BERNHARD

  • Kulterer

    Bernhard

  • C'est l'histoire d'un homme qui vient d'avoir 82 ans. Déjà ?
    Jadis, il était toujours pressé, il régnait sur le monde de la culture et il se sentait invincible. Aujourd'hui, à la retraite, c'est plus calme : les défaillances du corps, les anxiétés de l'âme, la peur de perdre ses vieux amis qui forment une bande de joyeux octogénaires. Une autre vie commence. Avec le plaisir de pouvoir enfin prendre son temps et le perdre.

    À travers ce narrateur qui lui ressemble comme deux gouttes de vieux bourgogne, Bernard Pivot raconte le grand âge à sa façon. Curiosité, lucidité, humour, c'est bien lui.
    Et c'est bien sa manière de proposer une petite leçon de gouvernance individuelle où chacun trouvera quelques recettes pour vieillir heureux.

  • La chasse Nouv.

    La chasse

    Bernard Minier

    • Xo
    • 1 Avril 2021

    « Il y a des ténèbres qu'aucun soleil ne peut dissiper. » Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt. L'animal a des yeux humains. Ce n'est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l'Ariège...

    Dans ce thriller implacable au final renversant, Bernard Minier s'empare des dérives de notre époque. Manipulations, violences, règlements de comptes, un roman d'une actualité brûlante sur les sentiers de la peur.

    Une enquête où Martin Servaz joue son honneur autant que sa peau.

    Maître du thriller, Bernard Minier a été en 2020, avec son précédent roman, La Vallée, l'auteur de polars le plus lu en France. Il est traduit et salué dans le monde entier. La Chasse est son neuvième roman.

  • Idiss Nouv.

    "J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle j'ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d'amour de son petit-fils".

    Robert Badinter. Richard Malka et Fred Bernard s'emparent de ce récit poignant et intime pour en livrer une interprétation lumineuse tout en pudeur et à l'émotion intacte.

  • La vallee Nouv.

  • « Rien ne me fait peur. Je suis une reine. Sa Majesté des chats qui prépare l'avènement d'une nouvelle civilisation. ».
    Dans un futur proche, l'humanité est en perdition et les rats envahissent progressivement Paris. Seule résiste une communauté formée de quelques centaines de chats et d'individus dirigée par une chatte nommée Bastet. Perchée sur l'épaule de Nathalie, sa maîtresse, celle-ci pense qu'il faut à tout prix chercher des renforts. Mais la rencontre avec les autres animaux sera semée d'embûches. Bastet parviendra-t-elle à créer une alliance suffisamment puissante pour contrer l'invasion des rats ? Pour elle, c'est une évidence : les chats doivent prendre la relève des humains.
    Après Demain, les chats, Bernard Werber nous offre la suite des aventures de Bastet, dans un opus réjouissant et savoureux, plein d'humour et de rebondissements.

  • Hong Kong. Entre ses rues frénétiques et ses néons insomniaques, la ville dresse ses gratte-ciel. D'immenses aquariums technologiques où se décide le futur de l'humanité. C'est là, dans l'atmosphère poisseuse de l'été tropical, qu'une Française, Moïra, intègre la firme Ming, concentré d'intelligence artificielle censé devancer nos désirs. Mais pour la jeune femme, l'utopie vire au cauchemar. Derrière les murs du centre ultrasecret, des employées sont retrouvées mortes, violées, torturées. Que cherche vraiment l'empire Ming ? Bienvenue chez M... Au bord de l'abîme.

  • La planète des chats

    Bernard Werber

    Affronter des hordes de rats impitoyables Faire alliance avec de stupides humains Circuler sur un fil entre les buildings de New York Désamorcer une bombe atomique...
    Franchement, si j'avais su, parole de CHAT, je n'aurais pas traversé l'océan.

  • >Bernard Werber Les Fourmis Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destruc- trices.
    Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.
    A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infra- terrestres», au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
    Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

    LA SAGA DES FOURMIS :

    Les Fourmis Le Jour des fourmis La Révolution des fourmis

  • Soeurs

    Bernard Minier

    Mai 1993. Deux soeurs sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes et attachées à des troncs d'arbres.
    C'est la première enquête du jeune Martin Servaz qui vient d'intégrer la PJ de Toulouse. Très vite, il s'intéresse à Erik Lang, auteur de romans policiers à l'oeuvre aussi cruelle que dérangeante. Les deux soeurs n'étaient-elles pas ses fans ? L'un de ses plus grands succès ne s'appelle-t-il pas La Communiante ? L'affaire connaît un dénouement inattendu, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime-t-il, une pièce manque, une pièce essentielle.

    Février 2018. L'écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée... elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l'affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu'à l'obsession.
    Une épouse, deux soeurs, trois communiantes... et si l'enquête de 1993 s'était trompée de coupable ?

  • Pour nous, une seule histoire existait : celle de l'humanité. Mais il y a eu LA rencontre. Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée. Nos amis à quatre pattes prennent le pouvoir. Pour le meilleur !

  • Figures de proue de la Série Noire et du polar français, graphomanes talentueux, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard ont entamé en 2005 un dialogue littéraire qui a donné naissance à plusieurs textes à quatre mains. Avec La mère noire, ils reforment leur duo pour la Série Noire et signent un roman riche des échanges et jeux de langage qui les caractérisent.

  • Glacé

    Bernard Minier

    Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d'une journée glaciale de décembre, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d'un cheval, accroché à la falaise.
    Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
    Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l'enquête la plus étrange de toute sa carrière.

  • Le liseur

    Bernhard Schlink

    À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.
    Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.
    Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : «Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération (...) que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ?»

  • OLGA

    Bernhard Schlink

    Poméranie, dans l'est de l'Empire allemand, à la fin du XIX e siècle. Depuis que la fièvre typhoïde a emporté ses parents, Olga vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits pour la patrie. Amis d'enfance, puis amants, leur idylle résiste à l'opposition de la famille d'Herbert et à ses voyages lointains. Il participe au massacre des Herero dans le Sud-Ouest africain allemand, voyage en Russie et en Amérique du Sud, mais revient chaque fois retrouver Olga, qui a entretemps obtenu un poste de maitresse d'école dans un village encore plus éloigné. Quand il entreprend une expédition en Arctique, Olga reste sans nouvelles. La Première Guerre mondiale éclate, puis la Deuxième. À la fin de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qu'elle considère comme un fils. Ce n'est que bien plus tard que celuici apprendra la vérité sur cette femme d'apparence modeste. Chez un antiquaire norvégien, il découvre les lettres qu'elle a adressées poste restante à Herbert, et prend la mesure des sacrifices qu'a exigé d'elle cet amour qui n'a jamais cessé de l'accompagner.

  • Alors qu'il assiste à un spectacle d'hypnose, un homme est choisi dans l'assistance pour participer au numéro final. Dubitatif mais intrigué, René se plie au jeu et se retrouve soudain plongé dans une vie antérieure. Ce n'est que la première...
    Au fil de ses découvertes, il comprend que ce qu'il a vécu dans ses vies précédentes peut influer sur sa vie présente. Professeur d'histoire, un nouveau défi passionnant se pose à lui : peut-il changer le cours de l'histoire, le réécrire et modifier ainsi la mémoire collective ?
    De Paris à l'Égypte, en passant par l'Atlantide, un roman drôle et audacieux sur les mécanismes de la mémoire - individuelle ou générale - et le sens de l'histoire.

  • Imitateurs d'un autre animal, illusionnistes désorientant leurs prédateurs, incomparables par leur taille, invisibles grâce à leur camouflage ou surtout irrésistibles de beauté... Que ce soit pour se protéger d'un environnement hostile ou pour conquérir leur aimé, les papillons sont les rois de l'illusion ! Un album pop-up documentaire grandiose, sublimé par des illustrations à la palette éclatante et à la vérité naturaliste.

  • Bernard Friot, d'après un conte italien.
    Illustré par Nathalie Ragondet.

  • Le cercle

    Bernard Minier

    Pourquoi la mort s'acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest ?
    Une prof assassinée, un éleveur dévoré par ses propres chiens... et un mail énigmatique, peut-être signé par le plus retors des serial killers.
    Confronté dans son enquête à un univers terrifiant de perversité, le commandant Servaz va faire l'apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

    Prix 2013 des Bibliothèques et des Médiathèques du Grand Cognac.

  • « Au commencement était la peur... ».

    Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la nuit... Le début d'une « putain d'histoire ».
    Une histoire d'amour et de peur, de bruit et de fureur. L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
    Quand la peur gagne, la vérité s'y perd...

    Ce livre a reçu le prix Cognac du meilleur roman francophone.

  • « Tu l'as laissée mourir... ».
    Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d'une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l'accuse de n'avoir pas réagi, il n'est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu'un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption.
    Dans les ténèbres qui s'emparent de sa vie, la seule lueur d'espoir pourrait bien venir d'un certain Martin Servaz.

  • Mai 68 a presque tout détruit. Dans une France aux allures postapocalyptiques, des bandes rivales gauchistes sillonnent les routes et s'entretuent dans une vaste compétition nationale. Julius Puech, alias Spinoza, est le chef de la Fraction Armée Spinoziste. Monté sur sa moto et chaussé de bottes en lézard mauve, il n'a qu'un objectif : combattre son ennemi de toujours, Hegel... Ainsi débute la série spinoziste de Jean-Bernard Pouy, polar futuriste ultra-violent s'affranchissant de tous les codes littéraires.

  • Paysages de France en bord de chemin Nouv.

    Le premier guide de terrain pour décrypter les paysages : avis aux amateurs de rocs !

    Comment « lire » nos paysages ? Ce manuel de « géologie appliquée » nous conduit à travers nos terroirs et décrypte de façon très accessible ce que nous avons devant les yeux. À partir de l'histoire mouvementée des roches du sous-sol, qui se compte en millions d'années, il nous fait comprendre les minéraux, les plantes et les animaux sauvages et domestiques, comme les vaches des bocages ou des alpages, mais aussi les matériaux de l'architecture traditionnelle, l'emplacement de certains villages ou le type d'agriculture pratiquée...

    Illustré de 700 photos, ce guide nous emmène des blancs calcaires de Provence aux noirs terrils du Nord, des sables dorés des fleuves aux plages du littoral, des granites roses bretons aux roches rouges volcaniques corses ou auvergnates, des sombres grottes cévenoles aux glaciers étincelants des plus hautes montagnes. La diversité de la France se prête merveilleusement à ce jeu original d'observation, de déduction et de révélation. Logique, géologique, et superludique !

empty