1968, de grands soirs en petits matins - éditions Seuil

Le 13 juin 2018 - 18h30

Auditorium du Musée Fabre - Boulevard Bonne Nouvelle, Montpellier

13 JUIN 18H30 - RENCONTRE AVEC LUDIVINE BANTIGNY - AUDITORIUM DU MUSEE FABRE

À partir d’un travail considérable dans les archives de toute la France, pour certaines inédites (à l’image du savoureux journal d’un «bourgeois de Paris» en mai-juin 1968), Ludivine Bantigny restitue avec empathie, loyauté et vivacité l’énergie des luttes, des débats, des émotions et des rêves portés par les acteurs de 68 : toutes celles et tous ceux – ouvriers, étudiants, militants mais aussi danseurs, médecins, paysans, poètes d’un jour, et les femmes à parts égales avec les hommes – qui ont participé au mouvement.

Par-delà la mystique d’un moment mythique sans cesse remis sur le métier des interprétations, son livre s’attache au vif des événements : à la diversité de leurs protagonistes plus qu’aux seuls porte-parole désignés, à leurs pratiques plus qu’à la rhétorique dont on les a ensuite enveloppés, à leur intensité plus qu’à leur postérité. « Les événements » : si la formule est restée vague faute de pouvoir à coup sûr qualifier ce qui s’était passé, du moins a-t-elle le mérite de revenir, précisément, aux faits, aux projets, à l’inventivité, à tout ce qui a été imaginé, de grand et de petit, pour réellement « changer la vie ».
Une telle approche n’est permise qu’au sein d’une historiographie renouvelée, qui renoue avec une lecture sociale et politique de 1968. Dans le même élan s’exprime aussi le souci de varier les angles d’observation et, sans négliger la capitale, de décentrer le regard hors de Paris pour valoriser d’autres scènes. Des univers sociaux se rencontrent, les classements et les hiérarchies sont interrogés comme le sont les identités. Des potentialités s’entrouvrent, qui laissent apercevoir ce que pourrait être un monde différent.

Ludivine Bantigny est historienne, maîtresse de conférences à l’université de Rouen Normandie. Ses recherches portent sur les engagements politiques et la conscience historique au XXe siècle. Elle a notamment publié Le Plus Bel Âge ? Jeunes et jeunesse en France de l’aube des « Trente Glorieuses » à la guerre d’Algérie (Fayard, 2007), Jeunesse oblige. Histoire des jeunes en France (XIXe-XXIe siècles) (PUF, 2009, avec Ivan Jablonka) et La France à l’heure du
monde. De 1981 à nos jours
(Seuil, 2013, « Points Histoire », 2018).

empty