Denis Baronnet

  • Zeus, qui a vaincu Atlas, ne lui laisse qu'une alternative : soit il accepte de porter le ciel, soit il est envoyé sous terre. Le chef des géants accepte et se retrouve envoyé de l'autre côté de la Méditerranée, dans un endroit reculé où se rejoignent le ciel et la terre.
    Après des milliers d'années d'isolement à porter le ciel, Atlas reçoit la visite d'Heraclès, le demi-dieu qui cherche à récupérer les pommes d'or du jardin des Hespérides, puis celle de Dédale, qui lui propose de construire une tour qui supporterait le poids à sa place.
    Mais Atlas, en grand professionnel, rechigne à abandonner sa tâche. Jusqu'au jour où ses fesses se mettent à le démanger terriblement...

  • Corrida

    Denis Baronnet

    Toréer, pour un torero, c'est une activité presque ordinaire, un art pour certains amateurs. Mais quand il n'y a pas d'arènes ou que l'on a du mal à les localiser, toréer devient compliqué. Surtout quand il s'agit d'un tueur d'abattoir alcoolique et de son compère, un torero bulgare et maladroit.
    Après vingt-cinq ans passés dans une usine d'abattage, Robino - licencié car accusé d'avoir tué une vache avec une épée de torero - craque. C'est à ce moment-là que surgit Kraxi, le fameux torero bulgare qui a toujours vécu dans ses arènes, dans ce monde impeccable et lumineux, sans rien connaître du monde extérieur. Kraxi prend Robino sous son aile et l'entraîne dans une série d'aventures picaresques, d'un endroit improbable à l'autre, à la recherche des arènes et d'un sens à tout ça. Kraxi s'imagine en rhinorero affrontant un rhinocéros à coups de dynamite sur les cornes. Peu à peu, la vie réelle perd ses droits et laisse place au rêve. Dans cette phase de semi-inconscience, Robino voit apparaître toutes ses angoisses les plus profondes : le chômage, les problèmes de couple, l'alcool, la vie en usine et la crainte de se voir confier le même emploi, répétitif et ingrat.
    Enfin, tout se mélange dans leur tête. Le rire et la fuite dans l'imaginaire sauvent Robino et son compagnon mélancolique de l'aliénation et de l'inadaptation. Un minotaure cherche à lever ses compagnons bovidés contre les hommes, le directeur des abattoirs est en passe d'être achevé dans les règles de la tauromachie. Robino cuve-t-il son vin ou retrouve-t-il sa fierté et sa dignité d'homme en mettant le feu à ce lieu de cauchemar que sont les abattoirs ?
    PERSONNAGES : 5 hommes, 1 femme et 1 minotaure.

  • Vous connaissez peut-être les compagnons d'Ulysse, qui ont été transformés en cochons par la célèbre magicienne Circé... Mais connaissez-vous Porkos ? Lui est un véritable cochon, changé par erreur... en humain ! Et ce n'est pas plus simple !

  • À force de passer de la maison de sa maman à celle de son papa, de devoir penser à tout, un matin, au moment d'aller à l'école, Lou oublie sa tête sur la table de la salle à manger. À l'école, tout le monde est bien étonné de la voir arriver sans tête ; quant à sa tête, la voilà face à face avec un cambrioleur auquel elle échappe de justesse grâce à sa vieille voisine.
    Dès lors la tête et le corps de Lou, vivant chacun des aventures rocambolesques, vont n'avoir de cesse de se retrouver. Grâce à l'aide de ses amis de l'école, de ses parents - bien obligés de se réconcilier un peu pour l'occasion -, et de deux enfants migrants rencontrés par hasard dans un camion de patates, Lou va pouvoir remettre sa tête sur ses épaules et repartir d'un meilleur pied, colère et chagrin apaisés.

  • Il y a de cela très longtemps, notre héros Petit Georges commençait sa carrière d'ogre à neuf ans... en mangeant sa petite soeur ! Ce qui ne se fait pas. Aussi, Petit Georges fut chassé de chez lui et dut se réfugier dans une grotte au fin fond de la forêt. Une route en contrebas assez fréquentée lui apportait, comme sur un plateau, sa nourriture. Jusqu'au jour où un puissant sortilège le plongea dans un long sommeil de plusieurs siècles. Et voilà notre Petit Georges surgissant, perplexe, dans le monde d'aujourd'hui. Dans ce roman mi-cocasse mi-cruel, illustré par le trait vif de Gaëtan Dorémus, on apprendra que celui qui terrasse un ogre et lui prend ses dents acquiert d'immenses pouvoirs.
    />

    Sur commande
empty