Sauramps Comédie - Rencontre - Gérard Haddad

Google Agenda

Le 21 février 2019 - 19h00

Centre commercial Le Triangle - Place de la Comédie 34000 MONTPELLIER

Rencontre avec Gérard Haddad, animée par Pascale de Charentenay, psychanalyste, membre de le Société de Psychanalyse Freudienne, à la librairie Sauramps Comédie le jeudi 21 février à 19h autour de ses derniers livres Ismaël et Isaac et Ou la possibilité de la paix et Dans la main droite de Dieu : psychanalyse du fanatisme.

.

Ismaël et Isaac. Ou la possibilité de la paix : La Bible regorge de fratricides. À telle enseigne que Gérard Haddad qualifiait, dans Le Complexe de Caïn, son précédent livre, la rivalité fraternelle de « péché originel de la société humaine », au même titre que le complexe d’Œdipe. Mais le mal porte en lui son propre antidote. Cet antidote, c’est l’histoire d’Ismaël et Isaac, dont le père, Abraham, est à la fois considéré comme le père du peuple juif, un aïeul essentiel du christianisme et l’un des prophètes de l’islam. Tout est fait pour opposer les frères l’un à l’autre : Sarah, la mère d’Isaac, n’a-t-elle pas exclu de sa maison Agar, la jeune servante égyptienne avec laquelle son mari a eu Ismaël ? Pourtant, les deux frères vont réussir à coexister pacifiquement, sur le modèle du « bon voisinage ». C’est ainsi qu’ironiquement, le plus grand exemple de fraternité heureuse nous est donné par ceux-là mêmes dont les descendants, pris dans le conflit israélo-palestinien, se déchirent aujourd’hui. Restituer le lien fondamental qui unit les enfants d’Abraham, s’opposer à toute exclusion qui rejouerait l’exclusion inaugurale – celle de la prophétesse Agar – voici la condition symbolique au retour d’un dialogue. Pour ce faire, il est à ses yeux nécessaire d’abandonner l’expression « civilisation judéo-chrétienne », laquelle exclut les musulmans d’une histoire occidentale qui leur doit beaucoup, pour qualifier notre civilisation de « gréco-abrahamique ».

.

Dans la main droite de Dieu Psychanalyse du fanatisme : Comment comprendre que des individus se précipitent en masse pour en massacrer d’autres ? Du fanatisme, cette maladie de l’esprit qui traverse le temps, nous n’avons jusqu’à présent triomphé que par la violence, par la chirurgie, comme on extirpe une tumeur. Gérard Haddad propose au contraire d’analyser les multiples facteurs qui, aujourd’hui comme hier, encouragent le fanatisme. Il nous invite ainsi à une troublante plongée dans les arcanes psychiques de ceux qui s’y abîment : Comment devient-on fanatique ? À quelles sources psychologiques s’abreuve la jouissance de celui qui croit détenir, seul, la Vérité ? Que signifie le fantasme d’un retour aux origines, l’obsession du complot, la certitude, chevillée au corps, que l’instant décisif qui révélera le monde à lui-même est sur le point d’arriver ?

.

Gérard Haddad  : Psychanalyste et fin connaisseur des trois grandes religions du Livre, il propose une lecture intime, à la fois anthropologique et psychologique, d’une folie collective. Car c’est en connaissant mieux notre ennemi que nous pourrons lutter, pied à pied, contre lui.

 

 

Psychanalyste et essayiste, Gérard Haddad est l’auteur de nombreux livres, dont Le jour où Lacan m’a adopté (Grasset, 2002), Les Folies millénaristes (Livre de Poche, 2005). Depuis 2015, il poursuit chez Premier Parallèle une réflexion sur les origines psychanalytiques du fanatisme religieux (Dans la main droite de Dieu), sur la rivalité fraternelle et les fratries terroristes (Le Complexe de Caïn) qui l’a conduit sur les routes de France.

 

empty