Jean Slawinski

  • Cet ouvrage est dédié aux étudiants en Licence STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives).
    Il fait la synthèse en 125 fiches des concepts fondamentaux de l'ensemble des champs disciplinaires enseignés au cours des trois premières années de STAPS (pratique et technique sportive, sciences humaines et sociales, sciences de la vie).
    Des QCM et sujets de synthèse permettent à l'étudiant de se préparer efficacement aux examens.
    Ecrit par un collectif d'auteurs spécialistes des différentes disciplines, il constitue un outil de référence indispensable.
    Cette nouvelle édition s'enrichit de 4 nouvelles fiches sur le maintien de la posture et de l'équilibre, la course et la marche selon une approche biomécanique.

  • La collection "Le lien social", dirigée par Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS, propose des essais d'interprétation sociologique, historique et économique des sociétés contemporaines. Elle a pour ambition de s'appuyer sur les méthodes et les moyens techniques des sciences sociales, sans renoncer pour autant à la réflexion philosophique sur le sens des expériences vécues et l'interprétation des évolutions globales de la société.

  • Après avoir fait l'objet de polémiques sur la pertinence du recours à des mesures de discrimination positive et sur le sexe de la République, le terme de " parité est devenu une expression consensuelle, presque un slogan, désignant l'exigence d'égalité entre les sexes. Cet ouvrage interroge l'originalité des lois françaises dites sur la parité, s'appliquant aux élections politiques, en particulier aux municipales, au regard des multiples stratégies mises en place dans le monde pour compenser la sous-représentation chronique des femmes en politique. Il montre comment le succès du mot parité pose, en filigrane, la question d'un ordre sexué de notre société.

    Sur commande
  • Une abondante littérature issue de l'univers du management ne cesse de vanter les mérites de la diversité à la fois pour développer les performances des organisations et pour consacrer leur responsabilité sociale.
    Fin 2008, au croisement du monde économique, social et politique, le lancement du label diversité et le discours de Palaiseau du chef de l'État cristallisent le débat sur l'articulation entre l'unité du corps politique et social et la reconnaissance de sa pluralité. Trois ans après, au regard des débats européens sur l'échec du multiculturalisme, la tentation est forte d'interpréter la diminution de la visibilité médiatique et institutionnelle de la diversité comme l'expression d'une tentative avortée de faire prévaloir le multiculturalisme en France.
    Cette recherche nuance cette interprétation à l'aune des débats théoriques qu'elle soulève, en particulier en ce qui concerne la redéfinition des termes de la citoyenneté, voire de la nationalité, et de la complexité des acteurs et des normes en présence.

  • La définition des catégories de public et de privé est au fondement de l'exclusion des femmes du pouvoir au nom d'une nature féminine incompatible avec le règne de la raison et de "l'intérêt général". La mise en questions de cette dichotomie est essentielle pour comprendre la manière dont les arbitrages dans l'action publique confortent ou modifient les rapports sociaux de sexe. Quel est l'impact des politiques publiques sur la redéfinition des frontières public-privé et sur la structure genrée de la société ?

    Sur commande
empty