à contrecoeur...
    J'ai pu mesurer tout le drame de la séparation. L'attachement à sa famille est sans limite... Mais très vite, il accepte son sort. Cette résignation, ce fatalisme le pousse encore davantage vers la religion. Il reste fidèle à son Dieu et jusqu'à la dernière lettre, il garde confiance en lui...
    Jean Paul Belvoix

    Sur commande
  • Ce 12ème volume célèbre, à sa manière, le 15ème anniversaire du Frìhjohr fer ùnseri Sproch, du printemps pour notre langue qui, chaque année, fait éclore, par centaines, des évènements festifs à travers toute l'Alsace.

    Sur commande
  • Sébastien Antoine Klotz (1756-1819) est moins connu que son petit fils Gustave (1810-1880). Déjà issu d'une famille de bâtisseurs, sa vie fut aussi bien remplie. Avant, pendant et après la révolution, il fut successivement, voire simultanément, architecte de l'OEuvre Notre Dame (1785-1811), brasseur (1794-1800), puis entrepreneur de bâtiment chargé notamment des travaux d'entretien des immeubles municipaux (1800-1819). A sa mort en 1819, il a laissé à ses descendants la brasserie du Luxhof, rue de la Comédie, aujourd'hui résidence Charles de Foucaud, à l'époque un restaurant réputé, le chantier du Zimmerhof en bordure du canal du Faux Rempart, là où se trouve aujourd'hui la villa Greiner, et une maison de campagne au bord du canal de la Bruche.
    Son itinéraire a croisé ceux de personnalités intéressantes de l'époque : Laurent Goetz, l'architecte de l'OEuvre Notre Dame auquel il a succédé, Louis Daudet, l'infatigable receveur de la Fondation, ses confrères Pierre Valentin Boudhors et Jean Baptiste Kléber...Des membres de sa famille ont aussi oeuvré à ses côtés, son cousin Louis Ignace Klotz, chef de l'atelier de l'OEuvre Notre Dame pendant la période révolutionnaire, ou son beau-frère, le tailleur Joseph Meyé qui a fourni les uniformes de la « Légion Noire » du cardinal de Rohan.

    Sur commande
  • Raymond Combescure, originaire des Landes, appartient à cette génération « maudite », celle des poilus, qui a connu la Grande Guerre. Il rencontre l'amour de sa vie, Anne Maury, en mai 1914, mais, comme tous ses jeunes compatriotes, il doit partir au front le 1er août et laisser derrière lui sa famille, ses amis et sa bien-aimée. Entre eux va s'installer une correspondance amoureuse pendant près de cinq ans.
    Sur le front, Raymond exerce les fonctions de brancardier, infirmier, secrétaire, gestionnaire... Il subit les affres du conflit, de la guerre de mouvement à l'hécatombe de Verdun, du Chemin des Dames à la Somme, en passant par l'Alsace libérée (Colmar, Strasbourg).
    Ce livre s'articule autour des nombreux thèmes évoqués dans les lettres: la guerre, les relations de couple, la santé, les pénuries, les cadeaux, la correspondance, la camaraderie entre poilus, et tant d'autres... C'est ainsi que l'auteur, leur petit-fils, a choisi d'évoquer la vie qu'ils ont respectivement connue pendant cette dramatique période.

    Sur commande
  • Loup y es-tu ?

    Delphine Maza

    Arbres magiques, arbres vivants, forêts peuplées d'ombres, accueillantes, confuses, ou menacées... « Loup y es-tu ? » rassemble des personnages habités par leurs feuillages et leur verbe. Cependant la fraîcheur et les clairières des forêts nous garantissent-elles de toute inquiétude ? Inspirées de légendes des Vosges, de marches et de rencontres, elles cachent sans doute des loups invisibles pour les yeux... Solitudes vertes, paroles végétales, ces nouvelles, illustrées par l'auteure, donnent à voir et à entendre ce que poétiquement les arbres nous disent, ceux que l'on peut y croiser.

    Sur commande
  • Beauté éphémère / Donnée à l'instant / Sans autre but / Que son exister, / Sans autre témoin / Que lui-même / Ou le regard parfois / D'un quidam, / Que le spectacle fait ciller, / Et son être-là trembler / Sous le toucher de l'aube, / Mousse sur l'humus, / Lichens sur le rocher, / Narine sous le vent.

    Sur commande
  • Elles s'appellent Claire et Alice. L'une est la fille de l'autre. En ce début d'automne, Claire, la fille, vient de terminer sa licence, et faute de mieux, elle accepte de faire ce que lui propose sa mère, de réaliser une interview. D'autant que le monde de l'édition l'attire. Entre non-dits, hésitations, silences, faux-semblants, entre Claire qui se cherche et Alice qui recule devant la réalité, toutes les deux vont traverser un moment de leur vie qui les marquera durablement. Ce sera aussi l'occasion pour chacune d'interroger ses propres choix, de revenir sur des évènements déterminants et de trouver quelques réponses. Et peut-être les raisons de poursuivre.

    Sur commande
  • Située à Barr, en Alsace, la Folie Marco est une demeure remarquable mais aussi un musée d'arts décoratifs. Son intérieur renferme une impressionnante collection de mobilier bourgeois alsacien du 17è au 19è siècle.
    La Folie Marco raconte son passé : Marco est le premier habitant, mais quelles histoires y vécurent les Kienlin pendant la Révolution ? En 1816, la famille Trawitz viendra s'y établir avec son personnel. Puis, en 1922 les frères Schwartz s'y installent avec leur gouvernante Catherine, originaire de Walscheid. Un jardinier est recruté, ses enfants Irène et Paul ont pour terrain de jeu, le vaste jardin.
    Joies, peines et vécu des habitants et leur personnel sont racontés dans un livre vivant pour se rapprocher d'un passé qui peut sembler lointain !
    On apprendra aussi comment la Folie Marco est devenue un musée.
    Les petites et les grandes histoires réunies dans un livre brillamment illustré.

    Sur commande
  • Etrangement, nous ne vivons pas seul dans le monde.
    Dans le ciel habitent d'autres êtres sur d'autres planètes.
    Certains nous observent et sont curieux de voir comment cela se passe sur Terre....
    Seltsamerweise leben wir nicht allein auf der Welt.
    Am Himmel wohnen andere Wesen auf andern Planeten.
    Einige beobachten uns und sind „Wunderfitzig« zu sehen, was auf der Erde passiert....

    Sur commande
empty