Au Diable Vauvert

  • Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6 h 27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine... Dans des décors familiers transformés par la magie de personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.

  • Gabriel Salin, double de Nicolas Rey, apprend à 47 ans qu'il n'a plus que quelques mois à vivre.
    Errant comme un fantôme dans un terrain vague depuis que son dernier amour l'a quitté, aveuglé par la dépression, assommé par la télé, il ne trouve plus de sens à son existence, n'a plus aucun désir. Lorsque sa toux persistante se change en arrêt de mort, les dés sont jetés : cancer du poumon.
    Que faire de ce compte à rebours ? Affronter la réalité ou s'asseoir dessus ? Revoir une dernière fois toutes celles qu'il a aimées ou s'arranger pour tomber amoureux une dernière fois ?
    Entre désinvolture et grâce déchue, autofiction et fantaisie romanesque, La Marge d'erreur fait le portrait hilarant d'un dépressif chronique plein de rage de vivre qui ravira les lecteurs de Nicolas Rey et convaincra tous les autres.

  • Une anthologie de poèmes inédits parus dans d'obscurs magazines, conservés dans des bibliothèques et collections privées.
    Profonde, rythmée, transgressive, hilarante, vernaculaire, la poésie de Bukowski est à l'image de son auteur : aux antipodes de la littérature académique.

    Sur commande
  • Consultante en design de réputation internationale, fille d'un ponte de la sécurité américaine présumé mort le 11 septembre 2001, Cayce Pollard se voit confier une mission très spéciale : trouver le créateur de mystérieux clips vidéo diffusés sur le net. Le courant culturel underground qu'il génère dans le monde entier intéresse son nouvel employeur bien plus que l'argent.

  • Vertèbres Nouv.

    Printemps 1997, dans une petite station balnéaire des Landes, Jonathan, 10 ans, vient d'être kidnappé. Selon ses meilleurs amis, le ravisseur serait une femme à barbe.
    Jonathan est retrouvé une semaine plus tard sur une aire d'autoroute, mais sa mère, Marylou, peine à le reconnaître...
    Beaucoup de choses ont changé en lui, la plus déroutante étant l'apparition d'une vertèbre supplémentaire en bas de son épine dorsale.
    En quoi se transforme Jonathan, et que lui est-il arrivé lors de son enlèvement ?
    Avec ce roman générationnel aussi nostalgique des années 90 que Stranger Things, Chair de poule ou Les Contes de la Crypte, Morgane Caussarieu renouvelle le mythe du loup-garou.
    Elle signe son livre le plus ambitieux, entre culture horrifique débridée et réflexions métaphoriques profondes, traversé d'interrogations sous-jacentes très actuelles, comme la condition de la femme ou la sexualité.

  • Sur la face atlantique Namibienne, existe un champ de récifs noyé de brouillard nommé Côte des squelettes, cimetière de milliers de navires. Le nom vient des quantités d'ossements de cétacés qu'on y trouve.
    Mais pas seulement.
    Angeline, médecin pour une ONG en Afrique, disparaît. Son père, enseignant en France, part à sa recherche. Rapidement, il réalise que l'État et les diplomates ne lui seront d'aucune aide et que ses questions dérangent. Dans quel pétrin sa fille s'est-elle mise ? Bien vite, il est embarqué au coeur d'une affaire qui le dépasse, dans un pays sous contrôle militaire...
    Il va devoir puiser des forces insoupçonnées dans son amour paternel, pour, au risque de sa vie, de savanes en forêts vierges, suivre la trace des mercenaires.

  • Lors d'un conflit violent sur une nef d'exploration, tous les hommes se sont massacrés. Traumatisées, les survivantes ont colonisé une nouvelle planète baptisée Pollen et se sont organisées en matriarcat, programmant les naissances in vitro sous forme de triades, un garçon pour deux filles, et consignant la société des guerriers, organisée selon un mode romain, sur un satellite artificiel qui orbite autour de Pollen et est chargé de la défense de la planète. Comme la plupart des adolescents, Sandre ne supporte plus que ses soeurs ou amies soient envoyées servir d'épouses aux guerriers confinés. Il tue l'un d'entre eux et est condamné à l'exil sur le satellite après effacement de sa mémoire. Ses deux jumelles sont prêtes à tout pour reformer leur triade déchirée.

  • En 2051, une époque où les populations subissent les dérèglements climatiques, les pénuries et un contrôle social accru, une romancière au crépuscule de sa vie se prépare à quitter son appartement de l'Écusson à Montpellier, un quartier voué à la destruction, pour achever sa vie dans un établissement de retrait.
    Déterminée à profiter d'un délai et à choisir sa fin, Norma accepte de donner une série d'interviews à une jeune étudiante en fin de cycle qui s'intéresse à sa vie de « fictionneuse » dans une société où le livre existait encore.
    Pour Norma qui achève son dernier roman, toutes les fictions sont bonnes pour prolonger ce récit...
    Hommage à la littérature et à l'eau devenue ressource rare, à l'amour et à la nature à jamais disparue, ce portrait d'une femme qui aborde les derniers jours de sa vie est une véritable et excellente surprise.

    Sur commande
  • De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les évènements survenus l'année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L'obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan...

  • Rickey et G-man décident d'ouvrir à La Nouvelle-Orléans un restaurant où tous les plats contiendront un petit plus spiritueux... Commence une course frénétique et épicée à travers les cuisines, les arrière-cours, les bouges et les deals d'une ville amoureuse de l'alcool.

  • À quarante ans, Raymond Gunt mène une existence misérable entre une ex-femme qui le méprise, un appartement londonien crasseux et une carrière de cameraman ratée.
    Engagé pour le tournage d'une célèbre téléréalité américaine aux îles Kiribati, en plein océan Pacifique, Raymond s'attend à connaître des jours luxurieux. Mais il attire littéralement les catastrophes les plus extrêmes et les plus imprévisibles...

  • Trois générations d'une même famille, trois hommes issus du milieu prolétaire britannique. Terry English, skinhead propriétaire d'une petite société de taxis, n'est pas sûr d'être encore vivant pour ses cinquante ans, mais garde malgré tout sa joie de vivre grâce au ska et à sa jolie assistante Angie. Il décide de s'investir corps et âme dans la réouverture de l'Union Jack Club. Nutty Ray, punk, employé par Terry, lutte pour contrôler sa haine de la société et n'a qu'un seul plaisir : passer son temps libre à provoquer les flics de Chelsea. Et enfin Lol, quinze ans, skater punk adolescent à la recherche de lui-même...À travers ces trois personnages, John King va revenir sur l'apparition de la culture skin, une culture prolétaire qui s'enracine d'abord dans la musique, comme toujours en Angleterre, et une musique de pauvres, le reggae qui va s'épanouir dans le ska des années 1970, en rupture avec l'époque, alors hippie. Mais qui s'accomplit aussi dans l'amour de la sape, de la bière, et du pays. Il rend un remarquable hommage au mouvement culturel britannique des années 1960, mouvement complexe, souvent caricaturé et finalement incompris, qui a déchaîné une peur sociale et symbolique encore plus forte que le punk, décuplée par son essence radicalement et ostensiblement prolétaire.Un écrivain remarquable au meilleur de son talentL'arrivée d'un grand dans le catalogue du Diable.«Au même titre que l'écossais Irvine Welsh, et bien plus que Nick Hornby,King est l'écrivain du football et de la classe ouvriere anglaise.»Hubert Artus, DonQuiFoot (Éditions DonQuichotte, mai 2011)

  • Sainte-Croix-les-vaches, un village du fin fond des Cévennes écarté des axes routiers et des réseaux, ancien temple de l'élevage bovin aujourd'hui habité par une poignée de paysans bourrus, se meurt. Et si le Maire de la commune a préservé jusque-là son « Royaume » en exploitant clandestinement de la « beuh bio », le territoire est menacé par le projet de construction d'un axe routier européen qui le couperait en deux.
    L'arrivée d'une députée et de son assistante, pétroleuses pleine d'ambition et d'énergie portées par l'ascension présidentielle, qui veulent faire du village le symbole d'une République se ressourçant dans le bio et l'authentique sur les terres du loup, va bouleverser l'équilibre du Royaume.
    On rit beaucoup dans cette satire sociale en forme de thriller rural, qui présente en parallèle une vision de la nature et de la ruralité et une satire du monde moderne et de ses néo bourgeois... Un roman de terroir déjanté, mélange d'Astérix et de Fantasia chez les Ploucs.

  • Dans une Europe postapocalyptique dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques, quelques groupes nomades tentent de subsister grâce à une tribu dont les sourciers sont capables de trouver les eaux épargnées par la contamination. Malgré les signes inquiétants qui jalonnent la route de son peuple, Solman le boiteux, né avec le don de clairvoyance, pourra-t-il éviter la fin des derniers hommes ?
    D'abord publiée en roman feuilleton, une captivante épopée dans un monde dénaturé où l'homme n'est plus sûr d'avoir sa place.

  • La sublime Emiko n'est pas humaine. C'est une créature artificielle, élevée en crèche etprogrammée pour satisfaire les caprices décadents d'un homme d'affaires de Kyoto. Êtressans âme pour certains, démons pour d'autres, les automates sont esclaves, soldats ou jouetspour les plus riches, en ce XXIe siècle d'après le grand krach énergétique, alors que les effetssecondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la Terre et que les producteurs decalories dirigent le monde. Qu'arrive-t-il quand l'énergie devient monnaie ? Quand lebioterrorisme est outil de profit ? Et que les dérives génétiques font basculer le monde dansl'évolution posthumaine ? Dans ce premier roman récompensé par quatre prix, Hugo, Campbell, Nebula et Locus 2010,Paolo Bacigalupi développe, avec une approche à la William Gibson, une anticipationgéopolitique des plus réalistes.

  • Un enfant sans mémoire, Petit Prince perdu aujourd'hui sur la Terre, s'étonne et souffre de ne voir partout que violences, conflits, viols, souffrances et injustices pour les victimes comme pour les bourreaux. Mais l'enfant, lui, a le pouvoir de faire taire les armes...
    Un de ces livres de sagesse dont la simplicité et la limpidité transforment le lecteur.

  • « Il y a des pays en voie de développement et des espèces en voie de disparition. La république des Kiribati est un pays en voie de disparition. Perdu au milieu de l'océan Pacifique, ce petit paradis semble promis à l'engloutissement par le réchauffement climatique. J'ai organisé ma vie autour d'une ambition saugrenue, le quadrillage méthodique de la planète. Moteur : toujours voir un pays en plus. Ce qui se profile ici, c'est un pays en moins. Je dois m'y rendre avant qu'il ne soit rayé de la carte. »

  • Premier janvier 2095. Les Puissances - ces grands empires industriels qui règnent sur l'économie mondiale - rassemblent leurs forces. Demain, à New York, le Sénat des Nations Unies ouvre ses portes... Une conspiration est en marche - si vaste qu'elle pourrait bien faire basculer le destin de l'humanité.
    De l'autre côté de l'Atlantique, un groupe de scientifiques, d'intellectuels, de diplomates et d'espions prépare la riposte. Ils n'ont pas de nom, pas d'argent, pas de statut... Mais leur détermination est digne des utopistes de la Renaissance.

  • Par portrait, récits et scène successifs, Siébert donne ici de l'amplitude à un projet romanesque ambitieux, situé dans une ville imaginaire, métaphore sombre des enfers modernes.
    Version russe du Los-Angeles de Blade Runner, Mertvecgorod est une immense mégapole post-soviétique et préapocalyptique dévorée de pollution, perdue dans la toundra, pourrie jusqu'à la moelle, criblée de surnaturel, augmentée du Londres de Jack the ripper déplacé à la frontière ukrainienne, le tout cauchemardé par Ballard et généreusement nappé d'une épaisse couche de Cthulhu et d'Aleister Crowley. La bande-son idéale : Coil, Einstu¨rzende Neubauten, Diamanda Galas, Laibach.
    Le roman expose les grandes thématiques au coeur de ce cycle. A travers des récits tantôt violents, tantôt sordides, tantôt grotesques et bizarres, tantôt amusants et humains, Siébert se livre à une exploration horrifique de l'individu, défiant la censure et les interdits : une collection purement sadienne. Davantage encore que le sexe, ce sont ici les fantasmes, les pulsions de mort, de voyeurisme, de domination, et d'humiliation qui sont observés.
    L'ensemble compose un tableau très vaste et riche du monde en décomposition qui est le nôtre, une « comédie inhumaine » traversant plusieurs époques et mettant en scène des personnages de tous les âges et de tous les milieux sociaux.

  • À quinze ans dans le Maroc des années 1950, Maya est mariée à un homme qui la violera chaque soir. D'abord inaudible, son murmure Pourvu qu'il soit de bonne humeur deviendra son mantra.
    Comment être libre quand l'idée même de liberté ne peut s'envisager ? Résister dans une guerre où les bruits des armes sont ceux de l'intimité, de clés tournant dans une serrure ou de pas approchant doucement ?
    Quand, malgré le silence familial, la mémoire du viol conjugal se transmet d'une génération de femme à l'autre, c'est la peur qui s'insinue dans les couloirs du temps.

    Sur commande
  • Canicule en hiver, évasion de Carlos Ghosn, nuées de crickets ravageant les récoltes, pandémie mondiale, incendies en Australie, en Californie, émeutes raciales, Présidentielle américaine... Les dix plaies d'Occident en 2020 considérés depuis la rue, à Nîmes, Paris, Toulouse, Rennes, Bordeaux... et Rome où l'auteur est en résidence à la Villa Médicis.
    Chroniquant les avatars tragiques et grotesques de l'année, Félix Jousserand a composé quotidiennement, du 1er janvier au 31 décembre 2020, les poèmes lapidaires inspirés de l'Ancien Testament assemblées dans ce recueil-journal de bord. Dès le mois de janvier, la nature des événements en présence a naturellement imposé son titre au livre...

  • Maintenant on se demandait vraiment quel effet ça pouvait bien faire une balle dans le ventre ou un éclat d'obus dans la figure, on se demandait comment c'était une vie sans jambes ou sans bras, une vie à plus rien y voir et on se demandait enfin à quoi ça pouvait servir qu'on se les gèle, qu'on nous réveille à des heures impossibles, que les camions de transport militaire soient aussi pourris, si ça aidait à gagner la guerre ou si c'était juste à l'image de l'univers : nul du centre à la périphérie.

  • "Le 5 février 2007, lors de l'émission 93, faubourg Saint-Honoré présentée par Thierry Ardisson, Tristane Banon accuse Dominique Strauss-Kahn de s'être livré à des violences sexuelles à son encontre au cours d'un entretien pour le livre qu'elle préparait. L'affaire est évoquée dans le livre de Christophe Dubois et Christophe Deloire, Sexus Politicus en 2006 et fait l'objet du dernier chapitre du Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn de Michel Taubmann, une biographie autorisée. Lors de la parution du livre en mai 2011, Tristane Banon conteste cette version de sa rencontre avec DSK.Ce témoignage revient bien sûr au premier plan le 15 mai 2011, lorsqu'éclate comme un coup de tonnerre mondial l'Affaire DSK au Etats-Unis. Elle suscite immédiatement en France des soutiens à l'homme politique injurieux pour les femmes qui révèlent une régression importante de la société française sur le respect du droits des femmes et la condamnation des violences sexuelles. L'affaire devient nationale, les féministes se mobilisent et l'intérêt mondial, relancé par l'abandon du procès pénal contre Nafissatou Diallo qui met en cause une justice de classe, s'aiguise.On connaît la suite : fuyant les medias qui la harcèlent, des menaces et les demandes d'interviews du monde entier, Tristane Banon ne parlera plus qu'à travers son avocat David Koubbi, mais maintiendra ses accusations et portera finalement plainte le 4 juillet 2011 pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn.Aujourd'hui, elle incarne pour les femmes, dans et au-delà de nos frontières, une cause qui la dépasse.Avec une dignité et une sincérité qui forcent l'admiration, elle raconte ici ces six semaines au cours desquelles sa vie a basculé.« ""l'Affaire"", c'est juste une vie qu'on a jetée à la poubelle. Seulement ma vie que l'on a cassée comme on déchire un dessin raté. Finalement, ça n'est rien, ou pas grand-chose, mes tripes que des journalistes ont tricotées comme de la laine pour se faire un pull pour l'hiver. De ceux que l'on porte sans se soucier de qui crèvera de froid dehors, sans se soucier de la peine que ça fait, à l'intérieur, de n'être qu'un lapin face aux chasseurs. » Tristane Banon"

  • « La première chose qui t'étonne lorsque tu ouvres les yeux c'est le plafond de votre chambre. Ça fait des mois que tu dors dans le salon. Tu ne comprends pas. Tu tournes la tête sur le côté, ta femme n'est pas dans le lit. Mais ses longs cheveux blonds s'étalent sous ta joue. Tu ne comprends pas du tout. Tu montes une main pour te gratter la barbe. Ta barbe a disparu. Tu ne respires plus. Tu descends ta main sous le drap. Tu cherches quelque chose entre tes jambes. Tu ne trouves rien. Tu te redresses d'un coup. Tu te tournes vers l'armoire à glace. Tu cries. Ta femme crie à ta place. »

empty